La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-04-01 10:51:44 : Désagréments et compagnie...

on pense tous à la blessure physique
à la tendinite perfide qui viendra ruiner vos espoirs
on en oublierait presque le virus sournois
l'invisible impitoyable qui vous met sur le flanc en un rien de temps

j'avais pourtant ressenti les premiers signes
nausées désagréables, mal de tête...
ça n'a pas loupé
la première alerte est prémonitoire
violente
juste avant de me coucher
j'ai droit à la totale dans les toilettes
horrible !
ils m'avaient repérés les Affreux
entrainements un peu plus poussés que d'habitude
compétitions à la chaine
variation de temps à la clef
poignées de mains ou de portes douteuses
plus la fatigue cumulée habituelle pour ceux qui veulent jongler sur plusieurs tableaux
j'étais la proie idéale

je pensais que tout allait s'arrêter sur cet épisode
peine perdue
à deux heures du mat'
l'attaque ultime est foudroyante
pas le temps d'atteindre les lieux salutaires
le malaise me prend à l'entrée du dressing
et je m'en vais tater le sol violemment
sensation brûlante que celle du genou venant frotter fortement un tapis
je ne peux me retenir...
je hais cet instant terrible d'impuissance totale
je me traîne en rampant jusqu'à la cuvette
pendant quelques secondes, je vis l'enfer
pourtant il faut rester lucide
ne pas réveiller la petite famille
penser à nettoyer
j'avais déjà connu ce genre de mésaventure
je ne le souhaite à personne
sauf à mes pires ennemis

après avoir tenté d'assainir au mieux les lieux
il ne me reste plus qu'à rejoindre honteusement le lit
essayer de finir ce qu'il me reste de nuit
la journée sera floue, nauséabonde
la bouche pateuse, la démarche pataude
j'erre entre la canapé et les WC

bien sûr que ma course du lendemain est fichue
non pas à cause de secondes que j'aurai pu perdre en y participant
mais parce qu'on ne joue pas avec sa santé après une déshydratation sévère

il ne me reste plus qu'à me reposer
à reprendre des forces
manger du riz et boire beaucoup d'eau
puis relativiser l'évènement

on a beau se croire en bonne santé
presque intouchable
pourtant...
ils rodent
attendant leur heure
pour nous ramener le nez dans la mare

je hais définitivement les microbes

Les réactions

Par microbe, le 2007-04-01 10:53:33
alors mielou !
tu fais moins le malin là !

Par Marlène, le 2007-04-01 11:15:12
Bon je vais laisser les petites brioches aux autres... ça ne me fait plus du tout envie... repose-toi bien...

Par mielou HS, le 2007-04-01 11:28:26
rires
merci marlène de ton soutien

comme quoi
il n'y a pas que des bons côtés dans la CAP !

Par Eric77, le 2007-04-01 11:39:35
Nausées désagréables, mal de tête, etc...hum hum hum, t'es pas enceinte Mielou ? Lol.
La guerre aux crobes est déclarée, nous vaincrons ! Allez Mielou courage, c'est juste un mauvais moment à passer, soigne toi bien.

Par jcc, le 2007-04-01 11:39:44
Coucou Mielou , bon rétablissement pour retrouver ta vitalité de performer .
jcc h.s. dans sa tête à cause des chefs moqueurs !

Par mielou, le 2007-04-01 12:03:59
j'ai perdu trop de poids Eric77 pour avoir cette chance !
j'ai tenté un footing de 30' ce matin à 3 à l'heure
les péniches des bords de marne me doublait mais il faisait beau
je devrais récupérer assez vite
pour les chefs moqueurs, je n'ai pas trop de solutions jcc !
soit tu deviens chef soit tu deviens plus moqueur qu'eux
vaste dilemme...

Par Squirel, le 2007-04-01 12:27:11
Oh! Pov' Mielou ...Reprendre des forces! Marlène tu peux apporter tes brioches à Mielou ? Tu es sorti ce matin? Pas raisonnable tout cela mais je comprend que tu ne puisses pas te résigner! Bon dimanche Mielou ...

Par mielou, le 2007-04-01 12:41:33
si si
je me suis résigné squirel !
pas d'huma pour moi ce matin
pourtant la médaille était si jolie

puis 30' de bords de marne
quoi de plus pour reprendre des forces...

