La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-07-18 09:43:56 : Il fallait bien que cela arrive...

A force de courir, j'en suis venu presque à écrire

j'ai commencé aujourd'hui.
voilà le lien

http://www.mespoemes.net/mielou14/

pour ceux et celles qui voudront bien me suivre sur ce chemin...

pour la peine,
je pars errer dans le bois de Vincennes

il parait que l'on y croise, parfois, l'inspiration...

Les réactions

Par Romain, le 2007-07-18 10:16:54
Bonjour Mielou ,
Bonne sortie , reste sur la route , même sur l'autoroute , elle n'est que pour toi , c'est tout bon tout ça !
Bonne chance et bon courage , que ton projet final se réalise !
je suis allé voir ton blog, très sympa , simple de s'y retrouver , mais par respect j'ai pas oser tourner une page de ton libre d'or , ou commenter tes poèmes ores de de talent et de tendresses ...
Bonne continuation !
@+++

Par Belon, le 2007-07-18 10:17:22
Boire ou courir, mieux vaut écrire.
Bonne continuation mielou...
;-)

Par Montaigne, le 2007-07-18 11:44:07
Ainsi tu t'abreuves à deux sources de détente : la course à pied, et la course aux rimes (avec ou sans les pieds ?). Et ne froisse pas trop fort ta page blanche, ton écran te remerciera.

Par Krusti, le 2007-07-18 12:39:52
ça bug sévère coté Forum et autres aspects interactifs.... Quelques réglages à effectuer avant que l'on ne vienne s'exprimer in situ ...

Bien à toi l'ami.

Par mielou, le 2007-07-18 13:37:10
Avé aux francilius Romain et Belon
merci d'être allé faire un tour
je ne maitrise pas encore les arcanes de ce site qui propose, ma foi, pas mal d'options
mais d'ici là, je pense que j'aurai progressé pour tenter de répondre à quelques attentes

Bonjour montaigne
difficile de froisser l'écran, en effet
Ecrivain avant l'ordinateur...
ça, j'aurais jamais fait !

j'ai vu que tu étais passé krusti
un peu partout comme toujours
pas évident la recherche sur poemes.net !
il y a encore quelques détails qui m'échappe aussi mais j'ai bon espoir,
comme dirait l'Autre...

Par Baghera, le 2007-07-18 18:36:47
Je te suis ... mon érudit!

Par Delphine, le 2007-07-18 22:11:04
Coucou,

Franchement ça vaut la peine.
Je te suis :o)

Delphine

Par PARISI, le 2007-07-19 14:10:29
Merci et bravo MIELOU , je suis allé lire tes poèmes et je t'ai écris quelques mots , c'est plus à ma portée que d'écrire un livre !!! lol

A+++ PARISI

Par GGBI, le 2007-07-19 14:33:32
Ah, écrire sans raison.
Et pourquoi pas courir sans but, tant qu'on y est.
Y'en a qui finissent par revenir a leur point de départ.

Par mielou, le 2007-07-19 19:58:25
merci d'être passé sur les poèmes...

je vous embrasse déjà

il parait que j'ai une vie privée
sourire

Par Delphine, le 2007-07-19 22:27:36
Ouin! Y'avait pas de poême aujourd'hui!! Double dose demain alors :o))))
Je taquine!
Bises

Par Brinouille, le 2007-07-20 08:03:31
Bienvenue dans l'angoisse de la page blanche, peut être par peur j'ai choisi un art très très mineur et voué à l'industrie, mais la poésie alala la poésie c'est autre chose !

Par nenni, le 2007-07-20 08:23:04
@brinouille, tu écris art mineur, mais ton art fait dans la poésie !

Par mielou, le 2007-07-20 10:02:19
demain n'est pas forcément demain...

laisse moi revenir de footing au moins delphine !

ton art marque les yeux en tout cas brinouille...

Par nenni, le 2007-07-20 11:01:37
demain, demain, mais c'est quand, demain ?
hier, je me réjouissais d'être demain, et demain, c'est aujourd'hui, alors hier ? c'est le demain d'il y a combien de jours ?
tout un art de savoir le temps, tout un art d'écrire, tout un art d'arrèter le temps sur un morceau de papier et d'enlever le temps au temps...

