La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-09-12 11:15:56 : La côte du cimetière

On a tous notre côte préférée
forcément la plus dure

je ne suis pas ici pour comparer ni confronter
car il y aura toujours un escaladeur de mont blanc pour me prouver le contraire

On me parlait souvent de cette côte sur les contreforts du bois de vincennes
je croyais la connaitre
mais je disais oui, surtout par politesse

Ce matin
j'ai changé mes habitudes
bien décidé à affronter son terrible dénivelé

c'est fou comme l'imaginaire agit sur les sens
j'aurai pu être presque déçu

Elle n'est pas redoutable, loin de là
je la trouve même bucolique
un spot sympa pour ceux et celles qui aiment jouer dans le dur

dommage qu'elle ne soit pas marquée tous les 100m
comme celle du côté de gravelle

j'y reviendrais pourtant
pour m'amuser à croire que je suis bon en montée

car, comme je le disais plus haut
on a tous notre côte préférée

n'en déplaise aux montagneux
dans les plaines
on sait rêver aussi...

Les réactions

Par GGBI, le 2007-09-12 11:22:46
Salut mielou,

même la blanche du fond c'est rien comparé aux "murs" que l'on trouve a Chasseneuil.

Par connaisseur, le 2007-09-12 11:31:06
petite côte bien sympathique, en effet.
départ de l'église, arrivée au cimetière
il y a même un petit banc au milieu, en cas de coup de pompe
:-))

Par Thomy le mytho, le 2007-09-12 11:34:02
trop facile c'te cote
hier encore j'lai monté 17 fois
puis j'ai enchainé avec 20 montées de la route des barrières
j'suis vraiment trop puissant

Par Belon, le 2007-09-12 11:39:58
Je trouve qu'en CAP, les murs se franchissent bien quand même, à l'inverse en vélo, même avec des braquets adaptés, c'est parfois hard de chez hard...

Par riri, le 2007-09-12 11:44:06
le rêve est permis pour tout le monde ...mon ami mielou ..

Quand je retourne en Normandie ,je trouve des cotes à faire fumer les mollets même à un montagneux ;-)))

Par F@bien, le 2007-09-12 11:52:13
Salut Mielou,

Ca dépend à quelle vitesse tu la montes ... elle est quand même plus hard que celle des barrières.
Mais elle est tellement courte, c'est bien dommage.
Perso, quand je fais des côtes je fais les barrières, le cimetière et je termine par le raidillon dans le bois.

Par , le 2007-09-12 12:01:08
ya aussi la cote du cimetiere au PV prés de l'arrivée

Par Ku, le 2007-09-12 12:47:46
Salut Mièlou,
ah.. la côte du cimetière!!!
C'est là que les plus intrèpides feront le deuil d'un bon chrono.

Par Krusti, le 2007-09-12 13:15:21

"mais je disais oui, surtout par politesse"
Miélou tu filerais un mauvais coton...? ;-)
Amitiés.
K.

Par L'Castor Junior, le 2007-09-12 13:44:51
L'important est probablement de ne pas la montant en courant à tombeau ouvert...
En tout cas, même l'ascension du Mont Blanc peut se préparer avec deux trois grimpettes sur des coteaux d'Île de France, j'en sais quelque chose ;-))
Merci mielou pour la photo...

Par Marlène, le 2007-09-12 14:06:42
Ben moi je suis sûre que la côte de Bétance est plus rude que la vôtre, NA !

Par emphred, le 2007-09-12 15:38:02
Arghhhhhhhhhhhh, vous me faites peur avec toutes ces cotes...

Par Romain, le 2007-09-12 16:10:01
Bonjour Mielou ,
ce ne serait pas en vue du PV ?

Par Thomy le mytho, le 2007-09-12 16:24:25
tellement elle est facile
l'aut'jour j'lai montée à cloche pieds
et celle des barrières : sur les mains
un jeu d'enfants pour moi

Par Fred, le 2007-09-12 19:05:51
De l'église au cimetière, tu veux nous tuer Mielou ?
Fred

Par Fred, le 2007-09-12 19:26:30
De l'église au cimetière, tu veux nous tuer Mielou ?
Fred

Par Delphine, le 2007-09-12 20:55:14
Coucou Mielou,

Un beau retard mais là je tenaisà te confirmer qu'en effet on a tous une côte de prédilection. certains vont affronter celles des gardes dans 15 jours:e elle vaut son pesant de cachuètes aussi.
Tu le fais le PV.