Par Delphine, le 2007-04-01 12:55:41
aaaaaaaaaaaaah! Les affreuses bestioles! Moi aujourd'hui j'ai eu droit à une hypoglycémie..:/

Par Squirel, le 2007-04-01 13:19:52
Ah! bah ça y est c'est presque la fin ...Deux semaines pour reprendre des forces!
@Mielou : Tu fais le Marathon de Paris ?

Par mielou, le 2007-04-01 13:25:05
à delphine
moi j'adore le sucre !
par contre, les fibres en ce moment c'est pas le top !

pour miss écureuil
pas moi mais madame
elle à gagné le fameux dossard de chez alfa
ce jour là je m'occuperais de la mademoiselle mielou
concessions eh oui...

Par roman1982, le 2007-04-01 13:26:35
salut Mielou ,
eh bien moins poétique dis donc , y a du dévergondage dans l'air ... bon l'important c'est qu'y est pas d'atche sur la moquette hein ! :0)
faut boire du sel ! Bon courage et fais attention la prochaine fois ... @+++

Par mielou, le 2007-04-01 13:37:03
trop tard pour la moquette roman !

point de poésie quand le vent se veut mauvais...
sourire

Par Marlène, le 2007-04-01 14:31:01
Squirel, tant que c'est pas mes miches...!

Par Marlène, le 2007-04-01 14:34:27
Alors t'as mangé un peu ce midi ?

Par mielou, le 2007-04-01 14:42:35
sourire
je me sentais mieux...
la salade de gésiers proposé avec ses pommes sarladaises m'a fait prendre des risques plus qu'inconsidérés !!!
on verra au résultat dans 3 ou 4h...
j'ai confiance en imossel

Par Marlène, le 2007-04-01 17:06:29
Moi je connais Imodium

Par Kuanza, le 2007-04-01 20:58:57
Salut Mielou,
ah... les crobes, ils sont fous de s'attaquer à toi, tu vas les éliminer les uns après les autres, j'éspère que tu as pu les noyer au petit vin blanc, au cours de ta balade le long du bord de Marne, oh !!!
Bon courage et soigne-toi bien.

Par cindy, le 2008-02-04 19:14:40
il est top votre microbe

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-03-28 18:09:15 : TOI l'invité... - 1 photo - 16 réactions

A l'attention des lecteurs
ce message personnel s'adresse à une catégorie de personnes qui parfois, au détour d'un post vous dépose leur rancoeur
on l'a tous croisé un jour
et j'ai eu envie de lui répondre
sans plus

TOI l'invité...

non
pas celui qui n'a pas le temps ou qui ne le prends pas
qui surfe sur la vague au gré des remous
sans faire la part des choses
sans avoir le recul nécessaire
et qui pense que son intime conviction ne peut être que la bonne
puisque c'est la sienne et forcément celle de ses amis

mais
plutôt TOI l'Invité
qui s'immisce insidieusement dans ces posts que l'on considère polémiques
qui distille sa haine
crache son venin avec précision
utilise la perfidie pour jeter le trouble qui touche

je sais que tu vas lire ces lignes
avec délectation
car quelqu'un parle enfin de toi

entre ceux qui disent que tu n'en vaux pas la peine
que l'on devrait t'ignorer, te mépriser
et ceux qui jurent de te faire la peau
on peut dire que tu as pleins de personnes qui pensent à toi finalement

je n'écris pas en moraliste
en donneur de leçons ou en vieux sage
au contraire
j'ai envie de te chercher...

je sais simplement que tu existes
quelque part derrière ton écran
tu t'imagines ce pouvoir
où tu déstabilises ceux que tu penses faibles
avec tes mots assassins

tu viendras sûrement me taquiner
mais je ne tendrais pas l'autre joue
une question d'éthique sans doute

mais tu le savais déjà...

2007-03-25 15:50:08 : Dossard Préférentiel du côté de Nogent + bonus - 1 photo - 16 réactions

il y a du beau monde
ce matin sur les bords de Marne

le temps est agréable et le parcours semble rapide

mais moi
je regarde avec envie le sas de Ceux qui courent vite
oh
je n'en suis pas loin
une dizaine de rangées tout au plus
pourtant, une pointe de jalousie effleure mon égo

comme si y entrer aurait changé ma course...