Par Brinouille, le 2007-07-21 16:49:06
Un jour je vous montrerais mes oeuvres mineur, quand j'aurais de belles photos de mes créations.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-07-14 16:36:41 : L'homme qui voulait... - 2 photos - 13 réactions

La nuit fut si courte que j'en ressens encore les longueurs

j'aime pas mon anniversaire
j'aime bien le tour de France mais qu'en montagne

mais vous,c'est différent.
Je vous aime pour votre diversité
à me surprendre à chaque fois au détour d'une phrase

Courir est un prétexte pour se rencontrer.
L'écrire, c'est une autre histoire...

Alors qu'un célèbre tatoué prestidigitateur me rappelle d'un tour de post que je n'aurai plus jamais 20 ans, le grand Ordonnateur de soirées subversives me la joue dernière minute et me plonge dans son univers baroque, me poussant dans mes derniers retranchements de sauvage asocial.

J'en connais qui se lècheront les babines de me voir sortir d'une tanière qu'ils m'avaient créés en m'affublant d'un loup.

J'aurai pu défiler aujourd'hui, apparaitre à la télé et en profiter pour ciseler une réputation.
il n'en est rien.

Seule, une confidence d'un soir, dans un wagon usé, pourrait répondre à vos questions.

Alors que la route s'élève devant ma télé, je m'enfonce de plus en plus dans le canapé.
Quelques trolls courent avec les coureurs, ils font partie du paysage.

Sur le forum, les mots s'envolent encore...

Futilités de la vie
ma conscience m'a offert un dessin de moi pas rasé
et vous,
l'envie de me tenter sur l'angoissante aventure
de l'homme qui voulait écrire un livre...


/// Précisions ///

Bonsoir

Suite à un désagrément technique, j'ai malencontreusement effacé plusieurs réactions dont celle de pépito qu'une certaine marguerite inspirait et que j'aimerais bien relire !

j'aurais pu, comme le conseillait, sieur krusti, faire un collé copié, mais ce billet fait déjà partie d'un passé.
et nous savons que sur internet, on peut se retrouver vite dépassé...

Alors, à moi d'aller chercher l'inspiration pour vous faire encore réagir.

pour répondre à Marlène, le projet est déjà en cours...

par contre, l'idée de faire suivre cette aventure par le biais d'un blog ne me déplait pas.
bien sûr, ce ne sera ici, car je n'oublie pas que nous sommes quand même sur un site de course à pied (sourire)

Je tiens à remercier les personnes qui ont laissé, chacun un petit mot à leur façon sur le post (oh combien controversé !) anniversaire.

je le redis
ce n'est pas parce que j'aime pas mon anniversaire que je ne vous aime pas
d'ailleurs, j'aime même les trolls, c'est vous dire !

je vous laisse déjà
une histoire de cailloux qui durera, non pas une année, mais au moins le mois de juillet.

pas de photos cette fois ci.

on ne sait jamais...
j'en profite pour me laisser une réaction pour me rassurer

A demain
si On veut bien...

/// le lendemain ///

apparemment oui...

2007-07-12 12:06:45 : Une rencontre - 1 photo - 25 réactions

En moins de 5 minutes l'affaire avait été réglée.
Le redoutable pouvoir d'Internet.

maintenant, c'était trop tard
le métro m'emmenait vers eux et je ne pouvais plus faire marche arrière.

Une phrase, un mot, et on pouvait partir comme ça.
Le destin ne pouvait avoir de définitions.

Alors que je retrouvais la surface, à la recherche de la mystérieuse porte à code,
j'imaginais à la patrick B, d'incertaines retrouvailles.

Dans l'escalier grinçant, un flash figea cet instant.

Puis on me présenta à une multitude de pseudos, et moi, je la jouais timide et bien gentil, un brin paniqué, en fait.
Alors que nos vies se télescopaient,
enfoncé dans un canapé,
une bouteille à la main,
une bouteille à la mer,
je me noyais dans mes propres paroles.

Nous étions là,
inconnus semblant se connaitre
si différent pourtant.

