La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-02-26 16:08:34 : deux ou trois choses que je sais...

la saison de cross vient de se terminer pour moi
je me suis fais plaisir sur ces champs d'honneurs ou l'on gagne sa place pas seulement à la force du mollet
maintenant retour sur route
avec le semi de paris en perspective
j'arrive dans les mêmes conditions que l'année dernière
ni plus fort ni moins fort
j'ai un but, certes
mais ce n'est plus vraiment la priorité
j'ai le redoutable avantage d'être sur la pente de la sagesse
celle qui fait Relativiser
de mes premières foulées à maintenant tant de kilomètres parcourus
que j'aurai pu en faire une sacrée overdose
pourtant
à chaque blessure, à chaque contre-temps, je suis revenu dans la course
je n'ai pas de mérite
sûrement beaucoup de chance et une faculté d'adaptation qui n'est pas pour me déplaire
je vous regarde avec attention, évoluer vers vos objectifs
j'y retrouve à chaque doute, à chaque conviction, un peu de moi même
on pourrait me taxer de coureur contemplatif
si je devais être coach un jour, il est clair que mon approche serait différente des formats connus
je privilégierais l'instinct et la sensation à la rigidité d'un entrainement à la seconde et au mètre près
simplement parce que j'ai suivi tout ces chemins même ceux qui font croire...
en près de 25 ans, j'ai vu les méthodes changer parfois de façon radicale
dans 10 ans, on aura sûrement trouvé une autre solution forcément meilleure
quoi de plus normal
cela s'appelle l'Evolution
je reste cependant songeur devant la ténacité de certains à tenir leurs plans à la lettre près
hormis l'athlète de haut niveau qui se doit d'une obligation de résultats, je reste circonspect pour le coureur que nous représentons
vouloir sortir de l'image loisirs pour être compétiteurs, demande quelques précautions
cette dépendance à vouloir toucher le summum de ses possibilités peut entrainer des effets néfastes à court terme
je n'éprouve pas de plaisir dans la douleur
et je suis attristé quand je croise dans mon footing des personnes à la limite de leurs possibilités dans ce rictus d'effort
oui, je sais
chacun fait ce qui lui plait...
mais parfois on se demande...
vouloir tout, et bien sûr, tout de suite
n'est ce pas le reflet de notre société bien pensante ?
pour avoir gouté aux excès sans dépasser la dose prescrite, je n'en ai pas connu la désillusion
je ne pense pas connaitre l'abandon pour mauvaises sensations
je me suis toujours motivé, quelque soit mon état, pour finir chaque défi que je me faisais en me présentant sur une ligne d'un départ
je me devais bien ça
Moi, l'Homme sur ces deux pieds et en bonne santé
puis il suffit, parfois, juste de lever le pied et de finir en basket libre pour transformer ce qui aurait pu être un calvaire en balade
non
il n'y a aucune raison pour associer souffrir à courir
ou alors quelque chose m'échappe
ce que je sais
c'est quand je serais dans le sas de départ avec mon dossard épinglé sur la poitrine
j'aurais encore cette petite pointe de tract
et cette drôle de sensation de me demander ce que je fais là !
puis je regarderais autour de moi
tout ces gens qui m'accompagnent dans le même effort
apaisé
je saurais alors
que ma quête n'est pas finie...


Les réactions

Par Le Fonz', le 2007-02-26 16:13:04
Salut Mielou !
Encore beaucoup de réflexion, quel talent !!!

Par mielou, le 2007-02-26 16:19:11
ah mon cher ami au blouson noir !
content de te voir surfer entre deux pauses
j'ai bien aimé tes vacances au ski
pour en revenir à la reflexion
si je pensais moins tu crois que je courais plus vite ?

Par Le Fonz', le 2007-02-26 16:31:38
La phrase du sage :

quand tu sauras après quoi tu cours
tu auras trouvé la voie !

qqun qui retrouve sa voix
peut de nouveau chanter

qqun qui chante
jamais ne déchante

alors mielou,
chante pour nous !

Par chanteur fou, le 2007-02-26 16:38:50
http://informacyde.com/weblog/share/audio/quandtereverraisje.mp3

Par l'AB, le 2007-02-26 17:13:00
Il est des lectures qui sont comme des silences. Ces évidences ne se commentent pas. Elles s'apprécient, se jaugent, se savourent, le corps en repos, côte à côte, au regard qui fait même sens.
Il est des partages qui se donnent sans rien y perdre et d'autres qui se reçoivent comme l'eau du désert.

Par Enzo, le 2007-02-26 17:17:00
Aurais-tu trouvé la voix de la sagesse ??
L'as-tu peut-être toujours eu d'ailleurs ou jamais perdu, tout simplement ....

J'aime ton approche de la course à pied ....

