La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-01-28 10:07:57 : Vague rouge

clin d'oeil façon slam
pour cette génération que j'ai vu évoluer sur le dernier cross
des jeunes que l'on trouve beaucoup plus beaux
qu'assis sans illusions
au pied d'une barre

ça s'appelle Vague rouge
c'est sans prétention
mais ils le valent vraiment...
ces boy's et ces girl's de l'A.S.A Maisons Alfort


Pour que ça bouge
tu t'es paré de rouge

dans ce maillot
trop grand trop beau

tranquille
tu la joues raquil

et tu te démènes
loin des sirènes

car sur l'anneau
pas de cadeaux

avec l'athlé
t'as pris ton pied

pour ceux qui savent pas
pour ceux qui voit pas

t'es qu'un lascar
qui vient qui part

sauf que ta couleur
c'est ton honneur

et ces 3 lettres
ta façon d'être

à ta façon
c'est ta maison

c'est bien alfort
qu'est le plus fort

et puis tant pis
pour ceux qui rient

écoutez bien
la vague revient...

Les réactions

Par Martine, le 2007-01-28 13:00:59
Mielou en rappeur!!!! je ne te connais pas, mais je suis toujours surprise par tes blogs. Mais j'aime les surprises, alors merci d'être différent.
Martine

Par mielou, le 2007-01-28 13:33:55
merci martine pour ce compliment
en fait,
je viens de ces bas de barres où l'on défaisait le monde à coups d'idées forcément révoltées
c'est peut être un peu plus facile pour moi d'en parler
pour le chanter c'est une autre histoire
le rap c'est vraiment pas mon truc
je préfère le slam
beaucoup plus...poétique !

Par L'Castor Junior, le 2007-01-28 14:26:05
On avait discerné un certain vague à l'âme dans ton dernier billet.
La vague se pare ici de ses plus beaux atours.
Toujours pareil avec le rouge dans ta bouche, je repense à cette image du sang que l'on est censé sentir au fond de sa gorge lors de ces courses où des vagues de coqs jeunes et vieux, et de gazelles bien nées auxquelles la valeur n'attend pas le nombre des années, luttent jusqu'au bout de leurs forces, pour être faits roi ou reine.

Par GGBI, le 2007-01-28 14:41:15
Clap clap pour ce texte sans haine ni violence de banlieue.

C'est quoi la différence entre slam et rap ?

Par fartlek, le 2007-01-28 15:12:47
yeahhhh mannn...

Par mielou, le 2007-01-28 15:36:38
au castor
qui se fait rare
l'image n'est qu'une image
comme un passage...

pour GGBI
c'est surtout des mots parlés...
une autre façon d'aborder la poésie
un lien vers un slameur un peu plus connu que les autres
http://www.grandcorpsmalade.com/accueil.htm

fartlek aussi se fait rare...
on se retrouve du côté de stains la semaine prochaine ?

Par Delphine, le 2007-01-28 20:07:54
Merci Mielou pour ce texte. Ca fait du bien:un peu de tendresse dans un monde de brutes (Désolée je viens de voir les infos:/)

Par mielou, le 2007-01-29 09:16:48
bonjour delphine
sûr que les infos
c'est pas le top pour la tendresse !

Par l'AB, le 2007-01-29 09:28:57
Ouaip. En même temps c'est Maison-Alfort. Je veux dire ce n'est que Maison-Alfort, petite ville de banlieue bien connue pour ses pavillons et sa population plutôt âgée...(ouh que je suis bas, mais bas...)

Par mielou, le 2007-01-29 09:40:48
bonjour sieur l'AB !
sourire
c'est pour cela que c'est sans prétention...
as tu vu la marquise ces derniers temps ?
j'y parle un peu de bondy toujours avec une certaine pudeur
sûr que bondy c'est pas maisalf...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-01-22 11:04:30 : l'honneur est Sauf... - 1 photo - 17 réactions


sur un parcours tourmenté à souhait
j'ai souffert, serré les dents et perdu...

je voyais l'équipe belle
mais les réglements sont parfois...indéfinissables

pour une sombre histoire de mutations s'étalant sur deux ans (!)
mon équipe, classée 3ème sur le terrain, s'est retrouvée 8ème...

j'ai beau trépigner des pieds
c'est le réglement...

je me suis battu pourtant
j'ai tenté de suivre le sillage des seconds couteaux de l'asphalte
j'ai accroché les places d'honneur pour jouer le jeu à fond

devant une horde d'enfants parés de la même couleur
j'ai redressé le buste
j'ai fait ma foulée plus légère
bien sûr
derrière les sapins
là ou l'on me voyait moins
j'ai légèrement ralentis
le cross, mine de rien
ça fait mal

oui, ce matin
je suis un peu triste
triste pour cette équipe qui avait de la gueule

les combats ne sont pas beaux
quand on les perd comme ça

l'honneur sera sauf
certes
on aura montré le maillot

sauf que le plaisir n'est plus le même

j'irais aux régionaux en anonyme individuel
me battre pour être dans le top 60
histoire d'aller courir aux inters
et encore...

ma motivation c'était l'équipe

derrière cette déception bien personnelle
il me reste cette image de vague rouge
déferlant dans les bosses du parc du tremblay

150 licenciés de l'ASA Maisons alfort ont participé et terminé ce grand spectacle qu'est un cross départemental


il y a pas photo
aucun autre club a réussi ce pari...

