La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-06-20 16:28:18 : Le footing idéal

J'ai rempli de silicone mes chaussettes pour atténuer ce nouveau locataire qui s'est installé sous mon pied droit
Il faudra bien penser à changer les wave aéro
c'est vrai qu'elle ne ressemblent plus à grand chose depuis que je les emmène courir sur ces chemins incertains...
inquiet, je regarde par la fenêtre, débouler de vilains nuages gris
ils ont les larmes aux yeux
j'hésite entre de rage ou de désespoir
une certitude, dans les deux cas, la douche sera froide

Il m'est arrivé d'imaginer ce footing sans douleurs, sans contraintes au rythme idéal sous un vent léger et caressant.
Tout était agréable, même le sourire de ces charmantes joggeuses croisées le temps d'un regard.

Je me rappelle avoir lu des tas d'articles sur le footing parfait
tout semblait si facile, si beau.
On se serait presque cru en état d'apesanteur.

ah, mon humeur badine !
j'en ai connu, pourtant, des footings heureux
où le sol défilait comme dans un rêve, des pensées insouciantes pleins la tête.

Mais ce n'était qu'une promenade,
juste une simple promenade...
Cela ne pouvait être cet exercice sensé vous faire progresser dans la quête légendaire de cette poignée de secondes qui vous changeait une vie.

Je tente bien, parfois, de ralentir,
de regarder un peu plus loin que le bout de mes runnings
j'essaye même de l'écrire

pour le dessin
pas besoin de vous en faire un
Je n'ai pas le monopole...
de vos footings.


PS : Photo et début de poème tiré du site:
http://www.trekearth.com/gallery/Europe/France/photo408729.htm

L'ombre épaisse fuit ;
Le rêve et la brume
Vont où va la nuit ;
Paupières et roses
S'ouvrent demi-closes ;
Du réveil des choses
On entend le bruit...

Victor H.



Les réactions

Par Belon, le 2007-06-20 16:31:54
Salut Mielou,
Une photo comme je les aime !
C'est où ce coin à pinard ?????
Sinon, attention à ne pas abuser des trucs en silicone qui empèchent les reflexes proprioceptifs...
Belle prose, bonne CAP, @ +

Par JeSuisMoi, le 2007-06-20 16:40:02
L'Aurore s'allume

L'ombre épaisse fuit ;
Le rêve et la brume
Vont où va la nuit ;
Paupières et roses
S'ouvrent demi-closes ;
Du réveil des choses
On entend le bruit.

Tout chante et murmure,
Tout parle à la fois,
Fumée et verdure,
Les nids et les toits ;
Le vent parle aux chênes,
L'eau parle aux fontaines ;
Toutes les haleines
Deviennent des voix !

Tout reprend son âme,
L'enfant son hochet,
Le foyer sa flamme,
Le luth son archet ;
Folie ou démence,
Dans le monde immense,
Chacun. recommence
Ce qu'il ébauchait.

Qu'on pense ou qu'on aime,
Sans cesse agité,
Vers un but suprême,
Tout vole emporté ;
L'esquif cherche un môle,
L'abeille un vieux saule,
La boussole un pôle,
Moi la vérité !

Victor Hugo

Par L'Castor Junior, le 2007-06-20 16:42:10
Ah, quand l'aurore s'allume,
Coureur et poète de fond
Se mèlent dans la brume.
Merci mielou...

Par GGBI, le 2007-06-20 16:54:54
Tu ne cours qu'en wave aero ?
j'ai moi aussi ce modèle que j'utilise avec parcimonie, car d'après le podologue il étais responsable de ma douleur au talon droit a l'auomne dernier.
J'utilise des wave rider pour la plus grande majorité de mes séances.

Par Baghera, le 2007-06-20 19:48:06
il y aurait donc un footing 'idéal', par définition 'uniquement conçu/représenté par l'esprit', et pourtant bien 'réel'? N'est ce point paradoxal? à moins que ledit footing idéal, toujours par définition, ne 'réunisse toutes les perfections'?mais la perfection n'étant pas de ce monde, parait-il, alors je me pose la question : un footing idéal, c'est quoi?? c'est proportionnel au cumul des 'sans'(douleur, contrainte...) ou est ce en rapport avec les variations saisonnieres de l'humeur, meteo, forme,entourage, environnement...? moi, c'est toujours la derniere foulée qui me fait savoir si le footing s'est ou non approché de l'idée que je m'en faisais au départ... ;-))

Par R, le 2007-06-20 20:31:42
"Bon"soir Mielou,
Je suis super content de savoir que les Dieux sont finalement mortels :)
Non je plaisante , j'espère que tu te remettras de ce vilain petit canard qui te rend la foulée boiteuse et hésitante , une petite sortie sympathique à vélo pourrait te remplacer peut être un footing idéalement ...??
Bonne suite et prompt rétablissement !

