La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-10-30 14:40:38 : version anonyme d'un championnat de france

au milieu de la foule , un gars vient de s'apercevoir avec effroi qu'il a oublié de mettre sa puce
instinctivement, je regarde mes pieds
plus de 20mn que la tension est électrique dans le rang des sardines anonymes
et déjà les premiers drames
un ancien apostrophe un junior qui a osé lui reprendre quelques centimètres de terrain
tout le monde semble s'épier, cherchant dans les numéros de dossards une excuse à leurs mauvaises places
bonjour l'ambiance !!!
le vétéran aurait il perdu de sa sagesse exemplaire ?
en tout cas, certains perdront de leur crédibilité
stars de leurs quartiers ils viennent par leur attitude d'oublier l'humilité
eh oui messieurs ! ici la course se gagne en 30' pas en 35...
le départ est donné dans une immense bousculade pour ceux de l'intérieur
premiers accrochages et ça s'invective à tout va !
j'ai l'impression d'être dans le mauvais sas
des personnes trébuchent
mais rien n'empêche la marée de s'élancer d'une seule vague sur les minuscules routes de taulé
mon premier kilo est timoré
j'ai l'angoisse de tomber à chaque foulée dans cette forêt de jambes
on n'hésite pas à vous pousser délibérément pour passer en force
terrible !
2 vétérans en viennent aux mains tout en courant
hallucinant !
et moi là dedans ?
j'essaye de m'en tirer par l'extérieur
mais pour avoir franchi la ligne de départ au bout de 11 secondes, il est clair que la partie à ce niveau risque d'être rude
1er kilo - 3'47" première grimace
et ce peloton compact qui prend toute la route
j'ai l'impression désagréable de ne pas trouver la solution
c'est une course au coude à coude
où le moindre ralentissement oblige à l'écart
concentration maximale sous peine d'hors jeu
après un faux plat montant assez éprouvant on attaque enfin la fameuse descente
kilomètre 3
je vais pour mémoriser mon temps de passage quand un gentil V2 passablement énervé et forcément pressé m'accroche assez durement le bras
zen...reste zen...
un de mes compagnons d'infortune me lance d'un regard complice
-11' pile gars !
sur son bras 36'40" écrit en gros
je souris
moins de 37 et je me qualifie direct pour l'année prochaine
mais j'ai envie de faire la course
pourtant la descente ne va pas être si simple
je commence à ressentir une gêne au niveau des côtes
trop contracté ?
l'impasse PPG abdos et pompes plutôt !
je suis en train de payer grave
5ème kilo les dents serrées - 18' 09"
la descente de ouf !
je grapille mètres par mètres les autres concurrents
de temps en temps des bolides de marques indéterminés me doublent à des vitesses effarantes
et toujours ce peloton dense qui file d'une seule ligne vers l'arrivée
on arrive sur le plat
le moment de vérité
l'effort a été si violent pour revenir dans mes temps que je crains le pire pour la suite
7ème KM - 24'58"
image fugitive du dernier 3000 à l'entrainement
je suis limite là !
impossible de relancer, je plafonne
pourtant, je sens comme un ralentissement général
arche du dernier kilo - 32'24"
il y a du monde derrière les barrières
l'arrivée est superbe
ça part dans tout les sens et je suis le mouvement
tapis rouge pour les 100 derniers mètres
on arrive par trois à la seconde
- 35'59" temps officiel
à une minute près...
je récupère tout content ma belle médaille noyé dans la masse
avec cette indéfinissable sentiment de satisfaction du devoir accompli
je croise des regards connus
on aura tout le temps de se refaire la course
à l'arrivée, beaucoup auront perdu de leurs illusions
pensant vivre sur leurs acquis sur un parcours réputé pour sa rapidité
il y aura des déçus et des lendemains douloureux
nous étions plus de 2000
là haut, dans ce village perdu dans la brume
à rêver de performances extraordinaires
puis il y a moi, dans mon petit monde
un peu égoïste qui savoure cet instant
je sais qu'il y en aura d'autre

