La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-01-02 15:39:14 : Je cours avec le sourire

on espère, on désespère
et l'année passe...
Courir ne sera jamais une leçon de morale
même pieds nus, même la main sur le coeur
rien n' empêche le temps...
le reste n'est que mots futiles

je cours avec le sourire
n'en déplaise aux hommes qui souffrent

je ne toucherai jamais l'horizon mais il m'arrive d'y penser
appeler cela une différence
si vous saviez...

j'écris de la main gauche
c'est moins joli qu'à la seconde près
mais c'est mon blog

La prochaine ligne d'arrivée 2008 se profile déjà
j'espère que vous serez nombreux au départ

Les réactions

Par L'Castor Junior, le 2008-01-02 15:53:29
Et s'il n'y avait pas de ligne d'arrivée.
A Monaco cela se fait, paraît-il ;-))
L'Castor Junior_tenté...

Par miou miou, le 2008-01-02 16:09:04
genial mon mielou
c'est chouette de te retrouver plein sourire avec la banane

Par rasmussen, le 2008-01-02 16:23:53
Tu me fais penser à ces idoles de Bouddha ou aux Koré grecques, toujours souriantes. Chez eux, c'était parce que la sagesse les avait touchées, mais chez toi, je me demande bien ce que ça peut être ? Tu as sûrement dû avoir en courant une révélation du Nirvana ou de la vie éternelle pour parler comme ça. Tu nous feras un post là-dessus quand tu nous jugeras dignes de nous révéler ta sagesse. A moins que tu aies rencontré des extra-terrestres dans les bois où tu cours ?

Par Baghera, le 2008-01-02 17:03:43
ouf, le cru mielou 2008 est arrivé!sera ce un millesime?gouleyeux de sagesse au goût de certains(nombreux),tres sportmot'if et reciproquement, souvent,allure plaisante comme le gendre que chaque belle mère aimerait avoir, humeur gregaire solitaire selon la ligne d'horizon, tiercé en ordre apparent du corps, coeur et esprit, mérite assurément le détour...à déguster librement!

Par mielou, le 2008-01-02 17:18:12
sourire
j'en reviens mon cher rasmussen mais je n'ai croisé que deux gazelles aux yeux compétitrices
j'aimerai bien avoir une conversation sensée avec toi
pas celle qui consiste à rebondir sur ce que tu crois être une faille
tes réponses sont si courues d'avance...
c'est toi qui deviens pathétique en t'arrogant un droit que tu ne possèdes pas
ce n'est pas que tu me gaves mais parfois tu deviens limite
une personne fragilisée peut se retrouver affectée par tes propos mais je ne suis pas sur que tu en sois conscient
tu as pu constaté que j'étais tolérant dans la liberté d'expression, cependant si ta critique n'est pas constructive, je ne vois plus d'intéret à rentrer dans ton jeu
en ce qui concerne mon égo, s'il est aussi grand que tu as le nez creux, j'ai, effectivement, du souci à me faire...
pas la peine de me répondre par une banalité aussi torride que ton pseudo
je trouverais bien un post sur le forum pour t'entretenir style duel comme tu les aimes...
affectueusement
bisounours mielou

miou miou, j'aime beaucoup ton humour clairvoyant...

mes respects L'Castor
toi, tu trouves toujours la bonne faille...

tu n'as jamais vu mes yeux en vrai charmante griffue
je ne crois pas que mon regard soit si sage...

Par FreddieCatherine, le 2008-01-02 17:50:51
L'ego est un siège volumineux et épineux sur lequel "on" peut difficilement s'asseoir....judicieux..

...Moi aussi...j'ai un canapé...

Par , le 2008-01-02 17:53:13
Oups..

Révérence Sire Loup...(pas trop basse, mon ego m'empêche de me pencher...)