Par mielou, le 2007-06-20 21:10:44
bonsoir belon
moi aussi, j'aimerai bien savoir !
pour l'instant, je mets des coussinets plantaires pour atténuer la douleur
dispositif provisoire en attendant des jours meilleurs
j'ai pas trouvé mieux pour atténuer

bonsoir JeSuisMoi
c'est un poème de Victor qui nous parle n'est ce pas ?
sourire

bonsoir Grand Castor Junior
le doute aurait pu s'installer avec ces petits pépins physiques actuels mais je crois au projet de bures 2008 et c'est sans doute grace à toi
c'est à moi de te dire merci

bonsoir GGBI
la wave aéro aurait dû se contenter des 10km...
j'ai voulu être trop gourmand en montant sur semi avec
j'ai bien l'impression qu'il va falloir repenser ma stratégie chaussures pour l'année prochaine !

bonsoir Miss Baghera
toujours aussi incisive dans ses réparties
ah, ces chemins incertains...

bonsoir monsieur R
j'avais pensé au VTT mais la douleur s'est ancrée au niveau du capiton plantaire
j'ai préféré soulager tout en continuant le footing
par contre, en complément de l'entrainement, quand les sensations seront revenues, je pense inclure quelques séances vélos pour retrouver des jambes de...feux !

Par Delphine, le 2007-06-20 21:19:49
Salut Mielou,

Tu sais qu'en général les locatiares qui foutent le bordel on les vire?? Va falloir faire de même avec ta blessure...
Sur cette belle photo, un horizon bien bleu , quelques nuages pour nous montrer que tout ne peut pas toujours être ua beau fixe, mais le principal ce sont les éclaircies et le soleil...
Bises guérisseuses

Par Baghera, le 2007-06-20 21:20:45
je galège et taquine bcp, sire Loup! à chacun sa pudeur et sa maniere de dire 'tu existes', puisqu'helas je ne sais dessiner...

Par R, le 2007-06-20 22:16:08
Si tu ne sais pas dessiner il faut alors t'effacer à dessein !

Par JeSuisMoi, le 2007-06-21 07:32:10
à R

des seins, où ça ?

Par l'AB, le 2007-06-21 09:08:23
Tout le monde sait bien
que presque tous les matins
sont de nos rêves enfantins
les meilleurs assassins

Par l'AB, le 2007-06-21 09:10:42
Il faut savoir
il faut pouvoir
s'accrocher au "presque"
pour jouer notre fresque

Par Baghera, le 2007-06-21 09:14:30
si jeunesse savait
si vieillesse pouvait
et si tout un voulait...
alors le désir s'appellerait réalité

Par L'Castor Junior, le 2007-06-21 10:29:35
Bures 2008 ?
Evidemment qu'il faut y croire.
Je compte sur toi.
D'ici là, tu vivras encore de grandes et belles courses, je n'en doute pas.
A bient$ot !

Par mielou, le 2007-06-21 14:24:46
S'il n'y avait que la parole delphine !
mon habitude me perdra
une blessure de plus et toujours s'adapter...
quel triste sort que celui de coureur à pied

en tout cas baghera, R et JeSuisMoi aiment tripoter les mots
chacun de sa patte particulière pour mieux le faire ressentir...

tandis que l'AB s'évade en emmenant dans son sillage de noire panthère pour ce premier jour d'été
mes hommages, poèmien et poèmienne du matin

je m'entraine déjà Castor
à ralentir même quand je me sens bien...

Par Montaigne, le 2007-06-21 14:32:27
Je bois toujours tes vers,
Et je dévore tes lignes,
parfois un peu sévères,
mais aussi toujours dignes.
Mes douleurs aux lombaires
ne seront qu'éphemères.
Un toubib sympa et lui aussi sportif
me l'a dit ce midi avant l'apéritif.
Une semaine de repos, sans pilule ou cachet
me soignera le dos, c'est comme si c'était fait.
Je te souhaite Mielou mpoi aussi ce bonheur,
auquel nous aspirons : recourir sans douleurs.

Par mielou, le 2007-06-21 15:03:11
merci Montaigne
je suis touché par tes mots
recourir sans douleurs
j'en rêve parfois...
je te verrais bien revenir sur Paris Versailles

Par Montaigne, le 2007-06-21 15:10:45
Je suis inscrit ! Sans illusion pour cette course-reprise après 9 ans d'abstinence et de sorties en dents de scie. Mais pour le plaisir de cavaler dans les bois à la poursuite des VH3.