On se retrouva dans une pizzéria anonyme sur une table tout en longueur.
Je serais bien resté à l'abri, autour de la table ronde où le contact semblait plus facile, plus confidentiel.
Mon côté sauvage, ma tendance tanière, sans doute.
Peut être que dans des éclats de voix j'aurai appris un peu plus de vous.
Peu à peu, on se perdait de vue,
on se lâchait la main
et nos mots s'envolaient.

Déjà, la soirée se terminait.
Il fallait régler l'addition et regagner nos réalités.

Dans la rue, enveloppée de nuit
je gardais en mémoire l'image saisissante de vous tous
levant la main, d'un seul ensemble,
la main d'un au revoir.

nous nous connaissions pas
et quelqu'un de bien
nous avait rassemblé sous la futile bannière de la course à pied.

A tout ceux présents ce soir là
je vous remercie de m'avoir accepté comme je suis.

Dans le wagon vide qui me ramenait vers ma réalité
j'écrivais, déjà, dans ma tête, l'histoire d'une rencontre.

2007-07-10 16:36:42 : J'aime les trolls - 1 photo - 19 réactions

Arrêtez de sourire béatement en guettant un éventuel bon mot.
Il m'arrive aussi de ne pas être sage et de trouver la positive attitude bien fade.

comme l'affirme Da Vinci Claude

"On nous cache des choses depuis Adam et Eve
Le lièvre et la tortue, paris sur le lièvre
Le vrai, le faux, le vraiment faux, le vrai, c'est vrai c'est le faux..."

Et pendant ce temps,
d'autres ricanent sur nos théories
La raison du plus fort a encore de beaux jours devant elle.

bien sûr, on peut trouver matière dans le lien ci dessous
avec les us et coutumes de cette charmante créature

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet_et_Usenet)

mais cela ne m'importe guère...

Il m'arrive aussi de rester sans voix quand on tente la comparaison pour justifier ses certitudes.

Marathoniens, traileurs ou coureurs de 10km,
j'aimerai bien vous dire que c'est parce que mes chaussures sont rouges que je cours plus vite que vous.

Mais, hormis, un troll
qui voudrait me croire ?

2007-07-09 18:20:00 : L'heure des choix - 1 photo - 25 réactions

Les saisons se suivent...
elles pourraient même se ressembler si, parfois, on ne se remettait pas en question.
2006-2007 fut riche en enseignement.
j'avais décidé de jouer les qualifs au France Vétéran de 10km et de semi.
Pour les chronos, je m'étais fixé moins de 36' et moins 01h20' sur ces distances.
Ma préparation passait par la piste et son incontournable fractionné.
Le début de saison confirmait mes ambitions, par un temps correct au championnat de france de 10km à morlaix ou mon 35'59" me qualifiait pour l'année prochaine et me donnait la base pour réussir une perf R2.
J'enchainais avec une bonne saison cross et une participation aux inter-régionaux d'Ile de france.
Je pouvais aborder ma prépa pour le semi de Paris assez sereinement malgré une envie moindre à m'entrainer plus d'une heure.
La marge de manoeuvre restait, somme toute, correct et je passais sans encombre (01h20' pile!) la barre des 01h21' qualificatif pour les Sables d'olonne.
Mais à force de jouer sur les acquis, je prenais le risque d'être limite sur le second objectif, la validation de la perf R2 sur 10km.
Je m'arrêtais à 36'19" à Nogent et me contentai du niveau R3.
Il me restait bien l'humaraton 15 jours après pour retenter mais un vilain virus me foudroya deux jours avant.
Dur de relancer derrière, surtout que la motivation semblait s'être évaporée avec tout le reste dans les toilettes.
Une invitation surprise pour une participation sur 5000m au premier tour des inter-clubs promo/N2 aurait dû me relancer.
Je signais un chrono encourageant (17'30") mais je relâchais la pression par la suite.
Une perfide blessure sous l'avant pied n'arrangea pas les choses et c'est avec rien dans les baskets que je débarquais au France de Semi.
Le résultat (01h29'08") était conforme à mon état de forme.
J'en profitais pour faire une sérieuse coupure et me projetais déjà sur la saison d'après.

Je m'étais aperçu que plus la charge d'entrainement augmentait moins j'avais l'envie.
J'avais bien des projets sur longues distances mais je n'étais pas encore prêt pour les accepter.
L'esprit compétition restait fort.
Et même s'il était difficile avec l'age de retrouver des jambes de feux, je trouvais du plaisir sur les courtes distances à m'arracher.

