La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-08-13 18:19:22 : Les femmes courent beaucoup trop vite

Les femmes courent beaucoup trop vite

Je l'avais bien remarqué lors de mon dernier footing...
C'était peut être pour cela qu'elles ne me disaient jamais bonjour en retour.

Arrivé à la maison, je laissais mes runnings, pleines de boues, trôner dans l'entrée.
Je passerais l'aspirateur, surement, ce soir, avant qu'elle ne rentre.
J'en profiterais aussi pour sortir les poubelles.
C'est vrai que j'oubliais, régulièrement.
Je ne suis qu'un homme aussi.
Je n'ai pas ce pouvoir mystérieux de faire plusieurs choses à la fois...

Alors que sur le forum, on se lapidait pour savoir si une femme mérite la même prime qu'un homme, je repensais aux efforts consentis par celle qui m'accompagne pour mener de front sa vie de famille, sa vie professionnelle et la course à pied.

J'avais presque honte de m'affaler dans le canapé ou devant l'ordinateur, prétextant un travail d'homme ou un hypothétique livre à écrire.
en fait, non !
J'étais juste jaloux, voilà tout.

Un vrai goujat qui en oubliait les règles de respect les plus élémentaires.
J'avais pris la fâcheuse habitude de me laisser vivre dans la facilité et le costume du gentil macho.
Plus j'y songeais, plus je comprenais, hélas...

Les femmes courent beaucoup trop vite.
Elles étaient capables d'assurer leur journées de travail, faire les courses sur le chemin et assumer enfants et maris à la maison, avant de chausser leurs baskets roses pour courir après un temps désespérément masculin.
Et moi, je regardais, faisant semblant de ne pas comprendre, que je lui arrivais à peine, à la cheville.
Mes belles paroles pouvaient s'envoler.
C'est clair, nous avons tous nos raisons pour donner notre avis, trouver le pourquoi de nos différences.

Qu'il est facile de dire qu'une femme coure beaucoup trop vite.
Mais une chose est sûr
jamais, non jamais, nous la rattraperons...


PS: Ne vous mèprenez pas sur mes propos, je ne suis pas mieux ni pire que n'importe lequel d'entre vous.
Mes qualités, mes défauts, je les assume tant bien que mal.
et, je vous assure...
c'est vraiment pas évident !

Les réactions

Par Mika B, le 2007-08-13 19:20:01
3-2-1-FEU ,parter.........
Daccord avec toi Miélou,impossible à rattraper....
Mais pour courrir aussi, qu'a -elle pu faire...
Hypothése: Piqué le mari de sa voisine?
En fait: c'est tout simplement une fille en chaleur...........
(comme on les aime)..........Mika.

Par gérardM, le 2007-08-13 19:46:52
Oui les femmes savent courir vite et bien, mon épouse aussi a élevé 3 enfants, travaillé ses 8 heures par jour tout en pratiquant la course à pied avec un record sur le marathon à 3 h 25' à Rotterdam et aussi 14 km dans l'heure .
elle a donc bien plus de mérites que moi, même si j'ai aussi travaillé 8 heures par jour et participé à l'éducation de nos 3 enfants.
Mais c'est vrai, elle en a fait davantage, je le reconnais.
et tout c'est très bien passé depuis 38 ans déjà, et c'est loin d'être fini, nous persistons et nous signons.
vive les femmes , qu'elles courent ou qu'elles ne courent pas,
on les aime.
GM
gm

Par camcam, le 2007-08-13 20:26:06
Mielou, tes propos me vont droit au coeur...le coeur d'une desperate housewife !
Amitiés, camille.

Par waitingsponge, le 2007-08-13 21:37:49
très beau ton texte !

Par STEGU, le 2007-08-13 22:15:47
C'est tellement vrai tout ça...

Par Brinouille, le 2007-08-13 22:36:18
Il faut rendre à César ce qui appartient à César : j'ai une si sainte horreur des goujats que j'ai trouvé un homme qui tout en assurant son travail fait les courses en chemin et cuisine mieux que moi. Celui là je n'arriverai jamais à le rattraper.

Par val, le 2007-08-13 23:25:28
"ce pouvoir mystérieux de faire plusieurs choses à la fois..."
lol => Ce n'est pas un pouvoir mystérieux...c'est naturel...non?