Par Brinouille, le 2007-06-22 07:02:49
le footing sans bobo...c'est quand on est jeune, ou quand on est mort ? ; )

Par Baghera, le 2007-06-22 08:36:32
""c'est quand on est jeune, ou quand on est mort ? "" vu le cahier de doleances de certain(e)s, le statut ne semble rien y faire...mais peut etre l'e'moi, cet état d'hors de soi fondé sur une concentration qui seule permet de s'oublier un peu...peut etre

Par mielou, le 2007-06-22 09:54:54
Cela sera sans doute sans moi Montaigne
j'espérais un dossard pour partir devant histoire de taquiner le temps
mais la barre est trop haute
j'y reviendrais sûrement plus tard pour l'ambiance

rires
c'est quand on y croit brinouille...

pour oublier...
rien n'est moins sûr yeux bleus !

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-06-16 15:17:39 : A force d'habitudes... - 1 photo - 16 réactions

J'ai repris le chemin de l'entrainement.
Je ressens encore la petite pointe sous le pied mais je m'y ferai,
comme d'habitude.
Je suis parti faire mon tour, toujours le même quand je reviens de quelque chose.
Mes pieds le connaissent par coeur, ils savent où se trouvent les racines assassines.
45 minutes pour s'évader ailleurs et, pourtant, toujours sur le même chemin.
La pluie s'est invitée sans que cela me gène.
5 ans de CAP en Finistère m'ont vaccinés pour l'éternité.
J'ai cru bon me rappeler ces années folles où rien n'était acquis et ces remises en question perpétuels.
J'en avais oublié que la vie ne se résumait pas qu'à son propre monde.
J'avais beau me dire que je devais sortir de la routine, étonner ma femme tous les jours,
rien n'y faisait
Je restais scotcher dans mes baskets
d'ailleurs, je n'aimais pas dire Ma femme,
je préférais dire, Celle qui m'accompagne...
Elle ne m'appartenait pas et mes efforts pour la retenir n'avaient rien de glorieux.
On peut penser ce qui nous arrange, on peut même se mentir, l'Homme idéal n'existe pas.
A cet instant, sous la rincée, complètement à la ramasse, j'aurai pu être le plus malheureux des hommes.
Si ce sourire accroché à mes lèvres me donnait plutôt l'air d'un vilain petit insolent.
Sur le retour, j'avais déjà les réponses toutes faites.
J'étais redevenu le Mâle qui se croyait dominant, surtout qu'un rayon de soleil venait de pointer son nez.
Remplis de certitudes, je franchissais tout frais, la porte de l'appart.
Ma vie d'avant, d'ivresse et d'inscouciance, m'avait ouvert les yeux sur la force des habitudes.
En un clin d'oeil,
Le regard désarmant et la mine boudeuse de ma petite conscience en avait balayé tous les nuages...

2007-06-14 10:17:00 : Saturations - 1 photo - 20 réactions

Il y a des jours comme ça,
où la dose prescrite semble dépassée depuis longtemps.

Je hais ces instants de trop-pleins
quand rien n'avance,
quand on ne trouve pas la réponse.

on se dit que c'était la course de trop,
une mauvaise gestion de l'entrainement ou la faute au soleil
pourtant, le lendemain, on y retourne
tel un forçat de la route.

Mais rien n'y fait,
la blessure devient insidieuse.
Des pieds, elle monte à la tête
et on se retrouve à en vouloir au monde entier,
affalé dans son canapé devant sa télé

Ca énerve, bien sûr, madame
qui en marre de se répéter
sur l'entretien tacite de l'appart.
Et ma conscience qui en profite pour me gaver
avec ces histoires de princesses

Il y a des jours comme ça
ou tout m'enchaine ou rien ne va.

Mais ça n'arrive qu'à moi, c'est sûr.
Les autres, ils savent...

il ne me reste plus
qu'à promener un semblant de mélancolie
histoire de se faire plaindre

et je recommencerai
encore et encore
à vous emmener sur ces chemins incertains...

2007-06-12 10:19:44 : Dans cette bulle où l'on cours... - 1 photo - 20 réactions

Je souhaite répondre aux intervenants du dernier blog - Dans ta bulle...

J'aime votre diversité d'esprit.
Vous me le prouvez à chaque fois que vous réagissez.


C'est en regardant le clip de diam's que je me suis penché sur les paroles.
On y retrouvait les clichés type qui collent à la peau de ceux qui grandissent dans les cités dortoirs.
J'ai un avis bien personnel sur cette chanteuse.
je retiens qu'elle est partie de rien pour devenir ce qu'elle est.
elle ne s'est pas faite toute seule et à su s'entourer des bonnes personnes
car des petits diamants bruts, il y en a plus que l'on croit mais ils n'auront jamais la chance d'être découverts
Pratiquement tout le monde à déjà entendu ou vu du diam's.
Provocatrice et pas vraiment belle, elle dégage, pourtant, un côté animal farouche qui m'a inspiré.