Par Felix, le 2008-01-02 19:49:43
Que cette nouvelle année t'apporte tout ce que tu souhaites ! bonne année Mielou

Par Oliver, le 2008-01-02 20:26:18
« Chanter, rêver, rire, passer, être seul, être libre,
Avoir l'œil qui regarde bien, la voix qui vibre,
Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,
Pour un oui, pour un non, se battre, ou faire un vers !
Travailler sans souci de gloire ou de fortune,
À tel voyage, auquel on pense, dans la lune !
N'écrire jamais rien qui de soi ne sortît,
Et modeste d'ailleurs, se dire : mon petit,
Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !
Puis, s'il advient d'un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d'en rien rendre à César,
Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
Bref, dédaignant d'être le lierre parasite,
Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleul,
Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! » Cyrano de Bergerac

Bonne année le GossBo de la MaréeChauss !

Par R, le 2008-01-02 20:58:59
Vive Belon et le choucolat

Par Mika B, le 2008-01-02 21:13:54
Salut El miélou...
Punaise, Courir avec le sourire?
moi je fais la geule( comme dirait Delph)quand je cours, je souris quand j'arréte......
Mais si je cours pas, j'arréte pas, alors je souris pas...
Oui daccord, je sais, c'est du 3eme degré...Mais voila!
A Olivier, "le cyrano de Bergerac", c'est du vin? si oui! combien de degrés?................Mika

Par Ku, le 2008-01-02 21:18:27
Salut Mièlou,
La santé au quotidien pour toi et les tiens, tout au long de l'année qui passe en courant....

Par Baghera, le 2008-01-02 22:37:43
je ne crois que ce que je touche, par crainte des mirages et autres miroirs aux alouettes...avant Langueux maybe, sur la ligne d'horizon d'un depart, qui sait

Par Wimm, le 2008-01-02 23:52:55
"Courir avec le sourire"

Mais c'est qui le sourire ? ;)

Par Krusti, le 2008-01-03 08:34:25

Il y a le jour, il y a la nuit.
Bizz copain.

Par rasmussen, le 2008-01-03 10:23:21
"une personne fragilisée peut se retrouver affectée par tes propos mais je ne suis pas sur que tu en sois conscient"

Heureusement pour toi que tu ne publies pas de livre, ni que tu ne fais rien de public, car mon pauvre, si tu es aussi sensible, ce pour quoi je te cherche depuis le début, tu n'irais pas loin ! Un peu de mâlitude, tu es trop féminin, et il y a des femmes plus vigoureuses que toi !

Par , le 2008-01-03 10:27:01
Et alors RASMUSSEN ? la sensibilité est une qualité , qu'elle soit masculine ou féminine , qu'importe , du moment qu'elle soit vraie
mais is tu préfères les femmes viriles c'est ton affaire ;)

Par rasmussen, le 2008-01-03 10:46:04
Sauf qu'il est pathologiquement sensible, ce Mielou. Pour un gendarme potentiellement tueur de méchants (et aussi d'enfants hélas), c'est assez curieux ! Serait-il capable d'appuyer froidement sur la détente, d'ailleurs, qualité indispensable à son métier ?

Par rasmussen, le 2008-01-03 11:05:23
"bisounours mielou"

voilà c'est ça ! Il a tout dit !

Par , le 2008-01-03 11:06:21
Tu sais la formule c'est "mieux vaut prévenir que guérir"
en situation de danger , on est tous capable du pire je crois
je préfère un gendarme au coeur sensible , respectueux , et posé , plutôt qu'un impulsif de la gachette assoifée de violence ...
Et je te rassure , les militaires , les policiers , gendarmes , pompiers ... savent pleurer.