C'était décidé,
je m'orientais essentiellement pour 2007-2008 sur 10km et la perf R2
je n'excluais pas un passage sur piste et pourquoi pas sur 1500m voir 800m.
Cela passait encore par une grosse saison sur cross.
Tant pis pour les grandes classiques parisiennes, 20km semi ou paris-versailles.
La seule entorse que je m'autorisais était un certain 12h de Bures 2008...
mais là,
c'était une tout autre histoire,
que j'espère bien vous raconter un jour...


PS: pour une fois, je me suis fais plus coureur que d'habitude.
Je n'oublie pas que je suis un compétiteur engagé en club.
Même si les mots l'emportent parfois, il m'arrive de raisonner en résultats.
pour ceux que cela intéresse, vous trouverez par ce lien quelques chronos officiels.

http://bases.athle.com/asp.net/athletes.aspx?base=resultats&seq=83279&saison=-1

2007-07-05 18:05:12 : Us et coutumes d'un forum. - 1 photo - 41 réactions

On imagine, sans mal, le néophyte débarquant sur le site du forum, un jour d'effervescence.
La plupart du temps, cette personne se fera discrète, prendra l'information qui l'intéresse et retournera dans son propre monde.
Puis, il y en a quelques unes qui tenteront d'en savoir plus.
Alors, relativisons rapidement.
Ce forum n'est pas le centre de la course à pied ni d'une soit disante culture parisienne.
Ce n'est pas non plus un endroit hautement spécialisé dans la question hyper technique.
Par contre, il est facile de s'y défouler, même pour un rien...
C'est sans doute là qu'il faut trouver l'étincelle.
Pour avoir observé longuement le comportement des habitants de ces lieux, j'ai su me faire un avis personnel.

Souvent, nous avons l'impression que cet endroit est une véritable fourmilière regorgeant de renseignements en tout genre que des centaines de personnes s'échangent à longueur de journée.
En y regardant de plus près, nous sommes finalement pas tant que ça à poster.
De cette population fluctuante, naissent et disparaissent des pseudos.
Certains se sont regroupés pour former des mini communautés que certains regarde parfois d'un drôle d'oeil.
On s'imagine des tribus étranges et revendiquatrices vivant en autarcie.
A chaque post au titre un brin évasif et c'est la polémique assurée.
C'est bien la particularité de ce forum.
Ici on aime le rapport de force et on hésite pas à le faire comprendre.
Quelques uns tentent bien de jouer aux modérateurs héroïques mais on y trouverait presque un malin plaisir dans ces gestes souvent vains.
Bien sûr, d'autres sujets plus terre à terre sont abordés mais ne semblent pas vraiment faire l'unanimité.
Prenez les 20 derniers post et vous constaterez que les trois quarts sont des post dédiés.
Tortues, Autruches, Grégré et Vincennus agrémentés d'une pincée de Victor tout en y rajoutant le dopage du jour,le pour ou contre du matin et le résumé de la course d'hier, et le tableau pourrait se résumer ainsi.
La VMA c'est pour mémoire et les plans d'entrainement pour le Fun.
Ici, on est fait pour se rencontrer, pour se chamailler, s'aimer ou se détester.
Courir ici n'est qu'un prétexte et candide celui qui ose croire le contraire.

Mais rassurez vous,
chers lecteurs de mon monde
ce n'est que l'avis de mielou
et on se doute bien que parler en son pseudo est beaucoup plus facile que de parler à la place des autres.

Certes, tout est critiquable,
et moi le premier
en louant un post tel que Victor, je ne fais que confirmer la règle.
Et je ne cherche pas la moindre excuse.
A quoi bon ?
Il suffit de s'accouder au comptoir et vous regarder évoluer dans cet environnement au mouvement perpétuel.
M'esclaffant de vos certitudes, souriant de vos airs ingénus me révoltant de votre extrême intolérance.
Que vous êtes beaux
Dominants et dominés se mélangeant à l'envi pour un oui, pour un non avec cette faculté étonnante à vous adapter à n'importe quelle situation.

Continuez encore et encore !

car de vos riens, naissent les histoires
et cela suffit, à mon bonheur...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net