La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-08-16 17:46:08 : J'ai couru avec narcisse

C'était un soir, ou le vent me renvoyait l'écho de mes foulées
Près d'une mare, il m'attendait, pour me parler de lui.
Flatté, je commençais à lui raconter ma vie de coureur de bon niveau, mes espoirs, mes envies, mes déceptions...
C'est à peine, s'il me regardait.
Il avait dans ses yeux cette arrogance hautaine.
Vexé, je lui demandais ses références pour que l'on puisse comparer.
Dans ses paroles, il avait le sens grandiose de sa propre importance.
Ses records présumés l'emmenait vers des succès illimités que je ne pouvais prétendre.
Seuls, ceux du haut niveau savaient et pouvaient comprendre.
Il était unique et spécial en son genre.
Pour ne pas arranger, il était insolemment beau et tout le monde semblait acquis à sa cause.
Une pointe de jalousie traversa mon esprit.
Qui était il pour se la raconter à ce point ?
Il ne savait même pas ce que j'avais endurer pour en arriver là.
Nous étions déjà revenu à la mare.
Il me demanda, alors, sans sourciller, ce que je pensais de ses exploits.
Remonté, prêt à le crucifier sur place
j'allais lui répondre
quand un rayon de lune éclaira l'étendue d'eau
Le reflet me renvoya, impitoyablement, ma propre image.

Narcisse avait disparu.
Il ne restait que moi
moi et cette terrifiante certitude...

Les réactions

Par Calou, le 2007-08-16 18:01:27
Quelle arrogance !!
Mais où était donc t-il passé ce Narcisse ?? Tu l'as revu ???
;-))

Par mielou dans son miroir, le 2007-08-16 18:25:32
bonsoir jeune et belle calou
j'ai cru l'apercevoir dans ma salle de bain à l'instant
mais ma conscience a tout éclaboussé rien que pour m'embêter
je file déjà

Par pouet, le 2007-08-16 19:40:16
poetpouetpouet

Par Brinouille, le 2007-08-16 19:46:12
poête pouet-pouet ça ce n'est pas de Pouet c'est de Philippe Katerine.

à méditer 5 minutes.... avant d'aller vers d'autres miroirs

Par Marlène, le 2007-08-16 20:51:09
Bonjour Mielou, en effet, quelle terrifiante certitude...

Par Romain, le 2007-08-16 21:01:27
Bonsoir Mielou ,

tu nous laisse sur notre faim , la suite ?? ;)

Par L'Castor Junior, le 2007-08-16 22:40:17
Mais qui était-elle, qui le regardait ?

Par Krusti, le 2007-08-16 22:43:51
Il existe une variante aux habituelles versions ...

"Narcisse avait une sœur jumelle qui lui ressemblait en tous points. Ils s'habillaient de même et chassaient ensemble. Ils s'aimaient. Il perdit sa sœur. Son image dans l'eau lui rappela sa jumelle et il pensa trouver une consolation à son chagrin en imaginant y voir l'image de sa sœur. Mais il ne put alors plus la quitter et mourut à ses cotés.

NB : La "sœur" peut aussi symboliser la fiancée.


Ouf il y avait un Nota bene...

Salut mielou...

Par lolo, le 2007-08-16 23:02:19
Ah Brinouille tu as de bonnes références! Katerine c'est la classe absolue! Qui n'a pas eu envie de dire un jour: "Moi je suis dans la merde, et je vous emmerde!"...
Vive Katerine! et vive les Wampas!
A part ça mielou tu as raison: nous sommes tous parfois des Narcisse, peu ont la lucidité de s'en apercevoir...
lolo

Par Brinouille, le 2007-08-16 23:22:33
waaa les wampas, ça c'était bien aussi : )))))))))

Par Pépito, le 2007-08-17 01:00:21
Arrfffff, les Wampas, les Satellites, les VRP...toute une époque;o)))
C'était pas vraiment du genre à se regarder dans la glace (la matin fallait peut-être mieux pas).

