La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-09-11 10:37:23 : et la blonde tomba du cheval...

je vivais tranquillement un ménage à trois avec madame france et monsieur le neuf quand on me proposa fortuitement le "tout compris"
exit madame france trop onéreuse à mon gout
direction les plages ensoleillées et l'illimité en toute sérénité
ça dure depuis fin juillet et cela commence à m'agacer
comme quoi les divorces à l'amiable ça n'existe pas
j'en ai profité pour tester mes dernières wave aéro et peaufiner mon retour sur le blog
eh oui...désolé...le monde de mielou revient...
pour l'instant je recherche mon téléphone dans les vagues à peine troublé par un avion vantant un numéro que l'on espère gratuit !
mielou pas énervé par les mystères de nos fournisseurs favoris

Les réactions

Par Colimaçon, le 2006-09-11 10:41:02
Mielou, le retour tant attendu! Ta vision et le recul que tu sais prendre sur la cap ou la vie permettent souvent d'élever le débat.
Par contre, je ne savais pas que tu était une blonde à forte poitrine?? Ce sont tes mizuno qui t'ont changé? ou le ballon qui t'a fait choir de ton cheval? :-)

Par mielou, le 2006-09-11 10:54:42
salut coli !
tu sais bien que courir fait changer...
en fait, je suis un piètre cavalier et j'utilise toujours l'image la plus marquante pour attirer le surfeur !
je prépare ma nouvelle histoire

Par L'Castor Junior, le 2006-09-11 11:05:19
Ah, l'attente fut longue. Mais, lorsque vacances et fournisseurs de blondes à cheval s'y mettent...
Heureux en tout cas, comme Colimaçon et pour les mêmes raisons, de te relire...
Après ton retour sur la planète blog, à quand celui dans le monde merveilleux de l'orientation ?
Cédric

Par mielou, le 2006-09-11 11:17:02
serais tu breton cédric ?
l'alternative orientation pourquoi pas...
pour 2007 j'envisage un trail et cette option pour courir en nature est interessante...a voir!
pour la rentrée c'est plutôt courses courtes et prépa de taulé-morlaix pour enquiller sur une grosse saison de cross
ensuite ça sera le semi de paris et les gendarmes et les voleurs de temps
un calendrier abordable ma foi
en tout cas tiens moi au courant pour les compèts d'orientation
mielou ex-finistérien

Par L'Castor Junior, le 2006-09-11 11:26:41
Un prénom breton, à la mode semble-t-il dans les années 77, mais un nom franchement savoyard. En fait, je suis parisien d'origine savoyarde et tarnaise. Sympa pour voir du pays pendant les vacances en famille...
La Bretagne m'est, hélas, quasiment inconnue. Pourquoi pas tenter Guerlédan un jour ?
Sinon, pour l'orientation, je te ferai signe. Quant à ton programme, il est certes assez éloigné de mes aspirations de courses horaires et d'ultra-trails, mais je ne rechignerais pas à faire une ou deux courses courtes afin d'améliorer un peu ma vitesse et éviter de me diéséliser totalement.
Tiens-moi au courant des courses courtes que tu envisages dans la région !
Cédric

Par tomis, le 2006-09-11 15:25:30
j'espère pour toi que tu n'as pas eu droit au numéros sutaxés genre hotline ,si tu as eu des souçis avec internet,parce que bonjour la facture!!

Par mielou surtaxé, le 2006-09-11 15:34:22
hélas...
mais je compte me faire rembourser
quoique leur dernière est pas mal
puisque actuellement sans mon numéro officiel je surfe et je téléphone sur un numéro inconnu...
j'en ai profité pour les appeler

Par Delphine, le 2006-09-11 16:04:39
Ah oui! J'ai eu la même idée que Castor sur le coup: Mielou a été métamorphosé :o)
Bon retour parmi nous, ça manquait.

Par mielou, le 2006-09-11 16:11:05
je suis sur une histoire de CAP...
quelque peu effrayante en fait
à venir...
vous me manquiez aussi vous savez

Par Montaigne, le 2006-09-11 16:49:45
Allez, mielou, raconte ! Ca nous changera des cauchemards d'eric8.

Par mielou, le 2006-09-11 17:08:45
ça arrive...montaigne
c'est dans la semaine...
surement tard...
j'hésite encore pour la fin

Par Delphine, le 2006-09-11 18:31:29
Pour la fin: ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... Ca irait??? Bon je t'aide comme je peux hein :o) Sinon tu marques HAPPY END! :o)

Par mielou, le 2006-09-11 19:12:36
je pense plutot finir sur une question...ou alors revenir au début...
j'ai mon idée
aurais tu peur delphine ?
hé hé hé

Par Delphine, le 2006-09-11 19:31:12
Z'aime pas les histoire de monnnnnnnnnnnstres :o)))

Par Delphine, le 2006-09-11 19:31:30
histoireS sorry! C'est la rentrée! LOL

Par jog, le 2006-09-11 22:37:26
Mielou tu était de quel coin dans le Finistère?