2007-01-16 09:41:37 : Esprit d'équipe - 1 photo - 22 réactions

à la veille de revêtir un beau maillot pour défendre l'honneur d'un clocher et me lancer dans la bataille des couleurs
je me remémore ces paroles qui font du coureur à pied un être individualiste

ce dimanche je ne la jouerai pas perso
des gars compteront sur moi comme moi je compterais sur eux

oh, bien sûr
ce n'est qu'un cross départemental
et nous, une petite équipe de vétérans

pourtant, des centaines d'yeux d'enfants parés du même habit de lumière, suivront notre périple

essayer ensemble
ça peut paraître désuet comme ça

je sais pas
moi
je me sens plus fort...

2007-01-10 14:34:01 : décrocher la charrue - 1 photo - 16 réactions

décrocher la charrue

j'aime bien cette expression
on me la sortait souvent au foot
quand sur l'aile gauche
je jouais un peu trop à la danseuse

pour le cross
je la trouve idéale
surtout quand on voit parfois les champs
que l'on nous propose de traverser
en long et en large suivant l'humeur

mais avant de voltiger
par monts et par vaux
de la boue sur les joues
un minimum d'entrainement s'impose
surtout pour les vaillants et les vaillantes
qui iront combattre
pointes aux vents
sur les terrains départementaux et régionaux

ce matin
j'ai repris le tour de piste
histoire de voir derrière les mottes
un bon 5x800
ni trop vite ni trop lent
timer sur 01'26"
en 02'50 les deux tours avec récup 400 au trot (02mn)
de facture fort classique pour un gars évoluant en 36' au 10 kil

sûr que dans les prochains jours
il faudra évoluer un chouia plus vite
mais je ne me formalise pas

ni montre ni cardio sur le cross
le temps de passage est inutile
une vraie course de guerriers
à l'instinct
une explication forcément rustique

je sens déjà le sang monter dans ma gorge...

2007-01-05 10:56:37 : élucubrations d'un coureur fou - 1 photo - 23 réactions


A l'attention du lecteur non chevronné
désolé !
j'ai connu des jours meilleurs...


un jour
je mangeais avec Lucien, un pote grec
devant la rapidité avec laquelle j'avais avalé mon bigbeurk
il me lança ces mots sur un ton philosophe
-Si tu es rapide au festin et lent à la course, mange avec tes pieds et cours avec ta bouche.

ce que je fis
hélas
le succès ne fut pas au rendez vous
-Courir après l'esprit, c'est encore la manière la plus fatigante de n'attraper que la sottise.
me fit remarquer intelligemment Alfred qui s'y connaissait un peu en drame

alors, je décidais de parcourir le monde
une femme, Ella, un peu exploratrice sur les bords, tenta de me ramener à la raison en ces termes
-Courir le monde ne sert qu'à tuer le temps. On revient aussi insatisfait qu'on est parti. Il faut faire quelque chose de plus.

jean-jacques, un copain de lucien, un brin méfiant, me glissa à l'oreille
-Les femmes ne sont pas faites pour courir ; quand elles fuient, c'est pour être atteintes.

Pierre, un ami chanteur, en rajouta, provocateur
-Ah ! l'amour l'amour l'amour Quand ça vous prend Faudrait partir en courant.

Francis, poète à ses heures, devant mon désarroi, tenta de m'orienter
-La seule façon d'être suivi, c'est de courir plus vite que les autres.

Angélus, l'illuminé de la bande, m'apostropha
-Arrête, où cours-tu donc, le ciel est en toi : et chercher Dieu ailleurs, c'est le manquer toujours.

complètement perdu
je demandais un dernier conseil à Jules, le Renard de la tribu
qui me balança cette phrase fataliste
-Ce qui perd le lièvre, ce sont ses ruses. S'il ne faisait que courir droit devant lui, il serait immortel.

la tête qui tourne
la démarche incertaine
je décidais de rentrer à la maison
et de relire le lièvre et la tortue...


PS:ceux qui aurait trouvé le nom de tous ces personnages du premier coup
sont vraiment trop fort !!!

2007-01-03 19:44:43 : demain, je cours ! - 1 photo - 11 réactions

demain, je cours !

un verre de champagne à la main
les yeux brillants, la voix pâteuse
dans cette nuit qui se termine
mon interlocuteur en est persuadé
je ne peux qu'acquiescer...

demain, ils seront plusieurs à tenter l'aventure
beaucoup moins la semaine d'après
les premiers intempéries auront raison des moins assidus
mais il y aura ceux qui se prendront au jeu
participeront à leur première compétition
feront des concessions
connaitront ces bonheurs futiles
se blesseront aussi parfois
mais reviendrons encore
rien que pour la Sensation

puis
petit à petit
au fil des années
la foulée se fera moins légère
l'envie moins présente
et aux premières gouttes
un peu trop froides
ils resteront chez eux
à l'abri
dans la chaleur et le confort
les yeux brillants
un verre de champagne à la main
à se rappeler
hier
quand ils étaient coureurs...

la nuit tire à sa fin
les premières lueurs de l'aube
découvre nos visages blafards
je me sers un dernier verre
mon ami d'un soir s'est endormi
sur un coin de canapé
le temps semble incertain aujourd'hui
je souris...
demain finalement
n'est qu'un autre jour

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net