En transposant une histoire de coureurs j'ai plutôt chercher le pamphlet tout en gardant la dureté d'une froide réalité.
Son histoire de jeune fille, fatalement, prise au piège de la cité devient celle d'un anonyme qui ne se rend plus compte que la course à pied est devenu, essentiellement, son mode de vie.

Maintenant,
Certains se posent, bien sûr, la question de l'intérêt d'une telle démarche.
Répondre que je n'attends rien serait hypocrite.
Pourquoi avoir choisi un site de course à pied si je veux écrire ?
justement parce qu'il est plus difficile de séduire un public qui, à la base, n'en a rien à faire de vos états d'ames.
Rassurez vous, sur les sites spécialisés en écriture c'est encore pire !
puisque l'auteur ne s'arrête qu'à son propre écrit et que le lecteur, avisé, ne se contente que de passer.

Mon projet (eh oui j'en ai un ! ) ne sera ni sur la course à pied, ni sur la banlieue mais sur mon job.
J'irai donc proposer un essai devant un public connaisseur et normalement acquis à ma cause.

Pour en revenir à vous
Au fur et à mesure, vous vous êtes habitué à voir du mielou dans le texte.
Devenant de plus en plus exigeant pour certains.
Tant mieux !
J'aurai pu croire qu'il était aisé d'écrire.

pourtant, la base est simple :

Exemple, je prend un coureur en short et runnings
je lui dessine de grands yeux coquins pour qu'il devienne un coureur de jupons et je rajoute une femme avec un regard extérieur sur la scène et qui lui répond - Tu peux toujours courir !

il en ressort trois avis sur la question
et des milliers de façons de penser ou d'imaginer la suite

On peut apprécier mes perfs en CAP sans pour autant trouver un intérêt dans la façon de le raconter, encore moins sûrement quand il s'agit de trouver une philosophie à l'histoire !
Et vice versa.

Ce blog me permet d'appréhender toutes les situations.
A moi de m'adapter à l'actualité ambiante.
N'est ce pas un des facteurs de la réussite ?

sourire

En remerciant les différents intervenants et les lecteurs discrets

2007-06-10 18:47:54 : Dans ta bulle - 1 photo - 16 réactions

Dans ta bulle
t'as vissé ton ipod
pour pas t'entendre courir
dans ta bulle

sur le bitume
tu prends la running attitude
baskets dernier cri
dans ta bulle

tu crois que t'es pas seul
dans ton trip, dans ton fun
dans ta bulle

t'enquilles les kilo
facile, pas facile
pas d'importance
dans ta bulle

les autres c'est que les autres
qu'ont rien compris
qui mangent macdo
boivent pas que d'l'eau

tout le monde il est beau
tout le monde il est gentil
dans ta bulle

sauf qu'à l'extérieur
ça te fait même plus peur
normal, tu kifes tout seul
dans ta bulle

ouais
dans ta bulle
ça pourrait être ma bulle

alors j'écoute diam's
m'l'a raconter
à moi,
qu'avait déjà 15 ans de cité quand elle est née

pas besoin d'être sorti d'Bondy
pour écrire sa rancoeur
ah ! j'oubliais
pour les vrais de la téci
j'suis qu'un bobo d'banlieue
qui roule en kangoo

Dans Sa bulle
il faut croire que les keums ont des gun
et se la pète en BM
devant des meufs
fashion victim, il va de soi

dans la mienne
à la nuit tombée
sur des facades usées
des milliers de silences s'éclairent
et dedans, mes parents
qui émargent depuis 40 ans
dans leur bulle

j'ai pas attendu le nouveau président
pour me mettre à courir
c'est en short, que je suis parti voter
dans ma bulle

un conseil
toi, le coureur
concentré sur tes pieds
protégé dans ta bulle

regarde un peu autour de toi
que je ne te frôle pas de trop près
sous peine
que je t'éclate ta bulle





PS: merci à diam's de me rappeler parfois le bon vieux temps.

2007-06-07 09:25:41 : Mes courses seront toujours plus belles que les vôtres - 1 photo - 18 réactions

Et si j'avais envie d'aller courir plus loin que l'horizon
oublier un temps, ce présent qui se glisse entre mes pieds

Me moquer de cette seconde si précieuse
que l'on gagne
que l'on perd

Ne plus avoir mal
à vouloir se comparer
à vouloir se préjuger

Et si j'avais envie d'y croire
l'espace de cet instant
même si c'est pas vrai
même si je me mens

Je ne serai jamais celui que j'aurai voulu être
quelle importance ?
Je cours sur les nuages
et tant mieux
si je suis l'un des vôtres...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net