La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-04-25 09:13:59 : aux sensations...

dès les premiers mètres, je sens que cette sortie s'annonce moins évidente qu'elle n'y parait...
les mollets, en béton, se ressentent encore de leur derniere course...à vouloir faire le beau avec des "shoes" 3 grammes plus légères que les autres...alors, j'essaye de trouver cette motivation qui me pousse à courir sans montre, en pleine digestion et perclus de douleurs...
bien sur il y a mes "championnats du monde" chaque week end...mais à quoi bon...j'ai beau refaire la course...partir vite...accélérer à mi-course...sprinter à l'arrivée...je reste désespérement l'anonyme...
un éclat de soleil éclaire le bord de la marne...une péniche s'avance sous la passerelle...chiche que je lui passe dessus...petite accélération facile et me voila déjà de l'autre côté...l'abordage du pont autoroutier s'annonce plutôt bien...sauf qu'un magnifique bouchon me rappelle au bon souvenir...je ne suis pas à la campagne...je passe la difficulté en apnée...mais ce n'est que partie remise...."elle" m'attend...immuable, sans pitié, qu'on la prenne par la gauche ou par la droite...le résultat sera le même...je serre les dents..."p..... de côte à la c.. !!!"...la vue du kiosque me redonne espoir...encore faut il traverser cette route où les automobilistes ont tendance à appuyer à la vue d'un collant moulant...
me voilà enfin sur le plateau...je vais pouvoir dérouler...oups!!!, un vététiste en habit de "warrior" me la joue dans le dos à droite à fond les manettes...d'un coup, j'ai des envies de crevaisons multiples...la vue d'un couple d'amoureux enlacés sur un banc face au bois, me ramène à de meilleurs sentiments...
j'en profite pour "slalomer" au milieu d'un groupe de randonneurs...entre cris de stupeurs et d'indignations, je constate, non sans ironie, la solidarité bien ancrée entre bipèdes...
je me rapproche rapidement de mon lac préféré...pas de "triathlète jaune" en vue...dommage...je me venge sans vergogne sur une malheureuse mère de famille en vélo de ville (ouah le vent!!!)...le tour, effectué en résistance ultra active et sans adversaires digne de ce nom, je retrouve le joli petit chemin qui longe ce charmant ruisseau...petit coup d'oeil circulaire...je peux relacher les chevaux...le champs de vision s'élargit...la nature retrouve ses droits...(arggg!!!) une grosse "bestiole jappante" bien mouillée et de race indéterminée, vient de s'engouffrer sans ménagement entre mes jambes...à cet instant, je regrette de n'avoir pas mon cardio sur moi...(sûr, je "pétais"le score...!!!) stoppé dans mon élan, "furibard", je cherche du regard "qui tue" l'insolent possesseur de la "bête"...personne à l'horizon...le couard...ipso facto, je redémarre cahin-caha (ps: j'avoue...pour les mots compliqués j'utilise le dico... ) un peu vexé quand même...
la vue du kiosque me redonne l'élan mais de courte durée...en enquillant la descente de "la mort", glissante à souhait avec ses cailloux roulants et ces racines noueuses, m'apparait l'image d'une cheville se tordant dans tous les sens!!!...glacé d'horreur, c'est en "petites foulées, souple sur les pattes arrières" que je finis ma sortie à la sensation...une dernière ligne droite au milieu des canards histoire de faire raler la mamie avec son pain et une course poursuite avec l'ami ragondin sur le ponton et me voilà arrivé devant la porte, la langue pendante...
non...je ne gagnerais pas dimanche...mais je sais pourquoi je cours...

nb: on retrouve le "moralisateur" de "sortie longue..." qui, cette fois se tourne un petit peu beaucoup en dérision...
la preuve....il parle même à la troisième personne...
en tout cas, cette envie excessive de s'extérioriser ne cache pas ce sentiment diffus...entre plaisir et peur de voir venir demain...

comment ça...moi anxieux ?...

Les réactions

Par loinderrière, le 2006-04-25 10:50:28
mdr!
J'imagine que tu t'amusais de la même façon étant enfant!
Peur de voir venir "demain"?!... Si tu cours encore comme "hier" tu peux laisser ton anxiété au vestiaire pour quelques années encore!
Marie

Par mielou, le 2006-04-25 12:59:55
ah bon...je ne suis plus un enfant?...
aie...une autre crise d'anxiété là...

Par Helsi, le 2006-04-25 15:49:15
J adore toujours autant te lire Mielou. Surtout tes " envies de crevaisons multiples" et j avoue que je ne connaissais pas couard. Les canards sont bien vivants? Oui oui je suis taquine....lol
Helsi

Par Neo, le 2006-04-25 18:49:57
J'adore !!
ça change de ce qu'on lit habituellement, et j'avoue que je visualise beaucoup mieux la sortie raconter comme ça !!