-analyse pour les initiés
on le sait, le départ est primordial
dans un championnat encore plus
392ème en 35'59 temps officiel
300ème en 35'48 temps réel
c'est impitoyable
pour revenir dans la course j'ai dû me faire un peu plus mal que d'habitude
de toute façon, même avec ça je ne pense pas que j'aurai effacé la barre des 35
3'35" semble être ma vitesse à considérer
ma prépa n'a pas été un modèle de sérieux
j'ai éluder les détails
je suis simplement à ma place actuellement

additif: petit bonjour particulier à virgouniou que j'ai croisé à la sortie d'une douche d'un vieux stade de morlaix et du célèbre mistertri accosté au pied d'un terrain de foot ou nous avons pu constater ensemble la bétise humaine dans toute sa splendeur d'un soit disant supporter à l'encontre d'un juge bénévole
inadmissible et révoltant
comme si l'actualité n'était pas suffisante...
-carton rouge pour cet individu et tout ce qu'il représente dans l'irrespect de la personne
-j'en profite aussi pour mettre un carton jaune à ces vétérans qui n'ont pas donné le bon exemple dans le sas de départ
il y avait des juniors parmis nous...
-et enfin un carton coeur pour ces juniors et pour les féminines
avec une petite préférence pour julie la gendarmette en 31'56"

Les réactions

Par angelo, le 2006-10-30 14:45:25
Ah Mielou, un chpt visiblement ça augmente
l'agressivité; effectivement une grosse densité de bons coureurs..
Au plaisir de se voir ou de courir ensemble un jour, tes billets sont toujours aussi passionnants et vivants.
Merci et Bonne CAP

Par Sophquipeut, le 2006-10-30 14:48:53
Salut Mielou,
C'était la guerre des tranchés ta course ! La prochaine fois pense à prendre tes grenades et ton fusil d'assaut !

Par L'Castor Junior, le 2006-10-30 14:49:34
Situation rare que cet effet masse du peloton sous les 36'...
Difficile en effet, dans ces conditions, de donner le meilleur de soi-même.
Il n'empêche : les comportements des uns et des autres, tels que tu les as décrits, laissent songeurs.
J'avoue que c'est un peu ce que je redoute, et désapprouve parfois, lors des courses sur route, même si mes performances me placent bien loin de ce chaudron où la victoire peut se jouer.
Merci en tout cas mielou pour ce beau CR, comme d'habitude...

Par GGBI, le 2006-10-30 15:01:51
Bravo mielou.
Comme tu dis, un chrono de champion de course local, mais anonyme dans une telle course.
10 Km dans de telles conditions doivent être stressantes, avec la peur de tomber dans une bousculade.

Cela me rapelle un peu le marathon de Paris.

Par Le Cri de la Carotte, le 2006-10-30 15:40:27
Ca me rappelle un peu les départs natation en tri.
C'est aussi une victoire que de garder son calme.
Belle course, bravo.

Par mielou, le 2006-10-30 16:04:25
*angelo
j'espère te croiser sur une de ces multiples compétitions de la région parisienne
je serais sûrement à thiais en décembre
*sophquipeut
il y a pas plus pacifique que moi...
sauf quand je m'énerve !
*castor
il s'agit de quelques cas mais j'ai été surpris par leur violence
on sentait de la tension dans l'air
un mauvais stress sûrement...
*GGBI
comme tu le dis
le départ du marathon de paris après le premiers tiers
j'avais connu ce genre de mésaventure au démarrage
mais là je croyais quand même avoir affaire à des personnes plus expérimentés et responsables
je me suis un peu trompé
*cri de la carotte
merci
mais j'avoue que j'ai été déçu de l'image qu'un vétéran doit donner aux jeunes juniors qui nous accompagnait
en espérant que cela n'était que des actes isolés du milieu de peloton dû au fait que le départ serait forcément difficile à gérer pour la majorité d'entre nous

Par l'AB, le 2006-10-30 16:09:49
Quelle distance ! La tête en arrière et les pieds en avant, tu regardes le spectacle pendant que les jambes te portent, et pourtant sans laisser filer le chrono. Bravo. La castagne des débuts, j'avais oublié ces mauvais souvenirs, mais ils sont plus agréable à relire qu'à revivre. Grâce à toi. A très bientôt dans ces lectures, j'espère.