Par La Pépite, le 2007-02-26 19:03:59
... encore une fois tu me laisses sans voix Mielou !! Ah ces défis que l'on s'impose, même si l'on sait pertinemment que l'on n'est pas un athlète de "l'élite", juste pour chercher, tâter ...dépasser ses limites, pour les repousser chaque fois ....sauf celle à ne pas dépasser, sous peine, de s'y perdre! A chacun justement de doser pour ne pas perdre de vue l'essentiel: la satisfaction & le plaisir ... des notions toutes relatives et bien personnelles!

Par Baghera, le 2007-02-27 09:30:50
ce n'est qu'apres avoir creusé la cruche qu'on peut la remplir...et pour atteindre la simplicité, il nous faut passer par le compliqué, sans quoi nous serions animaux et non animaux superieurs, alias humains...'Raisonnable ou humain'??(Axel Kahn;et 'l'homme, ce roseau pensant')

Par Montaigne, le 2007-02-27 09:55:51
Ton témoignage devrait être affiché dans tous les clubs sportifs, dans l'espoir de réduire à néant les overdoses en tous genres (dopage, violences...). Quant à la petite pointe de "tract", elle est plus que jamais d'actualité. A bientôt, mielou !

Par Montaigne, le 2007-02-27 09:56:35
Ton témoignage devrait être affiché dans tous les clubs sportifs, dans l'espoir de réduire à néant les overdoses en tous genres (dopage, violences...). Quant à la petite pointe de "tract", elle est plus que jamais d'actualité. A bientôt, mielou !

Par Delphine, le 2007-02-27 10:16:42
Coucou Mielou,

C'est sympa de te lire le matin comme ça.
Je fais partie de ceux qui suivent le plan à la lettre ou presque. mais j'en garde un total plaisir parce que j'arrive à le suivre...quand il est adapté à mon niveau. SI je courrais à la sensation, et pour l'avoir fait, je me grille...
Au jour d'aujourd'hui, je suis quasi sûre que j'en garde un peu sous la semelle pour toujours continuer à courir pour le plaisir, avec plaisir et sans souffrir.

Bises bises

Par GGBI, le 2007-02-27 10:54:19
A le fameux plan, l'objectif d'aller toujours plus vite, plus loin...

Cela fait partie de l'approche compétition. Sinon il y a aussi beaucoup de coureurs qui ont d'aurtres plaisirs.

Pour la plan, comme Delphine, je dirais que cela m'évite d'en faire trop comme j'ai pu le faire par le passé.
Alors je prend un plan et je l'adapte a la forme du moment, a la vie de famille.


Par Marlène, le 2007-02-27 14:15:02
Salut Mielou,
Nous aimons les défis où le plaisir de courir reste la vraie motivation... Mais à chaque fois, tout comme toi, j'ai le trac et je me demande ce que je fais là... et à chaque fois, je suis heureuse d'avoir fini et fière de moi.

Par camcam, le 2007-02-27 14:51:50
Tiens c'est marrant, j'ai cliqué sur ton blog un peu au hasard....ça valait le détour!!
Je suit mon premier plan de ma premiere course à l'aveuglette, ayant pour seul instrument mon portable qui fait office de chronomètre...
Je viens de commander un cardio...c'est à peine si je regrette!

Par Baghera, le 2007-02-27 16:00:05
la quête s'avère parfois con-quête, mais encore faut il la faire pour devenir sujet de soi même, fut ce une illusion..."tout ce qui est atteint est détruit" Montherlant

Par mielou, le 2007-02-28 09:36:43
bien vu montaigne
entre tract et trac...
eh oui
l'esprit militant sûrement !
sourire

Si jamais j'acquiers la Sagesse, je serai assez sage, j'imagine, pour en tirer parti.[Somerset Maugham]

merci encore à vous pour vos réactions

Par FreddieC, le 2007-02-28 19:27:32
..et il sourit..

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


on peut éprouver du plaisir même dans la difficulté


se donner dans les derniers mètres
à la sensation
juste pour le fun
championnat de cross LIFA catégorie vétéran