J'aime bien ce billet... ;-)

Par Krusti, le 2007-08-13 23:29:23

Tu évoques une séquence de lapidation lamentable sur le forum, elle avait lieu majoritairement entre hommes de mémoire.
A méditer sans aucun doute.

Par L'Castor Junior, le 2007-08-14 06:48:07
Drôles de courses en Crimée...
Où est-ce plutôt au Texas ?
Probablement.
En tout cas, celle-ci n'a pas (encore ?) fait le ménage.
Pas de mal : je ferai la cuisine quand même. Comme d'habitude...

Par riri, le 2007-08-14 07:52:50
excellent mielou

notre ami poête !!! voila le genre de poste qui fait plaisir ... et qui est pour ma part en plein dans mon actualité ....

amitiés !!

Par Romain, le 2007-08-14 09:13:19
Salut Mielou !
Chouette je cours un peu plus vite que toi sur c'coup là ;o)
jplaisante ;) dire qu'il y a des femmes qui n'aiment pas les enfants , qui n'en feraient pas pour tout l'or du monde , qui ne cuisinent pas , et qui ne veulent pas bosser , juste lécher les vitrines ...
la facilité , ce n'est pas une question de sexe , c'est plus profond que ça ...
En faire un peu plus chaque jour , c'est en faire énormément à ses yeux . Alors même si on n'sait pas soulever des montagnes , on peut faire ses tous petits pas qui à ses yeux seront géants déjà ;)
Mais tu as raison , comment font -elles , pourtant elles n'ont pas de mode d'emploi dans la tête , du moins pas plus que nous , les hommes ...
@+++
Romain
ps : fan d'Heroes !
à la fnac de paris rue de rennes le 28/08 à 18h30 forum avec le producteur et dédicaces avec 4 acteurs dont la cheerleader ci dessus

Par Romain, le 2007-08-14 09:14:21
J'voulais dire ci dessous ;o)
@+++

Par l'AB, le 2007-08-14 09:31:43
Ah ! Il s'agit donc d'"Heroes". Je comprends mieux la tenue...

Très beau texte Miélou, vraiment. J'essaierai de m'en souvenir pour la fête des mères...

Par GGBI, le 2007-08-14 09:59:20
Bonjour,

Pour rebondir sur les propos de Mika, la femme de la photo a le feux aux fesses.

A la maison, je ne suis pas du genre a m'affaler sur la canapé. D'ailleurs ma femme me le reproche souvent. En fait comme je suis un piétre bricoleur, j'ai toujours un truc a réparer, car mal fait au départ.

Par mielou, le 2007-08-14 11:30:59
rire
Mika et ses hypothèses incroyables
ah la chaleur !

Moi aussi, gérard
je le reconnais encore plus, vu que je suis un fainéant reconnu !

amitié à toi aussi camille, j'avoue que je regarde aussi la série...

bonjour waitingsponge et merci

Pas la peine de nous enterrer encore plus STEGU !

Tu es trop modeste Brinouille !
ou simplement...amoureuse ?
sourire

j'aime bien tes billets aussi, val

Nous avons dû voir le même post, sieur krusti
méditons alors
mais pas trop tard,
demain il y aura des jours meilleurs...

Les habitudes,
c'est ce qui me perdra L'Castor...
mais tu as un avantage considérable sur moi..
tu sais cuisiner, toi !

trop forte la pompom girl !
je suis cette série aussi
un vrai télévivore quoi
oui, Romain, c'est plus profond que cela...

Un compliment de l'AB ? je prends !
j'essaye d'y penser tous les jours et pourtant...

tu me rappelles quelqu'un GGBI
je viens de monter un lit surélevé pour ma fille
bonjour l'angoisse pour madame
elle m'a dit d'aller courir !

Par Enzo, le 2007-08-14 15:12:04
Ôde à la femme, à ta femme, à nos compagnes et épouses ....
Maman, t'es de la même trempe, et rien que pour cela : RESPECT & ADMIRATION

Par fartlek, le 2007-08-14 15:54:55
Salut mec!
Elles devraient aussi arrêter l'EPO...
blagapar... et en mettant les runnings au fond du tiroir je pense que l'objet de ce nouveau sujet est un clin d'oeil à la femme courage... un courage capable de bouleverser bien des situations.
fartlek...

-------------
Le lundi 13 août 2007

É-U: décès d'une pionnière des droits civiques

Washington

Une femme noire qui en 1944 avait refusé de céder sa place à un blanc dans un autocar et dont le geste a contribué à changer l'Histoire, est morte vendredi à l'âge de 90 ans.