Par La Pépite, le 2006-10-30 18:22:44
Eh bien Mielou, rude bataille que tu as livrée ce dimanche! En tout cas, ta vélocité n'entame en rien ta lucidité qui nous plonge au coeur de cette lutte sans merci qu'on préfère vivre au travers de tes mots tjrs aussi bien choisis. Bravo, champion dans les jambes et dans la tête!

Par Enzo, le 2006-10-30 18:36:13
Merci Mielou pour avoir retranscrit tes impressions de course ... çà donne pas envie et en même temps nous rêvons tous d'y être un jour ... enfin presque tous !!

Belle performance, mais tu vaux mieux que 3'35 au mille Mielou ... j'espère que tu accrocheras un -35', au pire, en début d'année prochaine.


Par Tomis, le 2006-10-30 18:42:41
Salut Mielou
Merçi pour ton récit , ça donne envie
d'y participer.
c'est bien que tu sois content de ta course meme si tu n'as pas réalisé le chrono escompté,
c"est quand meme un champ. de France.
Les conditions du départ de la course n'étant pas favorable pour toi par rapport à ton temps d'engagement,du temps perdu au 1er kilo et peut etre
aussi un sur-régime pour combler ce retard.
Pour les - de 35', je suis sur que tu n'as pas dit ton dernier mot.

Petite annecdote:
notre super V3 à réalisé le chrono que tu espérais.
Tu te rends compte, il pourrait etre notre papa !!

Sinon je prépare, gentiment les 10km de paris 17, la course est homologuée FFA.
Par contre je m'attendais à une course de quartier et il semblerait que l'on soit un paquet de coureurs et de coureuses,enfin il faudra juste partir devant.
J' ai un bulletin d'inscription, si ça te branche......



Par mielou, le 2006-10-30 19:28:16
*la pépite
j'aime la bataille dans le respect de mon adversaire
pour le champion, à part des fois dans ma catégorie dans la course locale...
mais là, ça remet bien à notre place et c'est tant mieux
*enzo
moi aussi j'espère !
mais je manque un peu de sérieux en ce moment
je déroule quoi
pour info mon coach était en moins de 35'en temps réel
avec des séries de 1000 en 3'25"
un bon indicateur pour toi qui les coure en 3'23"!
*tomis
je vais y travailler surtout pendant ma longue saison cross qui commence en novembre !
après les inters je pense que j'aurais de bonnes sensations en février mars
pour michel c'est extraordinaire
anecdote : mon coach est parti avec lui et l'a suivi tout le long de la course
mais je n'ai pa eu l'opportunité de partir 3" derrière les favoris
pour le 10 c'est très sympa mais j'ai un régional et un autre championnat de france à préparer
tu sais bien, il faut que je travaille aussi pour mon employeur !

Par mielou, le 2006-10-30 19:31:42
oups !
j'avais oublié de te répondre l'AB !
tu résumes bien !
dans la descente c'était un peu ça...
je risquais de partir trop en avant sinon
moi aussi je préfère après quand je raconte
on peut dire que c'est plus reposant

Par Calou, le 2006-10-30 19:37:03
Félicitations Mielou. C'est vrai que tu n'a pas bénéficié d'un départ idéal !
C'est désolant cette agressivité. Même en dehors de championnats, j'ai déjà assisté à ce genre de scène, enfin, de loin...
Ben oui parce moi je pars toujours en queue de peloton et là... personne se bat pour prendre ma place.... ;o)

Par mielou, le 2006-10-30 20:39:35
sourire
mais moi aussi calou, je leur céde volontiers ma place
si ces personnes pensent allez plus vite je n'y vois aucun inconvénient
pour le départ je serais plus opportuniste la prochaine fois