Par Maurice CHEVALIER., le 2007-08-17 01:16:24
Petits jeunes.

Par l'AB, le 2007-08-17 13:27:42
Pour une fois que c'est un homme qui squatte le miroir de la salle de bain... laissez-le macérer encore un peu, vous aurez bientôt un magnifique bouquet pour accompagner votre décolleté ou décorer votre intérieur.

Parlons bref mais sans pépins : entre Tirésias et Lewis Carroll je risque l'holoproencéphalie, sauf à prendre la voix du Protagoras.
Ne suis-je pas un brin pédant là ?

Par Parisi, le 2007-08-17 13:41:20
Bonjour Mielou !!

Voilà longtemps que je n'ai pu venir mettre quelques mots sur ton blog et bien sur te lire et je vois que tu n'a pas changé , tu es toujours aussi à l'aise à écrire et à nous faire réfléchir .

J'espère avoir l'occasion de te rencontrer à la rentrée .

En attendant , bonne continuation !!!

A+++ Parisi

Par mielou, le 2007-08-17 15:49:03
bonjour à tous

merci pour ces 5mn, brinouille, mais c'est beaucoup trop !
J'ai lu tes réponses Mô, ne sois pas si terrifiée et imagine moi dans ma tendre jeunesse à bord de cette magnifique voiture de sport...
Il y a toujours une suite Romain...quel impatient ! (sourire)
Soit sa soeur comme nous le souligne l'excellent krusti, soit écho son impossible fiancée...à toi de choisir L'Castor.
En tout cas, lolo a choisi ses gouts musicaux et ramener dans son sillon Brinouille et Pépito, même Maurice s'est pointé à la mare, c'est vous dire !
Terrible AB, et le fragile équilibre.
Je suis retourné chez la marquise, mais tu t'en doutais, va faire un tour chez un certain omega et tu comprendras tout !
pour la leçon de culture, que je n'ai pas mais que tu sais, je te remercie
entre le devin aveugle qui aimait regarder les déesses nues et le gaucher (comme moi) écrivain auteur Des Aventures d’Alice aux pays des merveilles et du plus subtil De l'autre côté du miroir, il y a de quoi craindre avoir cette terrible maladie.Heureusement que cette conversation imaginaire nous ouvre d'autres perspectives...
Tu me fais travailler l'AB, j'en oublierai presque mon footing quotidien.
Bonjour à toi Parisi
toujours un plaisir d'avoir un petit mot de toi, je ferais dans la course courte à la rentrée
on a de fortes chances de se croiser alors

je file déjà...
j'ai quelqu'un qui m'attends sur mon parcours favori

amicalement

Par L'Castor Junior, le 2007-08-17 21:27:52
Les soeurs sont souvent impossibles m'a-t-on dit...
Allons donc pour la fiancée alors...
La pauvre...

Par Belon, le 2007-08-19 07:17:11
Salut Mielou!
Que de Narcisses dans le monde de la CAP...
Mon humble avis: tant que c'est physique, et que celà reste au niveau de son miroir perso, pourquoi pas... surtout si c'est féminin!
Pour tout le reste, beurk, pseudos-sportifs à éviter sans scrupule.
@ + amicalement, Belon.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-08-13 18:19:22 : Les femmes courent beaucoup trop vite - 1 photo - 22 réactions

Les femmes courent beaucoup trop vite

Je l'avais bien remarqué lors de mon dernier footing...
C'était peut être pour cela qu'elles ne me disaient jamais bonjour en retour.

Arrivé à la maison, je laissais mes runnings, pleines de boues, trôner dans l'entrée.
Je passerais l'aspirateur, surement, ce soir, avant qu'elle ne rentre.
J'en profiterais aussi pour sortir les poubelles.
C'est vrai que j'oubliais, régulièrement.
Je ne suis qu'un homme aussi.
Je n'ai pas ce pouvoir mystérieux de faire plusieurs choses à la fois...