Arrêtée, condamnée à une amende de 100 dollars, son cas était remonté jusqu'à la Cour suprême qui, en 1946, avait donné raison à Irene Morgan, devenue depuis Irene Morgan Kirkaldy, nom de son second mari.

Les États ségrégationnistes du sud des États-Unis avaient cependant ignoré le verdict de la Cour suprême et il a fallu attendre le début des années 60 pour que le mouvement des droits civiques, mobilisé pour défendre Rosa Parks, une femme noire qui en 1955 avait également refusé de céder sa place à un blanc dans un bus, parvienne à obtenir la fin de la ségrégation dans tous les États-Unis.

L'incident impliquant Mme Morgan s'était produit en juillet 1944. La jeune femme alors âgée de 27 ans, regagnait son domicile à Baltimore (Maryland, est) après avoir rendu visite à sa mère en Virginie. À cette époque, la ségrégation raciale était encore en vigueur dans cet État voisin de Washington. Mme Morgan avait payé son voyage et trouvé une place assise dans la partie réservée aux Noirs, mais après une demi-heure de trajet, un couple de blancs étaient montés dans le bus et le chauffeur avait demandé à la jeune femme de leur céder sa place. Devant son refus, le chauffeur était reparti en direction d'une prison locale où un shérif avait arrêté sans ménagements la jeune femme noire.

«Quand quelque chose est anormal, c'est anormal. Il faut le corriger», expliquera plus tard Mme Morgan.

En 2000, le comté de Gloucester où l'incident raciste s'est produit avait rendu un hommage officiel à Mme Morgan et en 2001 le président Bill Clinton lui a décerné la Presidential Citizen Medal, une des décorations civiles la plus élevée des États-Unis.
-----------

Par mielou, le 2007-08-15 09:44:20
Le coeur d'Enzo qui parle...sans concessions
ta maman appréciera

très joli clin d'oeil fartlek
Bouleverser les situations
c'est énorme...

Par l'homme qui en savait trop !, le 2007-08-15 21:02:55
On peut très largement douter de propos émanant de certains intervenants. Il est en effet de bon ton de bannir le machisme, la violence sous toutes ses formes vis à vis des plus faibles . Mais qu'en est-il vraiment de ces intervenants dans la réalité. N'ont-ils pas eux-mêmes un jour dérogés à ces principes ??? hum, hum, il y a une petite souris qui m'a parlé à l'oreille... On peut tenter de racheter le vécu en réécrivant l'histoire mais ce qui est faut est fait ! Et pas la peine de balancer des phrases toutes faites car dire que "la guerre c'est pas bien alors que l'on fait soi-même la guerre, c'est un bien triste constat!

Par Sigmund, le 2007-08-15 23:49:17
Voila un lapsus interessant, surtout pour un homme prétendant en savoir trop, ce qui n'est jamais trés bon.

mais ce qui est faut est fait !

;-)

Mais c'est vrai que la bonne conscience sur un forum a ses limites.

Par mielou, le 2007-08-16 09:28:20
Bonjour l'homme qui semblait en savoir assez...
c'est toujours la peine de reconnaitre ses erreurs.
Ressortir le côté obscur, comme tu sembles si bien le faire, n'est pas un mal en soi.
Il pousse à réfléchir un peu plus loin que nos bonnes attentions.
Ce qui m'amène à dire que ton constat est déjà une phrase toute faite.
Il mériterait, sans doute, débat, mais pas vraiment ici.
Prendre conscience ne veut pas dire avoir bonne conscience.
Et comme le fait remarquer, à juste titre, sieur Sigmund, nous serons toujours limité...
Arrêtons nous à cette réflexion sur notre comportement face à la Femme
et penchons nous, déjà, sur notre propre reflet au lieu d'aller voir dans le miroir des autres...