A cet instant, je ne me rends même pas compte que je suis sur mes deux jambes, en bonne santé

je m'arrête juste à ce détail futile
obnubilé par cette quête qui s'exprime en secondes

Si j'avais seulement ouvert un peu plus grand les yeux
j'aurai vu autre chose que le bout d'un bien long nez

je me serais sûrement attardé sur ces petites guinguettes noueuses qui effleurent de leurs pieds la rivière mystérieuse
j'aurai essayé d'imaginer les histoires secrètes
quand le gangster des bords de marne déboulait avec sa traction sur Panam à la recherche du mauvais coup
ou cette période d'avant et d'après guerre ou les Amours fleurissaient au creux des petits cabanons au fil de l'eau
peut être aurais je croisé l'Artiste trouvant l'inspiration en regardant s'écouler la vie de ces lieux

j'ai préféré m'emmêler les gambettes en tentant d'aller chercher mon bonheur dans la seconde
pas le temps de rêvasser quand je suis passé devant chez gégène et le petit robinson
pas de frou-frou ni d'accordéons au passage
encore moins de sourire gouailleur
juste un souffle haletant
pour qui ? pourquoi ?

les paroles d'une chanson me remontent à l'esprit

...Ah ! Le petit vin blanc
Qu'on boit sous les tonnelles
Quand les filles sont belles
Du côté de Nogent
Et puis de temps de temps
Un air de vieille romance
Semble donner la cadence
Pour fauter, pour fauter
Dans les bois, dans les prés
Du côté, du côté de Nogent...

et moi
qui essaye de reprendre une respiration normale
de trouver la foulée juste

et je pars à la faute au kilomètre 6
je laisse partir le trio féminin
le wagon qu'il ne fallait pas rater

un clin d'oeil complice aux rameurs
je suis dans le même bateau

bientôt la piste Sous la lune me tends ses bras
je regarde une dernière fois ma montre
je ne battrais jamais mon record sur 300m
pour le fun, je finis au sprint
pour le coup j'aurai pu être déçu

mon dossard n'était pas préférentiel
qu'importe
le soleil timide réchauffe peu à peu mon corps dégingandé
sur un mur, j'observe les arrivées, les yeux plissés
quelque part
au loin
il me semble entendre une musique entêtante...



BONUS
extrait du post de la course
pour les forumeurs concernés

bon
ça c'est fait !
une course vraiment agréable qui mérite de prendre de l'ampleur
je pense que les organisateurs peuvent en faire un grand rendez vous incontournable
comme le suggérait gavroche ou krusti, une animation musicale sur ces charmants bords de marne, donnerait de l'allant pour le semi marathonien
côté performance
il y a moyen d'attirer plus qu'un beau plateau de coureurs régionaux
un petit bémol sur le sas préférentiel, trop sélectif
que j'aurais ouvert à plus grand nombre
le coureur licencié à la recherche de points pour son club y trouverait son bonheur
on ne crierait pas au scandale si on demandait une perf R3 pour en disposer
aux forumeurs croisés
nicopsa qui s'est fait plaisir au bord de l'eau avec un excellent temps qui doit le classer fort honorablement
enzo en free lance qui a tenté d'emmener l'Homme au Blouson Noir vers des barrières insoupçonnées
l'écureuil de joinville, venu en footing de sa tanière, qui semblait toute heureuse de sa course
et la mystérieuse blonde à l'appareil photo énorme qui a mitraillé l'assistance
du fort joli monde du côté de nogent agrémenté de l'esprit krusri et gavroche qui sied bien à ce bel endroit ainsi que des encouragements d'un certain spider si je me trompe pas vers le 3ème km
pour ma part
j'ai encore perdu mme mielou à l'arrivée et eu le droit au regard noir
je suis d'un distrait en ce moment !
à quelques secondes près je rate l'objectif
la belle affaire !
mais j'ai des arguments maintenant pour y croire par la suite

course à refaire et à conseiller

2007-03-21 14:45:32 : Courir sur les mots...ou quand j'étais Candide - 1 photo - 19 réactions

AVERTISSEMENT :
Ceci n'est pas un plan d'entrainement ni un compte rendu de course
ni d'ailleurs une réflexion hautement philosophique sur une improbable VMA ou un pamphlet contre les éternels pas content
seul une envie furieuse ou une curiosité malicieuse pourront vous pousser plus loin dans cette lecture confidentielle

PS: pour ceux, victimes du titre, j'ai mis une photo pour m'excuser du gêne occasionné

il y a tout juste un an, je me lançais dans l'aventure BLOG

Exaltant exercice de style que d'emmener le lecteur consentant sur des chemins de traverses

pourtant, même pour les personnes aguerries à la facilité de verbe et aux mots imagés, il est difficile d'entrainer dans son sillage le maximum d'entre vous
bien sûr, on pourrait faire preuve de démagogie absolue, brosser la majorité dans le meilleur sens possible pour l'attirer vers des rivages égoïstes

sûr aussi que si je parlais comme cela pendant des heures, je perdrais aussi mes quelques auditeurs et mes critiques préférés

j'aurai voulu être plus libertaire pour prôner cette fameuse liberté individuelle que rien n'entrave...