Bises

Par Brinouille, le 2007-09-13 07:07:35
Aucune côte de prédilection pour moi, tiens je la connais même pas celle là !
je reste définitivement une coureuse à plat ; )

Par Montaigne, le 2007-09-13 08:58:53
Je rêvais depuis plusieurs mois d'une autre côte du cimetière, non loin de Versailles.
Ce rêve est enterré... au moins pour cette année. La plus grosse tuile de ma carrière de CAPeur m'est tombée dessus il y a 15 jours : un gros bobo au genou droit venant sans doute d'un bout de ménisque fissuré. Alors PV oui, dans une côte, oui, mais en civil. Dommage...

Par Enzo, le 2007-09-13 09:26:35

"Elle n'est pas redoutable, loin de là
je la trouve même bucolique"

Même sur mon bike en 34*21 j'ai du mal :-(( ... tiens on s'était pas dit avec F@bien qu'on se ferait un challenge dessus. Lui à pattes, moi porté par mon vélo ... je crois qu'il y aurait une belle lutte ...

Par Fred, le 2007-09-13 10:31:28
Enzo, avantage au coureur à pied je pense avec un départ arrêté.
Fred

Par rom1, le 2007-09-13 14:16:11
Vive les cotes de porcs!

Par Enzo, le 2007-09-13 15:49:32
A propos des côtes :

[img]http://enzo.courseapied.net/photos/1885-luchin2.JPG[/img]

Par enzo, le 2007-09-13 17:14:54
@Fred : ahah çà me motive çà ... va vraiment falloir le faire ...

Par Fred, le 2007-09-13 20:53:13
Enzo, allons- y un de ces jours alors. Dimanche ?
A vélo c'est avec ton Kuota je suppose ?
Fred

Par Enzo, le 2007-09-13 22:59:27
2h15 de sortie dimanche, çà peut se faire juste derrière, faudrait que je rentre chez moi etc ... l'heure de l'apéro serait déjà bien passé ...

A voir

Désolé Mielou de squatter ...

Par Fred, le 2007-09-14 10:09:06
Pas pressé on verra après ton marathon si tu veux. Il faudra penser à convoquer le Fonz' pour arbitrer ça !
Bonne fin de prépa !
Fred

Par mielou, le 2007-09-14 14:52:31
sourire
dès que ça grimpe...
je m'aperçois que les commentaires s'envolent

comment répondre à tout le monde ?

là, est la plus grande difficulté

merci à vous
de m'avoir attendu dans cette côte...

le plus dur risque de repartir

Par L'Castor Junior, le 2007-09-14 16:09:28
Au fait, mielou, n'est-ce pas une route que l'on voit en bas à droite sur la photo ?

Par mielou, le 2007-09-15 11:12:08
sourire
une route terrible, castor
elle te mène à l'Everest...

Par MIC HEL, le 2007-10-12 20:22:37
COTE DU CIMETIERE DEMAIN 2 FOIS PUIS UN PEU DE COTE DE LA BARRIERS ET LES CHEMINS QUI SONT AUTOURS DIMANCHE DERNIER 35 MN DE COTES CELA FAIT LES MUSCLES

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


on a tous le sien...


Les 5 billets précédents

2007-09-07 13:05:16 : J'ai couru avec un ballon de rugby - 1 photo - 25 réactions

Le rugby, c'est pour les virils
tout le monde le dit
alors, quand je dis que j'aime le rugby
tout le monde rigole
Moi, le freluquet avec un ballon ovale entre les bras
il y a de quoi arracher des sourires de compassion

c'est vrai
j'ai pas le profil
j'ai beau courir vite
si le balèze me chope, c'est clair, je suis mort.
Encore faut il qu'il m'attrape
mais ça c'est l'histoire qu'on aime se raconter

Je me suis souvent senti frustré
quand les musculeux s'organisaient leur partie entre eux
bien sûr
je n'étais pas invité
trop maigre qu'ils disaient
bien sûr
c'est pas partout pareil
j'ai dû tomber sur les moins bons

mais, bon
je m'en suis remis
puis, le foot
c'était pas si mal

Sélection naturelle
même si le rugby est une grande famille
pleine de respect
c'est sur le banc que l'on vous met
quand le physique ne suit pas

Je pourrais bien me dire que tous ces internationaux
de cette formidable coupe du monde
je les prends tous sans exception sur un 10 bornes
un ballon à la main s'ils veulent
Mais ça reviendrait à dire
que moi aussi
j'ai des p...... de préjugés !

Finalement
ce n'est pas une question de poids
plutôt une question d'envie

ce soir
je serais devant ma télé
tout coureur maigrichon que je suis
Pour voir les hommes forts se mêler, se démêler
pour aller aplatir l'offrande en terre promise

ouais !
j'suis fan de rugby
ça fait rire du monde
Mais quel plaisir
si j'en énerve certains...