Par Doumé, le 2006-10-30 23:37:47
Je pense que les "stars locales" que tu décris avec beaucoup de justesse et qui courent le 10 km en 35mns ne savent pas toujours faire preuve de suffisamment d'humilité dans une course qui se gagne en moins de 30 minutes. Mais c'est un comportement classique qui peut s'observer dans beaucoup de domaines je crois. Ceux qui se la ramènent le plus ne sont souvent pas les meilleurs. Heureusement, beaucoup savent aussi rester à leur place, conscient de leur valeur sans pour autant se la "jouer". Ma courte expérience de la course à pied, m'inciterait effectivement à penser qu'il s'agit là d'un sport "dur" qui incite à la modestie. Du moins c'est ce que me montrent d'excellents coureurs de ce forum (les kwakistes) qui assurent fort sans pour autant se la péter. Mais il faut croire que tout le monde n'est pas comme ça.

Par mielou, le 2006-10-31 09:51:28
bonjour doumé
j'aimerais tant que ce comportement soit plutôt isolé que classique
l'expérience devrait servir à l'enseignement des vertus de la course à pied
il suffit parfois de quelques mots pour faire passer un message

Par grosours, le 2006-10-31 10:10:55
Bravo pour ce chrono qui pour toi est peut-être courant mais est dans l'absolu excellent.
Pour le contemplatif que tu es , tu es du genre rapide. si cela peut te consoler le style "foire d'empoigne" on le constate même parfois à des niveaux abyssaux de performance; Un truc que j'ai remarqué : plus la distance s'allonge, plus ca se calme, le 10 K ca reste un truc court finalement.
Bravo pour ton style écrit et dans la vie.

Par mielou, le 2006-10-31 10:32:49
merci grosours
il est pas si courant que ça !
si seulement je pouvais le faire sans m'entrainer
sourire
j'ai remarqué aussi que l'on devient plus humble quand la distance grandit
faudrait que je me renseigne chez mister castor
quoique 24h...c'est irrémédiablement fou

Par Delphine, le 2006-11-04 22:10:41
Ca y est Mielou,

Je reprends mes lectures de tes blogs.
Faudra dire à l'organisation de faire plus de SAS que ça au départ parce que ça évitera les "crépages" de chignons:/

En tous cas, je te dis bravo pour ce chrono et désolée de te contredire mais suis quasi sûre que les -35' tu les as dans les pattes....

Sur ce je m'en vais préparer les concours de gendarmette: ça fait courir vite!!! :o)

Par motorino, le 2006-11-05 17:42:50
Bah Vincent Bravo je regette juste qu'on ait pas eu l'occasion de se rencontrer!La course ds le bourg de TAULE et les 2 derniers KM pour moi ont été les plus durs,ds l'ensemble j'en garderais un trés bon souvenir!A+
amicalement
cosimo

Par mielou, le 2006-11-06 09:16:55
tu ne crois pas si bien dire delphine !

merci motorino
c'est vrai que le faux plat avant le 3ème avec le peloton compact c'était quelque chose
j'essaierais de m'extirper avant la prochaine fois !
sinon bon souvenir pour moi aussi
malgré certains détails décevants propre à certains individus peu respectueux
à l'occasion de te croiser sur une prochaine course
amicalement

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2006-10-27 11:43:46 : quand j'étais triathlète... - 4 photos - 24 réactions

même madame mielou me regarda avec cet air un brin ironique
alors, dans un soupir
je suis parti à la recherche de ce vieil album perdu au fond d'un placard
je l'ai retrouvé avec ces photos de ma vie d'avant
comme on m'aimait me le rappeler parfois
puis les détails sont redevenus plus précis