Les 5 billets précédents

2007-02-18 18:20:26 : Courir sans m'en rendre compte... - 1 photo - 8 réactions

13h59
sur la ligne du cross des vieux de la LIFA
on pourrait dire que j'en mène pas large
j'hésite encore entre un départ de gloire en tête pour une hypothétique photo ou une course de l'ombre sans oser juste remonter...
mais je n'ai pas de pression en cet après midi printanier
je n'ai pas de photographe attitré aujourd'hui
pas la peine de s'échauffer
les rayons sont là pour dorer nos visages
c'est déjà le coup de feu
et toujours cette ruée impressionnante vers les premiers virages
comme tout bon parcours de cross qui se respecte, les buttes à la russe de la base de loisirs de saint quentin en yvelines vont se charger de nos souffrances
j'ai l'impression étrange de faire du surplace
et ces séries de montées descentes version vertigineuses n'arrangent pas les sensations
comme d'hab', il faut rien relâcher sous peine d'être projeté inexorablement vers l'arrière
au premier tour c'est déjà les premiers abandons
et le gars devant moi qui ne veut pas se faire rattraper et celui de derrière qui rêve que de ça
j'essaye d'avaler de l'air
j'ai la gorge en feu et les oreilles qui bourdonnent
sale moment en perspective
j'essaye de faire le vide
ne plus penser à la douleur, oublier la fureur ambiante
courir sans m'en rendre compte
fermer les yeux, s'envoler...
je commets la même erreur qu'aux régionaux et laisse partir le bon groupe
ça m'apprendra à révasser
j'ai pas une mais deux charrues accrochés au short
les encouragements n'y changeront rien
je reste collé à l'arrière du peloton
allez les gars, 400m c'est fini !!!
il a qu'à les faire à ma place au lieu de me l'aboyer à la figure et moi, ça fait longtemps que je crois plus au père noël
3 impudents fort de leurs faits passés me font l'extérieur en me poussant dangeureusement dans les rubalises
tout ça pour la 140ème place
mielou sort de sa torpeur enfin
une accélération insolente et définitive leur fait voir l'arrière de mes neptunes à 3 mètres de l'arrivée
la 137ème est pour moi
il ne me reste plus qu'à aller rejoindre la cohorte des anonymes heureux
ma saison cross s'arrête là
sur ce magnifique parcours inondé de soleil
à ma fille qui me demandera si j'ai gagné
je répondrais non
et je sourirais aux éclats devant sa moue déconfite

2007-02-12 13:16:23 : Solitude...fait de vivre à l'écart des autres, volontairement ou non - 1 photo - 31 réactions


ce mot Solitude fait peur
j'aime ce mot...

les esprits chagrins qui prétendent me connaître pourraient trouver de l'inconvenance dans mes paroles

ce matin, dans ma sortie longue, ma pensée vagabonde
encore de trop, je présume

une petite voix sournoise me glisse à l'oreille qu'il y a pleins de jolies filles seules qui courent dans les bois

comment ose t'il !!!
lui, l'homme marié avec enfant !
ça en serait presque choquant...

c'est drôle de croire que ce forum est là essentiellement pour que l'on se donne des conseils de coureurs à pied

grattons un peu pour voir
pas trop fort alors (dit il avec insolence)
pour ne pas blesser...

bien sûr
on a tous un homme ou une femme de circonstance
pour prouver notre bien être
d'ailleurs nous ne venons pas ici pour le clamer haut et fort ?

mais que lisons nous entre les lignes
sinon une envie de rencontre

aurait on peur d'être seul même quand on est deux ?

sans ma rencontre avec celle qui m'accompagne je me serais perdu définitivement
et ma fille que je regarde grandir me claque ses vérités avec ses grands yeux chaque jour

pourquoi l'écrire
pourquoi le dire
si tout serait si parfait ?

ma foulée s'accélère
je suis serein
droit dans mes runnings
je file avec conviction

je vous vois tous en manque d'amour avec pourtant cet air de rien qui semblerait dire que tout va bien

en méconnaissance de cause j'ai un jour revendiqué ma solitude que j'estimais volontaire
je n'étais pas d'accord avec la majorité ambiante
et comme toute minorité frustée
je voulais imposer mon point de vue à tout ces mariés et ces couples remplis de certitudes
alors je narguais à coup de soit disant liberté insinuant presque le doute au bien fondé
dire maintenant que je n'avais pas tout compris est un euphémisme

01h30 que je cours
les premières bourrasques de vent arrivent
j'en termine avec ma sortie

je vais retrouver mon confort feutré
à l'abri de murs protecteurs
et retrouver les bras aimant de la tribu

comme d'habitude dirait l'autre...
effrayante habitude que l'on aime pas entendre en chanson

j'étais dans mon monde ce matin
seul avec mes pensées
à courir à travers bois
en imaginant croiser vos solitudes

je n'attends pas après la saint valentin
pour essayer de donner de l'amour
chaque jour
maladroitement souvent
j'essaye...

mais je n'ai pas à me justifier
ni vous d'ailleurs

la vraie solitude
c'est celle de ces gens
que l'on ne voit plus
à force d'avoir peur...

2007-02-09 12:40:16 : Le kilomètre de trop - 1 photo - 13 réactions


on se croyait fort
tout se déroulait comme prévu
puis la tuile
le coup de moins bien, la blessure, l'abandon...
terrible
la faute à pas de chance ?