mais il y a ce FORUM et son univers impitoyable
où chaque mot, chaque phrase s'interprète à la sensibilité du moment
propos exagérés ?!
j'en ai vu disparaitre pour moins que ça...
pour ma part, j'ai trouvé une sorte de refuge chez Victor
j'y laisse souvent une trace de mon passage
je ne fais pas allégeance pour autant à la maitresse de maison si charmante soit elle
même si elle peut se montrer redoutable dans l'art de la Séduction
à se sujet, il est notable de remarquer comme l'Homme se montre particulièrement suave et doucereux quand il s'adresse à un pseudo féminin
surtout après avoir consulté la carte de membre de la gent dame
à l'inverse, celui qui vous ressemble devient instinctivement un rival surtout si celui çi est déjà sur un piedestal
et, encore, je mâche mes mots
je ne suis pas enclin à l'emphatie ni à la flatterie débordante
mais cela ne me propulse pas pour autant en Visionnaire ou en Sage devant l'Eternel
j'ai mes convictions, pas vos certitudes

la vie n'est pas un long fleuve tranquille
mais ça, on le savait déjà

A vouloir jongler avec les mots
l'équilibre peut devenir dangereux
dans ce monde où tout est pris à la lettre

avec mon masque de sourires
je m'invente un autre monde
dépassant les limites qui parfois agacent

Je n'ai rien à vous prouver
j'essaye seulement d'exister quelques heures
un peu plus loin que nos habitudes

dans cette arène que vous m'avez dessinée
j'aimerais voir briller vos yeux
même si demain tout est fini
même si demain
tombe le masque...

2007-03-18 17:05:14 : Le Coureur Compétiteur - 1 photo - 15 réactions

ALLURE SPECIFIQUE
06 x 1000 M (3’36 / km- r= 1’30)

c'était le programme de ce matin
sauf qu'en regardant par la fenêtre, cette séance prenait une autre envergure

en chaussant mes runnings, je me remémorais toutes ces sorties par des temps exécrables
c'est fou comme cela me rappelait mes 5 ans dans le Finistère

direction le célèbre stade de Maisons Alfort
comme je le craignais, le vent est de la partie
et la pluie s'est invitée en non-stop

à peine 10' d'échauffement et mon coupe-vent ne coupe plus rien du tout
je l'enlève, un rien frigorifié par le vent qui s'acharne sur mon frêle physique
les quelques lignes droites n'y changeront pas grand chose
j'ai un peu froid !

je m'élance pour le premier mille comme un départ de course style semi
au 300m j'ai le fameux vent de face, celui qui fait pas rire
je le retrouve bien sûr au 700m toujours aussi virulent
la pluie en profite pour redoubler de plaisir
j'aime cette ambiance
3'33"...il ne m'en reste que 5

je sens que la partie ne va pas être facile
chouette !
je ne savais vraiment pas quoi faire ce dimanche
et le vent qui en remet une couche
je trouve les 200m de récup en petit footing bien court
j'ai beau positiver, j'ai l'impression de piocher dans le deuxième
3'36"...le coach va être content ! pile poil

ça a le don d'énerver la pluie qui de rage me déverse des hordes de gouttes sur la figure et le reste
d'ou l'expression - plus un de sec !
même pas grave et je le prouve
3'36"...ça chauffe !

les éléments semblent se résigner
je reprend la main et le pied par la même occasion
et je le signe d'un joli chrono
sauf que ce n'est plus vraiment de l'allure spécifique
3'31"...méfiance !