Neo

Par fils du vent, le 2006-04-25 21:07:36
un peu Pagnol qui ferait du sport...

Par Delphine, le 2006-04-25 21:10:21
Mais c'est dingue ça! Tu te mettrais à courir après des pigeons ch'uis sûre! LOL!

Pourquoi serais tu anxieux?? t'as une course prochainement?? LOL!

Euh t'as mis une photo? je ne la vois pas??

Par mielou, le 2006-04-26 09:31:02
à fils du vent...vraiment qu'un peu alors...parce que pagnol....c'est quand même pagnol...
pour les pigeons....y vont vraiment trop vite delphine...comme la photo qui n'existe pas...rassure toi helsi...les pigeons étaient vivants...pour neo...j'aime bien le terme "visualiser"...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2006-04-24 10:04:12 : sortie longue...ou le plaisir solitaire du coureur à pied... - 0 photo - 7 réactions

08h32...cardio à "136", je déroule tranquille dans ce bois mondialement connu pour ses "trotteurs"...
aujourd'hui ni "fractionné" ni "30 30" ni autre plan prévu pour éventuellement augmenter une improbable VMA...
ce matin, c'est "sortie longue" avec pour seul objectif d'évacuer cette énergie négative qu'engendre parfois le stress d'un travail prenant...
je croise mon premier "joggeur"...signe de la main...sourire...on fait partie de la même tribu...un peu plus loin je rattrape un groupe mixte se racontant leur dernière course...là aussi, échange de politesse...bien calé, en vitesse de croisière, sans aucune douleur, j'arrive au fameux lac ou tout le monde est beau et gentil...quoique...ce "sprinter fou" en tenue de triathlete jaune vif (et surement champion du tour de lac !!!) qui vient de me doubler, sans un regard et avec ce petit air de défiance, me donne une furieuse envie de monter en pulsations...
puis, au loin, j'aperçois un "V4" (à moins que ce soit un V5 !!!)...seul dans sa bulle, concentré dans sa minuscule foulée, le regard ailleurs...il a fait le vide autour de lui...il file vers ses objectifs sans se soucier du regard des autres...respects...
philosophant sur la solitude du coureur à pied, je n'ai pas vu le temps passer...
le cardio indique 148...est-ce le plateau de gravelle ou ce sourire complice échangé avec cette "joggeuse" blonde en tenue rose équipée mp3 ?...j'opte pour la première solution...
10h14...retour à la base...
je n'ai sans doute pas eu toutes les réponses à mes questions...mais je sais qu'il me restera toujours ces sorties longues pour y penser...

nb: cette sortie imagée, un brin insolente, pourrait stéréotyper certaines catégories de coureurs...je pense, notamment, au "triathlète" ou à la "joggeuse blonde"...ou faire passer son "auteur" pour un donneur de leçon...
notre vision est si différente suivant ou l'on se place...sans doute le charme du regard...
ps: mon épouse a beaucoup aimé le "sourire complice..."...je l'ai lu dans ses yeux...

2006-04-22 20:17:36 : Daumesnil futile... - 1 photo - 5 réactions

une tribu de tortues nonchalantes semble s'être donné rendez vous aujourd'hui au point d'eau...
en lièvre paresseux, j'ai allongé mes augustes oreilles sur un tapis de paquerettes à la recherche d'un improbable sommeil réparateur...
loin de mes séries à la seconde près, je regarde le temps s'écouler lentement...
sans complexe, je savoure la dernière gaufrette vanille de ma fille, partie à la recherche de la barque "idéfix" et des poneys magiques en compagnie de cette charmante personne qui me supporte depuis si longtemps...
j'ai bien envie de refaire le monde en cet après midi mutin...
la critique semble facile...le regard insolent à souhait...pourtant...
la vie s'écoule...futile...autour de cette boucle que j'ai arpenté tant de fois...
un vent frais souffle entre mes doigts de pieds...fermons un peu les yeux...
oh...pas longtemps...juste le temps que mademoiselle revienne avec sa glace qui rafraichit les dents et cette formidable énergie qui agace si bien le dormeur solitaire...

2006-04-20 18:23:03 : un 5000 en solo...ça vous tente ?... - 0 photo - 6 réactions

séance prévue : 5x200 (40" r =1') puis 5000m (3'30 au km)
lieu - stade delaune maisons alfort
horaire - 15h30
condition météo - 19° couvert et lourd
testeur - "mielou" 41 ans 1m80 68kg
tenue - chaussures "NB 750" short + débardeur
test en prévision du 10000m piste de thiais fin avril
rappel de l'objectif visé : moins de 36mn
meilleure "perf" sur 10km route en 2006 - 35'38 à vincennes

séance avancée qui devait avoir lieu samedi...
bien seul devant la piste les sensations sont mitigées...
après un petit repérage j'enchaine les 5x200 en moins de 40"
un brin tendu...je m'élance pour le 5000

passage au 1000m - 03'21...départ très (trop?) rapide...
passage au 2000m - 06'54...3'33 au km...j'accuse...
passage au 3000m - 10'29...3'35 au km...maintenir...
passage au 4000m - 14'05...3'36 au km...difficile...
passage au 5000m - 17'37...3'32 au km...ouf...