à se complaire dans ses convictions
on a pas vu le vent tourner
eh oui
de face c'est pas comme dans le dos
pourtant
on le savait bien
qu'il ne faut jamais en faire trop

peine perdue
allez dire à un fumeur que c'est pas bon pour la santé et celles des autres
il acquiescera tout en ayant une cigarette à la main

en course à pied
on a beau parler de surentraînement
de tous les risques que peut engendrer une mauvaise pratique
c'est comme souffler dans un violon

on sait mais on fait
on y peut rien
on en a besoin

on peut se rassurer
en se disant que même nos idoles
ont connu un jour la défaillance

mais éluder le problème serait une erreur
on ne revient pas toujours de blessures
aussi bien physique que moral
il faudrait accepter de se remettre en question
pour mieux avancer
certes
les chevaux ont des oeillères
et ils galopent vite

ceux qui n'ont jamais fait le kilomètre de trop
ne sont pas des coureurs

pour avoir connu ces sorties de route
il est facile pour moi d'en parler
pour d'autres
cela sera toujours difficile

avouer ces faiblesses
c'est un peu se mettre à nu
mais cela est déjà une autre histoire

2007-02-07 14:19:28 : Besoin de vacances - 1 photo - 16 réactions


j'ai attendu la fin de l'averse blanche
avant d'aller m'essayer à l'exercice de style imposé
juste pour être bon figurant au championnat de cross Ile de france

un classique 12x300 sur piste
de la VMA courte
histoire de lâcher un peu les chevaux
temps prévu pour le 300 - 58"
récupération 50"

équipé gants et bonnet
je m'échauffe quelques minutes
6 lignes droites
puis c'est parti

sauf que je commence par un 400
j'en souris
on ne va pas bouder son plaisir
01'18 sans avoir l'impression

récupération 100m
soit une 30aine de secondes en footing
les 5 suivants en 58"-57"
les 5 autres en 57"-56"

je finis, bien sûr, par un 400
histoire de...
je me lâche en 01'14"

le genre de séance tonique qui vous redonne confiance

aujourd'hui
j'ai joué avec le chrono sans souffrir

apès ce dernier cross
je prendrais des vacances
quelque part en bord de mer
j'en ai un peu marre
du bois de vincennes

éphémère effet mer
le semi de paris c'est déjà demain

2007-02-05 14:30:52 : Etre à sa place - 1 photo - 21 réactions

hier encore
j'aurai pu me trouver moult excuses pour justifier une place que l'on pourrait considérer comme anonyme
prétexter une semaine difficile
en me plaignant de trop travailler la nuit
en accusant les amis de débarquer à l'improviste pour l'apéro la veille de la course
voir soupçonner ma propre fille de m'avoir contaminé avec ce charmant virus qui nous rend pas vraiment digne dans les toilettes
oui, j'aurai pu...
mais ces excuses sont nulles et non avenues
le simple fait de prendre un départ me classe dans la catégorie des gens en bonne santé
rien que pour ça
je considère nos petits bobos comme de la littérature
et comme j'aime écrire...
cela me rappelle cette fameuse course de quartier en 2002
un 8km confidentiel du côté de quimperlé
le jour où j'ai franchi premier et seul une ligne d'arrivée
pourtant j'étais loin d'être le favori
habitué aux places d'honneurs, j'ai bénéficié des circonstances de course
et su saisir ma chance
des stars absentes ou en méformes
des outsiders dans le doute
je n'ai pas laissé passer l'occasion
pour un gars en 34 au 10 kil c'était mon jour
pourtant
j'ai su rester à ma place
je savais bien que le week end prochain, les meilleurs me remettraient à la mienne
c'est ainsi
aujourd'hui
certains pourraient trouver ma place de 78ème au régionaux de cross vétéran zone Est d'ile de france bien loin du niveau espéré
là encore
je suis à ma place
j'ai bouclé les 10300m du parcours tout en relance de stains en 37'27"
pas de quoi pavoiser et pourtant c'est du 16,5km/h
au prochain tour à saint quentin
je me battrais sûrement pour la 150ème place
pour rêver de championnat de france de cross en vétéran, il faut émarger en moins de 3'20" au kilo
c'est vous dire que j'en suis loin
mais l'essentiel n'est plus là
croire en ses possibilités c'est beau, c'est bien
les assumer c'est beaucoup mieux
je n'ai plus envie de me comparer dans un miroir
en refaisant la course à coup de si j'avais su
non
cette semaine j'ai assuré le job
trinqué avec les potes
et serré dans mes bras ma petite conscience fatiguée
non
comme le disait si bien édith
je ne regrette rien
et même si, parfois, je râle d'injustices ou de fautes à pas de chance
je suis là sur mes deux pieds
et ça...
ça n'a pas de prix

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net