Par Marlène, le 2007-08-16 21:58:29
Quel beau fil conducteur Mielou dans tes derniers mots. Toujours une longueur d'avance tu as...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-08-12 20:45:14 : Pour ceux qui voudront courir sur les mots - 0 photo - 17 réactions

Non,non !
pas d'histoire CAP aujourd'hui !

juste un avis pour ceux qui aiment lire...

http://mielou.neufblog.com/le_monde_de_mielou/

Désolé d'avoir dérangé,
je me sauve déjà.

mais, promis, demain je reviens pour une réflexion sur la course à pied qui devrait intéresser la gent féminine.

mielou
en coup de vent

2007-08-05 12:48:11 : Signes avant-coureurs - 1 photo - 16 réactions

Il fallait bien savoir...
Alors, je suis retourné sur ce chemin de 1318 mètres, emprunté par des milliers d'élèves gendarmes sur les buttes du fort de Charenton.
Un parcours bucolique mais exigeant à souhait, tourmenté comme il fallait pour relativiser un chrono.
J'y allais surtout en prépa cross, vers octobre, pour retrouver les sensations de vitesse sur terrain varié.
C'était l'endroit rêvé pour ne pas s'ennuyer.
Virages brusques, petite montée assassine, lignes droites incertaines...un vrai condensé pour crosseur averti.
Marqué tout les 100 mètres à l'ancienne avec de petits pavés gravés, j'aimais venir y jouer de temps en temps, hors saison.
Je me laissais aller pour un 4 fois 1000m avec pour seule obligation de les faire en moins de 4'.
Histoire de retrouver le gout de la vitesse.
Entre, je m'accordais les 318m restants en footing léger.
Il faisait chaud, les conditions n'étaient pas idéales pour s'exprimer pleinement mais j'étais bien.
Je retrouvais l'envie...
Loin de la piste, que je retrouverai à la rentrée en septembre, je m'amusais à courir.
Ce n'était pas encore le top mais à bien des égards, cela y ressemblait.

Mes objectifs restaient inchangés.
deux 10km en moins de 36' au mieux pour aller chercher la perf R2
Au pire, un 10km en moins de 37' pour la qualif France.
Agrémentés, surement, de quelques passages officiels sur piste du 5000m au...800m

Un programme, somme toute, à la portée de tout Vétéran, un tant soit peu, compétiteur.

Mes scott bien rouges en avaient terminées avec le dernier mille -3'40" à la timex
pas de quoi fouetter un chat.
pas de quoi déprimer non plus.

Le fractionné en nature avait l’avantage de laisser une place à l’inspiration.
Et tant pis si je perdais en concentration.

Les secondes pouvaient se ramasser à la pelle.
Il y avait des signes qui ne trompaient pas…


Proverbe mielousien pour la peine :

Fractionner sans plaisir
C’est courir sans âme

2007-08-01 20:19:16 : Comment survivre dans la blogosphère - 1 photo - 24 réactions

Avec près de 70 blogs recensés pour une quinzaine de réguliers, la blogosphère de courseapied.net semble être une place forte pour celui qui rêve de s'investir dans un journal "extime" sur sa passion.
pourtant, s'il est facile de commencer, cela devient plus problématique quand il faut durer dans le temps.
Après l'excitation de la découverte et l'émotion du premier post, viennent les premières interrogations.
Première erreur, croire que c'est au nombre de réactions qu'un blog est populaire.
Tout comme le choix du pseudo, Brenda90C attirera toujours plus que Dédé55, et comme je n'ai pas envie de philosopher sur la fameuse beauté intérieure, je préfère la jouer profil bas.
Le nombre de Vus ou de commentaires ne changeront rien, sinon flatter la réputation de notre égo, qui n'est plus à faire, d'ailleurs.
L'important n'est il pas d'avoir sa propre personnalité et de l'assumer sans tenter de ressembler à ceux que l'on aime prendre en référence ?
Deuxième erreur, s'emballer aux premiers encouragements et croire que tout le monde à décider de suivre votre aventure, et inonder le site de billets à la suite au risque de lasser rapidement d'éventuels lecteurs et horripiler le blogueur classique qui tente de trouver sa place dans cette satanée colonne de gauche.
Il est évident que le relationnel aura une importance dans le suivi d'un blog.
Créer des liens, même s'ils resteront, dans la majorité virtuels, ouvriront des perspectives vers d'autres horizons.
En contrepartie, il faudra donner un peu de soi même et ne pas se contenter que de recevoir.
L'alchimie pour obtenir le meilleur équilibre reste complexe.
Parler de tout comme si de rien n'était ressemble plus à de la futilité qu'à du concret.
Les premiers mots seront importants et il faudra beaucoup d'envie pour se lancer vraiment dans l'aventure.