saint mitre les remparts
juin 1990
avec un bonnet jaune fourni par l'organisation
je m'apprête à découvrir mon premier triathlon sprint
comment je me suis retrouvé en slip de bain un matin sur cette plage de l'étang de berre
je ne sais plus trop
un pari, un défi, un truc dans ce genre
pour la circonstance, on m'a prêté une bicyclette et un casque à lanière si beau que pour le cacher j'ai trouvé un bob d'enfer
puis on est tous parti au coup de feu
alors j'ai suivi, barboté, pris des coups de pieds
et je me suis retrouvé sur ce joli vélo rouge qui trouva un malin plaisir à détendre son cable de dérailleur
il faisait beau, il faisait chaud et la route était belle
un quart d'orange, un verre d'eau et un petit footing pour finir
petite journée entre amis
nous étions six, beaux et jeunes
et la route s'ouvrait devant nous...
je renouvelais l'expérience mais je n'accrochais pas
flemme, vie dissolue, ma vérité était ailleurs
un seul d'ailleurs continua sur la voie
je garde un bon souvenir de cette époque
le triathlon sprint commençait à exploser en France
permettant à tout le monde d'y participer
un maillot, un débardeur, une paire de running et un engin qui roule
plus une bonne dose d'envie
c'était simple comme un bonjour...

2006-10-25 18:10:25 : comme un passé simple - 0 photo - 12 réactions

c'était juste une rencontre sur un stade
tomis voulait faire un peu de VMA
et moi je voulais me rassurer pour dimanche
on a commencé classique
par ces fameux tours de piste en footing
on en a profité pour se raconter nos petites histoires
celles qui ne mangent pas de pains
quelques courses souvenirs en commun
puis des visages et des noms
c'était il y a si longtemps ?
on se rappelait de certains anciens, d'autres un peu moins
c'est fou comme on oublie...
puis on a attaqué quelques lignes droites histoire de nous réveiller
des 200 fois 15 en moins de 38 je crois
je me rappelle qu'à plus de 18km/h, tomis parlait encore
à faire palir plus d'un sénior !
pour le dernier on s'est fait un petit plaisir de cadet
on a joué à la course
je vous dis pas les derniers 100 mètres
enfin
tours de récup tranquille pour calmer les puls
puis on s'est assis au bord de la piste
l'école d'athlétisme arrivait en ordre dispersé
des minots de 7, 8 ans à tout casser
une jolie bande pleine de vies
ils partaient faire leur tour eux aussi
on en a profité pour parler de ces jeunes aux pieds oranges
qui essayait de nous éjecter, le dimanche, de nos places d'honneurs
on s'est refait un peu quelques foulées de notre monde
traversés quelques secrets
puis on a repris notre route
oui
c'était juste une rencontre comme ça
deux vétérans qui ne se connaissait pas
qui ont juste partagé un peu de passé simple
pas de quoi écrire une histoire
nos paillettes resteront dans nos yeux un peu fatigués
je sais seulement une chose
quand je te recroiserais tomis
on se reconnaitra...
et la course sera encore plus belle

2006-10-24 10:38:29 : COUREUR DE STRINGS - 1 photo - 58 réactions

ADDITIF
je sais titre évolutif
il ne vous fait pas penser à une chanson ?

pour avoir observé avec curiosité les comportements de ce forum
j'ai voulu faire un simple test
histoire de voir si mon raisonnement était juste
sur les quelques billets que j'ai laissés sur mon blog
je me suis rendu compte que les plus vus ne sont pas forcément ceux que je croyais être intéressants
mais cela ne m'étonne guère...
alors pour le plaisir
j'ai trouvé un titre aguicheur
une photo érotique
tout en restant dans le domaine de la course à pied
nous verrons bien...
pour ceux qui ne me connaissent pas
merci d'avoir participé à cette étude
pour ceux qui commencent à me cerner
il faudra encore lire entre les lignes
pour y trouver sûrement votre bonheur...

http://galienni.typepad.com/
auteur de cette aquarelle
et de son singulier coureur