effectivement...ça passe très vite...même seul...
mais ça fait du bien quand ça s'arrête...

la prochaine fois j'évite de manger à 13h30 et je n'oublie pas de m'hydrater correctement...les temps changent...l'air était bien lourd...moi aussi d'ailleurs...
difficile de dire si en partant moins vite j'aurais pu faire mieux...
en tout cas si j'avais eu un lièvre avec moi, je pense que oui...
l'entrainement fait son effet...pourvu que ça dure...comme mes mollets à l'issue de ce petit test en solo...et dire que j'ai le double la semaine prochaine...

un petit coucou aux tortues...






2006-04-20 14:11:45 : la marmite aux médailles... - 1 photo - 7 réactions

dans une petite marmite d'un vieux service à fondue reposent des médailles aux couleurs nostalgiques...
parfois, j'aime replonger les mains dans ce trésor, à la recherche du souvenir...
entre anodines et grandes classiques, des perles rares...comme cette minuscule médaille du 04 mai 1997 et son si joli "S" de trop...
LES 1ères FOULEES "DES" VARSOVIE...un peu moins de 4km couru en plein paris...
j'y retrouve mes grandes premières...une médaille de 1986 d'un cross à BERLIN ou celle du 1er marathon...8ème MARATHON DES HAUTS DE SEINE 1995...et bien sûr les "collectors"...20ème marathon de paris...10ème jogging des notaires...20ème paris-versailles avec au recto un hommage à jean de la fontaine...le lièvre et la tortue...un signe...
une autre...sans aucune inscription...attire mon attention...
je ne me rappelle plus vraiment la date....je me souviens juste d'une petite course nature sans prétention, dans un parc du côté du plessis robinson...
sur un parchemin argent entre deux lauriers, un médaillon doré représente deux coureurs évoluant dans un chemin de campagne...au loin on distingue un village...des brides de souvenirs ressurgissent...
les yeux brillent...
dans le dressing, cachés quelque part dans des cartons usés, des tee shirts multicolores dorment depuis si longtemps...
et si...

2006-04-18 15:01:59 : le secret du lièvre... - 0 photo - 9 réactions

à l'époque de l'insouciance ou je gambadais à travers cette vie de patachon, goutant avec excès aux fruits défendus, je ne regardais jamais derrière...
je me sentais si fort que courir était un défi de plus, une marque de supériorité qui, à ma grande satisfaction, provoquait envies et jalousies...
comme ce matin d'orages, en 1988 à marseille, en sortie de boite, après un dernier wisky croissant beurre, je prenais le départ du 20km du provençal dans des conditions dantesques...finissant dans l'ombre des meilleurs et fêtant le soir même "mon exploit" dans une virée mémorable...
5 ans plus tard...je récidivais sur la capitale, étalant mes frasques comme des trophées et me proclamant, à qui voulait l'entendre, champion d'un obscur quartier...
la vanité aurait elle un prix ?...
comme cette vilaine blessure, un matin de printemps...ce genou qui se dérobe et cette douleur lancinante...puis ce diagnostic après IRM...entorse avec rupture du LCA et fracture de la corne postérieure du ménisque...opération à la clef...rééducation lourde et intensive et cette petite phrase assassine prononcée par divers spécialistes..."finie la course à pied..."
tel un matamore blessé, affublé de béquilles ridicules, essayant d'attendrir son monde, je sentais le vent des errements passés souffler avec ironie...
puis il y eu cette rencontre toute simple...cette épaule protectrice pour me soutenir dans mes premières foulées de tortue...je me rappelle aussi de ses premières baskets pour m'accompagner autour du lac daumesnil...des adidas roses (devenues collector depuis !...)
c'était il y a près de 13 ans...
aujourd'hui, elle court en mizuno et aime me rappeler qu'elle a plus de marathon que moi au compteur...je suis redevenu un peu lièvre, ce qui l'agace parfois...et c'est non sans un certain plaisir dissimulé qu'elle me laisse, souvent pataud, avec notre fille pour soi disant "prendre l'air"...
mes ligaments, jamais réparés, ne repousseront jamais...je vis comme ça...et m'en porte pas plus mal...même si ce "léger effet de tiroir" pourrait m'inciter à la prudence...
on pourrait croire que ce lièvre ressemble étrangement à celui du départ...les mêmes grandes oreilles, ce côté inscouciant voir insolent...
je souris...
la vérité est elle vraiment ailleurs ?...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net