Par Marlène, le 2006-09-11 22:49:50
Salut Laurent, heu, la blonde qui tombe, ça me rappelle quelqu'un...
Biz et bienvenue,

Par Marlène, le 2006-09-11 22:53:36
Oups, pardon : "Vincent". J'ai fait un lapsus, je pensais à mon Lolo.
Bises quand même

Par L'Castor Junior, le 2006-09-11 22:59:17
Ca y est : il suffit que mielou parle de ménage à trois pour que Mô fasse une proposition indécente... ;-)))

Par Colimaçon, le 2006-09-11 23:22:48
Tu veux dire 2 blondes autour du bô Lolo?

Par Marlène, le 2006-09-12 12:24:15
Heu, je peux avoir mon Mô à dire ?

Par mielou rapide, le 2006-09-12 13:05:36
pour jog
chateaulin pendant 5 ans
pour castor coli et mô pas de scènes de ménage sur ce blog !
les histoires privées finissent toujours mal...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2006-08-07 10:59:53 : où tu veux, quand tu veux... - 0 photo - 12 réactions

la reprise du fractionné est toujours un moment particulier pour moi
depuis ma dernière course (ekiden du val de marne fin juin) j'ai enchainé les footings vacances (45mn la sortie)
ce matin, je reprends en douceur sur ma boucle préférée (marquée tout les 100m sur terrain varié et vallonné)
10x300m avec 200m de récup (-d'1mn) dans la foulée entre les séries
les 300m seront effectués en 1'07" de moyenne (près de 16km/h soit une base de 3'40" au mille)
cela ressemble presque à du 60/60
reprise en douceur par un temps agréable
pourvu que ça dure !

2006-08-06 15:22:03 : les dures au mal - 0 photo - 3 réactions

comme pourrait le suggérer JJG
"j'ai une tendresse particulière pour ces filles qui n'ont pas de manières"
mais celles ci ne sont pas si faciles que la chanson
je les appelle les dures au mal
entre nos guerriers de l'asphalte et les croisés du chemin interminable
elles imposent leur féminité à toute épreuve dans ce monde de rustiques
petit hommage à ces femmes de l'extrème qui pour quelques kilomètres de plus dormiront sans doute un peu plus tard
mais qui par leur simple sourire éclaireront encore longtemps nos pas

2006-08-03 13:54:56 : c'est mon tour - 0 photo - 8 réactions

oh, il ne paye pas de mine ce tour
mais c'est mon tour
on ne peut pas dire qu'il soit joli mais j'y ai mes habitudes
je connais par coeur ses chemins piégeux aux racines assassines
certes, les coureurs croisés ne sont pas du genre expansif
mais j'ai bon espoir d'arracher un jour ne serait ce qu'une grimace
c'est une boucle de reprise ou de récup' suivant le vent
j'essaye souvent d'y trouver des réponses
parfois je lui suis infidèle
mais je reviens toujours dans ses traces et leurs secrets
alors, si au détour de votre tour
vous croisez un drôle d'individu qui vous dit bonjour dans un sourire
rendez le lui
le temps d'une foulée
comme une pensée partagée

2006-07-30 14:21:16 : tous dopés !!! sauf nous...bien entendu - 0 photo - 9 réactions

du 100m au marathon on a les noms
et nous voilà pourfendeurs de la mauvaise conscience à y aller de notre petite analyse souvent récupérée dans un article déjà paru
sourire légèrement ironique
j'attends, blasé, les premiers qui n'ont jamais "fauté" lancer la première basket
sûrement ceux qui n'ont jamais été tenté un jour par ces fameuses pastilles de coramine glucose, un tube de gurosan ou tout médicaments masquant la douleur (analgésiques, corticoïdes et j'en passe...)
au même titre que ce coup de tête choc un soir de finale, on peut comprendre le geste, en aucun cas l'excuser
mais croire à notre niveau d'anonyme coureur que seuls les premiers ont gouté à l'interdit semble un peu trop simple
dans une société ou l'étudiant se dope pour soit disant tenir le coup avant un examen, ne soyons pas surpris de constater que même votre adversaire de derrière ne soit pas si clair que ça
à mon niveau, je n'ai pas de solutions concrètes à proposer
la CAP c'est pas mon job, juste une passion
être droit dans ses runnings c'est pas si facile
face à notre bonne conscience le dérapage n'est jamais loin...