2006-10-20 14:27:16 : même pas peur - 0 photo - 14 réactions

je regarde ma montre, songeur...
je viens de terminer un 3000 piste après avoir effectué un footing endurance que l'on appelle actif
45 minutes en terrain varié avec selon l'humeur des petites accélérations histoire de réveiller la machine
à l'époque grisante où courir en 35' un 10km était une formalité je trouvais cette séance intéressante
on se retrouvait à 4 ou 5 à jouer à la course dans le bois de verrières puis trois quart d'heure plus tard c'était la belle piste du plessis qui nous attendait
une dizaine de minutes au rythme escomptée et on pouvait récupérer tranquille 15' à se raconter nos derniers exploits
c'était simple, sans prise de tête et ça me plaisait bien
aujourd'hui le chrono ( 11'11"...) m'a ramené à la réalité
ma prépa a été loin d'être maitrisée
entre ce que je devais faire et l'objectif visé trop de secondes gaspillées
pas de PPG, pas d'étirements, pas de récup adaptées
sans marge de sécurité, j'ai flirté difficilement avec les temps imposés
loin d'être transcendant, j'ai fait illusion sur de petites courses de quartiers
vivre sur ses acquis c'est dangereusement trop facile
non
un championnat de france ne s'improvise pas
du junior au vétéran la pression existe
on se doit d'être présent le grand jour
bien sûr
cette histoire ne regarde que moi finalement
mes petites douleurs, mes crises d'égo, ces pointes d'irascibilités qui empoisonnent mon entourage
autant de maux que j'aimerais effacer en un mot
pourtant
je ferais tout pour être sur cette ligne la semaine prochaine
pour beaucoup de raisons personnelles, certes
mais aussi pour vous
vous, qui me suivez sur des chemins incertains parfois
oui
quand le coup de feu libérateur me propulsera sur cette route du finistère
je tenterais comme au premier jour
et tant pis si je me plante
j'aime oser
et vous me le rendez bien...





2006-10-18 20:29:32 : le projet - 0 photo - 9 réactions

une agréable petite pluie fine s'est invitée, ce matin, pour m'accompagner sur le tour de piste
condition finistérienne par excellence
15 minutes d'échauffement puis les traditionnelles lignes droites
j'applique à la foulée près la séance du coach
pour les initiés -05 x 800 en 2'45" avec récup 2' maxi
les sensations sont agréables dans cet air vivifiant
je fais le dernier 800 sous les yeux d'une classe de seconde qui s'apprête à effectuer une évaluation
à l'abri, dans les tribunes, je retrouve quelques ados en train de comparer une mystérieuse fiche
j'ouvre le dialogue, histoire de savoir si j'aurais pu avoir 20
on me montre le précieux papier avec une correspondance temps-notes
et surtout cette case PROJET qui attise ma curiosité
en effet, l'élève doit y inscrire le temps qu'il compte faire et plus il s'en rapproche plus il marque des points
l'épreuve c'est 3 x 500 avec 10' de récup
pour marquer maxi c'est 01'30" le 500 (quand même !)
un des jeunes mise dessus d'ailleurs
pour effacer ces notes catastrophiques en français(!)...incroyable
il me rétorque qu'il veut faire S de toute façon...
pendant ce temps là, en haut des tribunes, un gentil garçon toise ses camarades
pas vraiment concerné par tous ces problèmes de calculs
sûrement victime d'une blessure diplomatique, il sourit d'un air entendu, satisfait d'échapper à ce calvaire
d'ailleurs une jeune fille, ipod à fond, l'accompagne dans ses certitudes en profitant apparemment d'une exemption miraculeuse
absence de chaussures de sport...ça cause...
assez pour recopier un devoir d'espagnol à rendre dans l'après midi
autant joindre l'utile...
un sympathique géant noir de marque STREET BALL jusqu'au bout des pieds me confie alors qu'il n'aime pas courir
je regarde ses perfs
1'24" - 1'26'' - 1'25''
je connais beaucoup de personnes qui aimerait ne pas aimer courir comme lui...
un autre me demande alors quel est mon projet à moi
je lui parle d'un voyage prochain en bretagne à la recherche d'un improbable temps perdu
mais déjà le professeur les rassemble
je quitte le stade sur cet échange, léger
ma course continue...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net