cette garce de piste va me rappeler rapidement à la réalité
on ne joue pas impunément avec elle
une foulée plus heurté, un passage à vide et elle vous dépose aussi sec avec un grand sourire dans la zone rouge
3'38"...7 secondes envolées et ce n'est pas de l'enchantement

le sixième je l'aborde comme le dernier kilo d'une course
ne pas s'affoler
rester droit sur sa ligne et serrer un peu plus les dents
l'environnement extérieur devient flou
on se concentre sur l'objectif
et ça passe !
3'30"...qui rassure pour la semaine prochaine

je pars récupérer ma serpillère et rejoins en petite foulée bras souple la maison accueillante

je suis un coureur compétiteur et je le revendique
j'aime ce combat contre le temps
surtout quand les éléments s'en mêlent

dimanche prochain, il faudra faire au plus 36'04" au 10km du val de marne
pour faire gagner un point au club
minuscule point
dérisoire et sans intérêt pour nombre d'entre vous

nous avons chacun nos vérités

pourtant quand je vous vois, bardés de vos cardios et autres instruments dernier cri, parlant techniques de course et plans d'entrainement en vous classant tortues ou nuls, j'ai l'impression étrange que vous me ressemblez bien
et ce n'est pas vos repas d'après ou d'avant course qui me feront penser le contraire

je ne fais pas de muscu, de piscine, de vélo, de PPG et encore moins d'étirements !
je ne respecte aucun code de diététique
non, je n'ai pas ce secret qui voudrait que je sois différent de vous
si ce n'est ce petit truc qui me donne juste envie d'allez un plus vite que vous

2007-03-15 20:09:20 : Payé à courir...me direz vous - 1 photo - 20 réactions

j'aime entendre cette réflexion les lendemains de courses
au fil des années je m'y suis habitué
pourtant
rien ne me prédestinait à porter cette étiquette
on ne peut pas dire que j'ai métier facile
mais faut il s'en plaindre ?

j'aurais pu chercher mille excuses pour me justifier
mais me justifier de quoi ?
j'aurais pu aussi fustiger l'impudent interlocuteur
lui faire avouer sa jalousie sûrement maladive
l'étouffer dans sa mesquine ignorance
est ce vraiment le cas ?

j'avoue
j'y ai souvent pensé
même craché parfois ma révolte
puis, je me suis assagi
j'ai commencé à relativiser

j'aborde le problème différemment maintenant

ne pas bénéficier de traitements de faveurs ne veut pas dire avoir un emploi du temps démentiel
et il y a souvent une contrepartie dans le mot privilégié

je fais partie de ces personnes qui, avec leurs horaires décalés, peuvent assouvir leur passion
pas tous les jours mais assez pour me permettre de garder ce niveau convenable qui ferait le bonheur de pas mal de coureurs anonymes
bien sûr
des postes comme cela il n'y en a pas des masses
disons aussi que le débutant n'a aucune chance d'en bénéficier
c'est l'histoire éternelle de celui qui veut le beurre, l'argent du beurre, la crémière et les clefs de l'entreprise en sus, il va de soi
bien que la contrepartie (travailler un week end sur deux et huit nuits par mois pour un total de 192h soit 48h par semaine dans un environnement confiné) peut s'avérer quelque peu contraignante pour celui qui aime bien retrouver sa liberté tous les soirs
maintenant
je n'envie pas vraiment celui qui travaille aux horaires bureaux, qui cours à 06h du mat ou pendant les heures de pause pour être prêt le jour J
quel paradoxe !
je travaille plus mais j'ai plus de temps libre
la magie des heures que l'on condense

pour en revenir au terme - payé
j'ai connu l'époque de ces enveloppes et le billet glissé dedans à l'arrivée sur ces petites courses bretonnes
billet, ma foi, qui disparaissait dans la foulée dans des tournées de houblons
mieux, j'ai connu le sponsoring, non pas pour mon niveau d'athlète (qui, je le précise pour ceux qui ne le savait pas encore, fut celui au moins d'un honnête coureur départemental (sic!))
mais plutôt pour mon côté public relation chez les jeunes militaires du coin
c'est comme cela que j'ai connu la marque NB de la tête aux pieds
enfin
aujourd'hui, la roue tourne
il y a bien les courses que le club m'offre comme les points que je lui rapporte
je préfère maintenant le donnant donnant que me faire donner, c'est mon choix
on pourrait appeler cela un compromis en fait

j'aime courir
j'en ai besoin
ce n'est en aucun cas une contrainte ni un job

il m'arrive d'imaginer que cela serait bien de baisser le prix de certaines courses, voir la gratuité pour les personnes sans emploi par exemple
je suis parfois dubitatif devant les inscriptions souvent plus chéres que le service rendu
payer pour courir, qui a eu l'idée ?

les marchands du temple seraient ils éternels ?

ce matin encore, on me faisait remarquer acidement la chance que j'avais de pouvoir m'entrainer et participer à ces grandes épreuves aux frais de la princesse

je répondais par un sourire poli
et je croisais les doigts
pour que cette chance d'être en bonne santé continue encore et encore...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net