Je ne suis pas un vraiment un spécialiste en la matière.
Juste un blogueur amateur un peu observateur.
Mon premier billet date de mars 2006 et aujourd'hui j'en compte un peu plus de 150.
Je ne suis pas le plus prolifique mais il parait que je fais partie du paysage.
C'est vrai que mes histoires s'éloignent parfois de la course à pied que certains préfèrent pure et dure.
C'est un choix que je ne regrette pas.

Je ne sais pas si ce blog aura des conséquences sur ma vie.
La seule chose que je peux dire, c'est que mon regard change...

Et ça, ça me plait bien...

2007-07-28 10:28:57 : Ce n'est pas le Respect qui fait courir plus vite. - 1 photo - 31 réactions

Nous sommes profondément blessés quand on ne nous respecte pas ; pourtant, au fond de son coeur, aucun homme ne se respecte beaucoup lui-même.[Mark Twain]

Les belles paroles, les belles citations ne touchent que ceux qui veulent entendre.
Qui sommes nous pour leur imposer d'écouter ?

On pourrait écrire des livres que cela ne changerait rien...
Le Respect est un combat permanent avec ses réussites et ses échecs.
Trouver sa place n'a jamais été et ne sera jamais une partie de plaisir.

Je veux bien sourire et vous regarder dans les yeux même si vous ne m'aimez pas,
mais n'attendez pas de moi de compassion.

Je suis bien trop lâche pour ce genre de sentiment.


PS: en réaction aux divers échanges que j'ai pu lire ces derniers jours sur le forum

2007-07-26 10:50:49 : La mare, le pavé et les gouttes... - 1 photo - 23 réactions

Il y a des jours ou on est plus fatigué que d'autres.
Alors on se laisse aller sur le chemin du débat sans fin.

Il suffit de dire Chasseur, traileur ou mieux...triathlète (mon préféré) pour que le forum s'anime.

il suffit de dire aussi qu'il y a des faibles et des forts et que le plus fort à la science infuse sans oublier au passage de tacler les fameux donneurs de leçons.
Pour parler avec du recul, il faut avoir connu les moments têtes baissées et surtout le reconnaitre.

Je connais quelque uns parmi vous qui ont traversé les saisons de cadets à vétérans sans jamais rechigner.
Qui pourrait donner leurs humbles avis sur leur passion de la course à pied.
Mais leur demande t'on vraiment leur avis ?

Ah, que cette vie pourrait être un si long fleuve tranquille...

Il m'est arrivé de jeter une poignée de gravillons dans une rivière tumultueuse sans que celle ci en soit plus troublée.

Bien sûr, Loulou96 (que je salue au passage) un des Suisses du forum, instigateur du pavé dans la mare, qui est venu me rendre visite sur le blog à la chaussure rouge, pourrait se sentir visé dans les propos tenus.
Il n'en est rien.

Dans mon job des années folles, il m'est arrivé de rentrer le premier sans trop me poser de questions dans un appart d'un individu considéré comme dangereux avec comme vision une ridicule protection de visière.
Aujourd'hui, à l'abri, j'analyse de l'arrière en prenant soin de trouver la solution que j'estime la plus adéquate.
C'est parce que j'ai commis des erreurs avant que je suis en mesure de répondre maintenant à l'évènement.

Les questions de débutants peuvent faire sourire les anciens mais il ne faut pas oublier le jour ou l'on a commencé.
Le détail qui peut être futile ne l'est pas forcément pour tout le monde.
Ne pas avoir une approche psychologique de la course à pied peut s'avérer aussi dangereuse qu'une blessure physique.
Pour l'égo que dire ?
sinon que nous en avons tous un et qu'il suffit parfois de mieux le placer.

Le coureur idéal n'existe pas.
Et ce n'est pas un chrono ou une référence qui me prouvera le contraire.

Les cheveux blancs ne font pas les sages
ça tombe bien, je commence à en avoir...

Dans ce forum on retrouve les peines et gloires du coureur dans un mélange que l'on ne trouve nul part ailleurs
Tribus, communautés, trolls et j'en passe, se mélangent, s'embrassent et disparaissent...

Mais qui a dit que trouver sa place ici était facile ?

Quand j'étais enfant, je jetais de gros cailloux dans une mare à la campagne pour éclabousser les copains.
Cela faisait une gerbe d'eau qui s'éparpillait en milliers de gouttes qui retombaient comme une pluie.
Puis le caillou disparaissait au fond, englouti par la vase.
Au bout de quelques minutes, la mare avait repris son aspect habituel.

Adulte, il m'arrive de repenser à ce pavé disparu...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net