Alors que sur le forum, on se lapidait pour savoir si une femme mérite la même prime qu'un homme, je repensais aux efforts consentis par celle qui m'accompagne pour mener de front sa vie de famille, sa vie professionnelle et la course à pied.

J'avais presque honte de m'affaler dans le canapé ou devant l'ordinateur, prétextant un travail d'homme ou un hypothétique livre à écrire.
en fait, non !
J'étais juste jaloux, voilà tout.

Un vrai goujat qui en oubliait les règles de respect les plus élémentaires.
J'avais pris la fâcheuse habitude de me laisser vivre dans la facilité et le costume du gentil macho.
Plus j'y songeais, plus je comprenais, hélas...

Les femmes courent beaucoup trop vite.
Elles étaient capables d'assurer leur journées de travail, faire les courses sur le chemin et assumer enfants et maris à la maison, avant de chausser leurs baskets roses pour courir après un temps désespérément masculin.
Et moi, je regardais, faisant semblant de ne pas comprendre, que je lui arrivais à peine, à la cheville.
Mes belles paroles pouvaient s'envoler.
C'est clair, nous avons tous nos raisons pour donner notre avis, trouver le pourquoi de nos différences.

Qu'il est facile de dire qu'une femme coure beaucoup trop vite.
Mais une chose est sûr
jamais, non jamais, nous la rattraperons...


PS: Ne vous mèprenez pas sur mes propos, je ne suis pas mieux ni pire que n'importe lequel d'entre vous.
Mes qualités, mes défauts, je les assume tant bien que mal.
et, je vous assure...
c'est vraiment pas évident !

2007-08-12 20:45:14 : Pour ceux qui voudront courir sur les mots - 0 photo - 17 réactions

Non,non !
pas d'histoire CAP aujourd'hui !

juste un avis pour ceux qui aiment lire...

http://mielou.neufblog.com/le_monde_de_mielou/

Désolé d'avoir dérangé,
je me sauve déjà.

mais, promis, demain je reviens pour une réflexion sur la course à pied qui devrait intéresser la gent féminine.

mielou
en coup de vent

2007-08-05 12:48:11 : Signes avant-coureurs - 1 photo - 16 réactions

Il fallait bien savoir...
Alors, je suis retourné sur ce chemin de 1318 mètres, emprunté par des milliers d'élèves gendarmes sur les buttes du fort de Charenton.
Un parcours bucolique mais exigeant à souhait, tourmenté comme il fallait pour relativiser un chrono.
J'y allais surtout en prépa cross, vers octobre, pour retrouver les sensations de vitesse sur terrain varié.
C'était l'endroit rêvé pour ne pas s'ennuyer.
Virages brusques, petite montée assassine, lignes droites incertaines...un vrai condensé pour crosseur averti.
Marqué tout les 100 mètres à l'ancienne avec de petits pavés gravés, j'aimais venir y jouer de temps en temps, hors saison.
Je me laissais aller pour un 4 fois 1000m avec pour seule obligation de les faire en moins de 4'.
Histoire de retrouver le gout de la vitesse.
Entre, je m'accordais les 318m restants en footing léger.
Il faisait chaud, les conditions n'étaient pas idéales pour s'exprimer pleinement mais j'étais bien.
Je retrouvais l'envie...
Loin de la piste, que je retrouverai à la rentrée en septembre, je m'amusais à courir.
Ce n'était pas encore le top mais à bien des égards, cela y ressemblait.

Mes objectifs restaient inchangés.
deux 10km en moins de 36' au mieux pour aller chercher la perf R2
Au pire, un 10km en moins de 37' pour la qualif France.
Agrémentés, surement, de quelques passages officiels sur piste du 5000m au...800m

Un programme, somme toute, à la portée de tout Vétéran, un tant soit peu, compétiteur.