ps: si possible...les baskets en 45.5

post susceptible de faire double emploi

2006-07-14 21:30:29 : qui je suis - 0 photo - 30 réactions

eh oui mielou
qui es tu vraiment pour te la raconter quitte à passer parfois pour un gentil donneur de leçon doux rêveur
ironie de l'histoire
je suis né un 14 juillet 1965 à bondy dans ce charmant département où les voitures ne brûlent pas seulement quand il fait froid
j'ai plus ou moins grandi à coups de claques au beau milieu de ces cités dortoirs et leurs violences à fleur de peau dans l'atmosphère souvent sournois d'une cage d'escalier parfumée au racisme latent
j'y ai appris très vite la différence entre dominants et dominés, ce qu'était une tribu ou un clan et rapidement faire la part des choses dans cet univers aux tentations faciles malgré un environnement institutionnel démissionnaire
moi le petit "mielou" surnom que m'avait donné un leader d'une barre j'ai slalomé limite hors jeu entre argent facile et monde aux plaisirs interdits avec ce modeste ballon rond de cuir usé mais oh combien fédérateur qui m'a permis de gagner un semblant de respect et surtout l' intégration
j'étais la france contre le reste du monde
qu'importe
nos matchs, interminables, duraient jusqu'au bout de la nuit et dans la poussière d'un terrain tracé au pied nos yeux brillaient aux rythme de la samba
puis le service militaire m'a aspiré à 18 ans
direction un camp semi disciplinaire de l'armée de terre ou pendant 18 mois j'ai pris gout à l'effort encadré même si le coup de pied au ... n'était pas encore politiquement incorrect
de marches forcés en stages débiles je suis rentré dans la foulée en gendarmerie mobile comme on va à l'usine
un taf qui me semblait comme un autre en pleine explosion du chomage
plus de 20 ans après j'y suis toujours
dans les différentes missions confiées j'ai connu des événements marquants comme en avril 1988 tremblant et planqué dans un minuscule fossé ou j'ai su ce que voulait dire se faire tirer dessus
puis les missions se sont enchainées diverses et variées
garder les débris d'un avion du coté du mont saint odile ou des tribunes éventrées à furiani...c'était une partie du job
j'ai connu aussi ces manifs ou je suis resté des heures sans broncher sous une pluie de barrières, de plaques d'égouts et projectiles divers face à cette jeunesse qui me ressemblait étrangement et qui me hurlait sa haine
j'ai cotoyé aussi cette violence qu'on appelle ordinaire lors de renforts à la gendarmerie départementale
les femmes battues les victimes de viols les accidents routiers ou l'on ne croise pas que le regard d'un animal mort
puis je me suis spécialisé dans ces fameuses équipes légères d'intervention
j'ai escorté des terroristes célèbres des serial killers mais aussi le sordide l'innommable
dans ce métier j'ai vu assez d'injustices de dérives de provocations pour savoir ou la ligne s'arrête
la gendarmerie à ce redoutable pouvoir de vous confronter dans ce qu'il y a de plus pervers dans la violence
cette violence qu'on voudrait banaliser
oui je sais ce que veut dire légitime défense
et ce qu'implique une riposte proportionnelle à l'attaque
le regard n'est plus le même avec une arme mortelle à portée de main
je viens d'avoir 41 ans et pourtant il me reste tant de choses à comprendre
je n'ai pas de certitudes ni de solutions miracles mais assez de convictions pour ne pas baisser les bras en masquant la vérité
voilà qui je suis
sans doute un reflet de plus de notre société
certains savaient (n'est ce pas delphine)
d'autres s'en doutaient
quelques uns seront surpris
non...mon monde n'est pas si imaginaire et si utopique, dégoulinant de bons sentiments
derrière chaque mot c'est un sentiment que l'on prend comme on veut l'entendre
l'homme n'aime pas la vérité crue
avant de rejoindre mes écrans vidéos et ma table d'ordinateur à l'heure ou la plupart des gens iront se coucher, je méditerais sur vos réactions
en essayant de trouver les mots pour vous dire que la prévention n'existe pas sans respect
à mes détracteurs qui m'imagineront en "big brother" je répondrais par un sourire
la nuit ne porte pas toujours conseil hélas

a tout les éducateurs, grands frères, médiateurs, instituteurs...à tout ceux qui travaillent dans l'ombre de nos "héros"
RESPECT pour le chemin difficile que vous avez choisi

à mes parents
qui ont su me garder non sans mal du bon côté de la ligne
je ne peux que baisser les yeux

vincent



Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net