2007-09-04 14:17:58 : L'esprit Club - 1 photo - 14 réactions

J'ai beau retourner la question dans tous les sens
il m'est difficile de dire pourquoi j'ai l'esprit Club

nous avons tous mille et une raison d'être ou ne pas être

Mon maillot rouge sur les épaules
il m'arrive de prendre le temps de la réflexion
de me dire pourquoi cet attachement

on parle souvent de cet esprit de clocher
cette pointe de chauvinisme pour la défense d'une couleur
cela fait sourire, certains
mais, moi, j'ai toujours l'émotion quand flotte mon drapeau...

je ne cours plus après le chrono depuis que je sais que je ne le rattraperai plus
cela fait si longtemps que je me mélange aux pelotons que j'ai l'impression de m'y fondre
ma VMA, je l'ai oublié au détour d'une course, sur une piste inconnue mais si familière pourtant.

je n'ai rien à gagner, beaucoup plus à perdre.
parfois, je m'étonne de mon obstination
mais c'est là, à l'intérieur.

Cette année encore, j'ai repris une licence
pour une ville, pour une couleur
pour quelques cross, pour quelques courses
épreuves anonymes ou populaires, qu'importe si j'ai l'ivresse...

j'aurai pu la jouer perso
me dire que je cours pour moi en définitive.

oui, j'aurais pu...
comme quoi, on peut mal se connaitre.

Demain,
sur la piste, dans la boue, sur les chemins incertains
je serais simplement là

avec mon débardeur rouge rayé de blanc et mes 3 lettres sur la poitrine
cherchant dans le regard de nos jeunes espoirs
l'esprit qui me fait avancer...

2007-08-31 16:44:19 : Carnet de route - entre saint Jorioz et Duingt - 2 photos - 18 réactions

On à tous un "spot" de course à pied

Des sentiers côtiers de la Bretagne aux contreforts des alpes, en passant par ces beaux chemins qui musardent à travers champs

même si j'ai un faible pour le Finistère et sa côte rustique, je ne dédaigne pas me rappeler mes footings sur l'ile d'Ouvéa
c'est pour cela que j'ai envie de vous parler de tous ces lieux
rien que pour le plaisir

Aujourd'hui, j'ai emmené mes "scott comp" du côté du lac d'Annecy, à saint Jorioz plus exactement.

L'endroit est charmant et forcément touristique, il réunit toutes les conditions pour pratiquer son sport favori dans de bonnes conditions.
Une piste cyclable ouverte aux coureurs avec kilométrage indiqué, des sentiers aux bords du lac pour musarder dans un décor exceptionnel avec vue sur la montagne imprenable ainsi que des routes et chemins de 9 à 15% serpentant dans les hauteurs du village.
bref, le terrain de jeu idéal pour revenir dans les meilleurs dispositions pour la rentrée.
Bien sûr, vous ne serez pas à l'abri de ce fameux temps changeant en montagne qui vous rend l'orage parisien pas si impressionnant que cela finalement ou alors de cette charmante maman aux rollers indécis poussant fastidieusement son premier enfant dans une poussette 3 roues tout en rappelant son deuxième sur un vélo 4 roues de bien rester sur la droite et tout cela au milieu d'un peloton désordonné de bons et de moins bons rouleurs sans oublier nos sympathiques randonneurs de plats qui n'ont pas encore remarqué que la route était plus belle quand on s'élevait et je ne vous parlerais des conducteurs du soixante 14 qui semble maitriser la vitesse excessive sur les jolies petites routes sinueuses.
hormis ces petits détails, vous trouverez votre bonheur en ayant le choix de 3 allures différentes.
Dans le sentier des roselières serpentant le long du lac, j'ai trouvé l'endurance entre les joncs et vue sublime sur les dents de Lanfon
Sur les crets du coin j'ai pu faire travailler mon petit coeur dans des montées à vous arrêter de courir
et pour finir j'ai pu fractionner sur la piste cyclable tout en prenant bien soin de courir à contresens
Un petit bonjour à notre dame du lac abritée dans sa grotte à duingt à qui je rendais visite à chaque sortie endurance
une montée pas longue (3mn maxi) vraiment casse patte mais pour un décor exceptionnel sur le lac d'annecy ça valait vraiment l'effort.