Mes scott bien rouges en avaient terminées avec le dernier mille -3'40" à la timex
pas de quoi fouetter un chat.
pas de quoi déprimer non plus.

Le fractionné en nature avait l’avantage de laisser une place à l’inspiration.
Et tant pis si je perdais en concentration.

Les secondes pouvaient se ramasser à la pelle.
Il y avait des signes qui ne trompaient pas…


Proverbe mielousien pour la peine :

Fractionner sans plaisir
C’est courir sans âme

2007-08-01 20:19:16 : Comment survivre dans la blogosphère - 1 photo - 24 réactions

Avec près de 70 blogs recensés pour une quinzaine de réguliers, la blogosphère de courseapied.net semble être une place forte pour celui qui rêve de s'investir dans un journal "extime" sur sa passion.
pourtant, s'il est facile de commencer, cela devient plus problématique quand il faut durer dans le temps.
Après l'excitation de la découverte et l'émotion du premier post, viennent les premières interrogations.
Première erreur, croire que c'est au nombre de réactions qu'un blog est populaire.
Tout comme le choix du pseudo, Brenda90C attirera toujours plus que Dédé55, et comme je n'ai pas envie de philosopher sur la fameuse beauté intérieure, je préfère la jouer profil bas.
Le nombre de Vus ou de commentaires ne changeront rien, sinon flatter la réputation de notre égo, qui n'est plus à faire, d'ailleurs.
L'important n'est il pas d'avoir sa propre personnalité et de l'assumer sans tenter de ressembler à ceux que l'on aime prendre en référence ?
Deuxième erreur, s'emballer aux premiers encouragements et croire que tout le monde à décider de suivre votre aventure, et inonder le site de billets à la suite au risque de lasser rapidement d'éventuels lecteurs et horripiler le blogueur classique qui tente de trouver sa place dans cette satanée colonne de gauche.
Il est évident que le relationnel aura une importance dans le suivi d'un blog.
Créer des liens, même s'ils resteront, dans la majorité virtuels, ouvriront des perspectives vers d'autres horizons.
En contrepartie, il faudra donner un peu de soi même et ne pas se contenter que de recevoir.
L'alchimie pour obtenir le meilleur équilibre reste complexe.
Parler de tout comme si de rien n'était ressemble plus à de la futilité qu'à du concret.
Les premiers mots seront importants et il faudra beaucoup d'envie pour se lancer vraiment dans l'aventure.

Je ne suis pas un vraiment un spécialiste en la matière.
Juste un blogueur amateur un peu observateur.
Mon premier billet date de mars 2006 et aujourd'hui j'en compte un peu plus de 150.
Je ne suis pas le plus prolifique mais il parait que je fais partie du paysage.
C'est vrai que mes histoires s'éloignent parfois de la course à pied que certains préfèrent pure et dure.
C'est un choix que je ne regrette pas.

Je ne sais pas si ce blog aura des conséquences sur ma vie.
La seule chose que je peux dire, c'est que mon regard change...

Et ça, ça me plait bien...

2007-07-28 10:28:57 : Ce n'est pas le Respect qui fait courir plus vite. - 1 photo - 31 réactions

Nous sommes profondément blessés quand on ne nous respecte pas ; pourtant, au fond de son coeur, aucun homme ne se respecte beaucoup lui-même.[Mark Twain]

Les belles paroles, les belles citations ne touchent que ceux qui veulent entendre.
Qui sommes nous pour leur imposer d'écouter ?

On pourrait écrire des livres que cela ne changerait rien...
Le Respect est un combat permanent avec ses réussites et ses échecs.
Trouver sa place n'a jamais été et ne sera jamais une partie de plaisir.

Je veux bien sourire et vous regarder dans les yeux même si vous ne m'aimez pas,
mais n'attendez pas de moi de compassion.

Je suis bien trop lâche pour ce genre de sentiment.


PS: en réaction aux divers échanges que j'ai pu lire ces derniers jours sur le forum

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net