Pour ceux qui aiment courir en vacances saint jorioz semble l'endroit fait sur mesure
pour les nageurs vous trouverez des températures comprises entre 20 et 24 degrés pour une eau de très bonne qualité
pour les randonneurs montagneux, il est clair que vous trouverez le chemin le mieux approprié à vos envies.
Etant un piètre nageur frileux au genou instable, je me suis contenté de courir
J'imagine que pour un triathlète, le bonheur est par ici...

Sur ces quelques lignes, je vous souhaite une bonne rentrée sportive
pour ma part, ce sera surement à la sucycienne(94)sur le 8km le 23 septembre

ps: Je sais, ce n'est pas du mielou dans le texte
mais j'ai bien le droit d'être académique parfois
puis, bientôt, je porterais des lunettes au grand désespoir de ma fille
Un peu de sérieux ne me fera pas de mal...

Photos extraites de www.hautesavoiephotos.com

2007-08-16 17:46:08 : J'ai couru avec narcisse - 1 photo - 17 réactions

C'était un soir, ou le vent me renvoyait l'écho de mes foulées
Près d'une mare, il m'attendait, pour me parler de lui.
Flatté, je commençais à lui raconter ma vie de coureur de bon niveau, mes espoirs, mes envies, mes déceptions...
C'est à peine, s'il me regardait.
Il avait dans ses yeux cette arrogance hautaine.
Vexé, je lui demandais ses références pour que l'on puisse comparer.
Dans ses paroles, il avait le sens grandiose de sa propre importance.
Ses records présumés l'emmenait vers des succès illimités que je ne pouvais prétendre.
Seuls, ceux du haut niveau savaient et pouvaient comprendre.
Il était unique et spécial en son genre.
Pour ne pas arranger, il était insolemment beau et tout le monde semblait acquis à sa cause.
Une pointe de jalousie traversa mon esprit.
Qui était il pour se la raconter à ce point ?
Il ne savait même pas ce que j'avais endurer pour en arriver là.
Nous étions déjà revenu à la mare.
Il me demanda, alors, sans sourciller, ce que je pensais de ses exploits.
Remonté, prêt à le crucifier sur place
j'allais lui répondre
quand un rayon de lune éclaira l'étendue d'eau
Le reflet me renvoya, impitoyablement, ma propre image.

Narcisse avait disparu.
Il ne restait que moi
moi et cette terrifiante certitude...

2007-08-13 18:19:22 : Les femmes courent beaucoup trop vite - 1 photo - 22 réactions

Les femmes courent beaucoup trop vite

Je l'avais bien remarqué lors de mon dernier footing...
C'était peut être pour cela qu'elles ne me disaient jamais bonjour en retour.

Arrivé à la maison, je laissais mes runnings, pleines de boues, trôner dans l'entrée.
Je passerais l'aspirateur, surement, ce soir, avant qu'elle ne rentre.
J'en profiterais aussi pour sortir les poubelles.
C'est vrai que j'oubliais, régulièrement.
Je ne suis qu'un homme aussi.
Je n'ai pas ce pouvoir mystérieux de faire plusieurs choses à la fois...

Alors que sur le forum, on se lapidait pour savoir si une femme mérite la même prime qu'un homme, je repensais aux efforts consentis par celle qui m'accompagne pour mener de front sa vie de famille, sa vie professionnelle et la course à pied.

J'avais presque honte de m'affaler dans le canapé ou devant l'ordinateur, prétextant un travail d'homme ou un hypothétique livre à écrire.
en fait, non !
J'étais juste jaloux, voilà tout.

Un vrai goujat qui en oubliait les règles de respect les plus élémentaires.
J'avais pris la fâcheuse habitude de me laisser vivre dans la facilité et le costume du gentil macho.
Plus j'y songeais, plus je comprenais, hélas...

Les femmes courent beaucoup trop vite.
Elles étaient capables d'assurer leur journées de travail, faire les courses sur le chemin et assumer enfants et maris à la maison, avant de chausser leurs baskets roses pour courir après un temps désespérément masculin.
Et moi, je regardais, faisant semblant de ne pas comprendre, que je lui arrivais à peine, à la cheville.
Mes belles paroles pouvaient s'envoler.
C'est clair, nous avons tous nos raisons pour donner notre avis, trouver le pourquoi de nos différences.

Qu'il est facile de dire qu'une femme coure beaucoup trop vite.
Mais une chose est sûr
jamais, non jamais, nous la rattraperons...


PS: Ne vous mèprenez pas sur mes propos, je ne suis pas mieux ni pire que n'importe lequel d'entre vous.
Mes qualités, mes défauts, je les assume tant bien que mal.
et, je vous assure...
c'est vraiment pas évident !

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net