Par mielou, le 2008-01-03 11:21:32
heureux qui comme ulysse...
c'est émouvant comme ce cher rasmussen peut suivre une perche si évidente
comme si tes propos devaient m'offusquer et me faire sortir d'un quelconque bois
tu n'as pas la finesse nécessaire, ce qui t'isole dans ton rôle d'agitateur
je comprends ta frustration de ne pas me voir me justifier
encore trop prévisible, cher rasmussen, essaie encore...qui sait ?
ps: tu as le mérite de provoquer le débat sur la sensibilité...

j'aime les réveils comme cela
une égérie et deux piliers rustiques de chez victor et un oups pas vraiment inconnu
le passage d'un Félix qui devient rare sur ce forum
le clin d'oeil d'Oliver, toujours aussi perspicace
la griffe appuyée d'une blonde qui touche
un wimm de plus en plus philosophe, pas étonnant quand on sait qu'il fréquente cette terrible tribu frogus dont le mentor tente l'aube et le crépuscule comme on fait une bise

Par rasmu8, le 2008-01-03 11:33:49
Sauf qu'il est pathologiquement prévisible, ce RASMUSSEN. Pour un TROLL potentiellement tueur de GENTILS c'est assez curieux ! Serait-il capable d'ASSUMER froidement, qualité indispensable à son métier d'amuseur public ?

Par Fan de bisounours, le 2008-01-03 11:37:07
RASMUSSEN trop lol !!!!
t'a tout compris !!! trop fort !!!
tu pète trop l'intelligence toi !!!

Par rasmussen, le 2008-01-03 11:51:46
En fait, si je devais ouvrir un autre blog, il faudrait que je pense à prendre ce ton mi-larmoyant, mi-mélancolique, pleurnichard en diable. Pleurer sur l'écoulement perpétuel du temps, la douleur des mondes, les faibles, il faudrait que je me fasse Hugolien de la dernière période. Et même Hugo, le larmoyant Hugo, le défenseur des Bagnards repentis et des filles tombées, a admiré Bonaparte, les soldats de l'An II, fustigé l'empereur IIIème du nom, et exécuté ses ennemis en vers et dans un accent de jugement dernier.

Par rasmussen, le 2008-01-03 11:53:32
Cavaliers, fantassins, sortez ! dehors les hordes !
Sus aux représentants ! soldats, liez de cordes
Vos généraux jetés dans la cave aux forçats !
Poussez, la crosse aux reins, l'assemblée à Mazas !
Chassez la haute-cour à coups de plat de sabre !
Changez-vous, preux de France, en brigands de Calabre !
Vous, bourgeois, regardez, vil troupeau, vil limon,
Comme un glaive rougi qu'agite un noir démon,

Le coup d'état qui sort flamboyant de la forge !
Les tribuns pour le droit luttent ; qu'on les égorge !
Routiers, condottieri, vendus, prostitués,
Frappez ! tuez Baudin ! tuez Dussoubs ! tuez !
Que fait hors des maisons ce peuple ? Qu'il s'en aille !
Soldats, mitraillez-moi toute cette canaille !
Feu ! feu ! Tu voteras ensuite, ô peuple roi !
Sabrez l'honneur, sabrez le droit, sabrez la loi !
Que sur les boulevards le sang coule en rivières !
Du vin plein les bidons ! des morts plein les civières !
Qui veut de l'eau-de-vie ? En ce temps pluvieux
Il faut boire. Soldats, fusillez-moi ce vieux,
Tuez-moi cet enfant. Qu'est-ce que cette femme ?
C'est la mère ? tuez. Que tout ce peuple infâme
Tremble, et que les pavés rougissent ses talons !
Ce Paris odieux bouge et résiste. Allons !
Qu'il sente le mépris, sombre et plein de vengeance,
Que nous, la force, avons pour lui, l'intelligence !
L'étranger respecta Paris ; soyons nouveaux !
Traînons-le dans la boue aux crins de nos chevaux !
Qu'il meure ! qu'on le broie et l'écrase et l'efface !
Noirs canons, crachez-lui vos boulets à la face !

Par rasmussen, le 2008-01-03 11:54:45
Les Prussiens firent tout cela pendant qu'Hugo chantait la République !

Par mielou, le 2008-01-03 11:58:06
tu as envie de voir des larmes
j'y vois plutôt une touche de nostalgie
tu as une culture littéraire
j'ai une culture de terrain
d'un mot, mille possibilités
serais tu néoréaliste ?

Par Fan d'EricEight, le 2008-01-03 12:00:03
"Un peu de mâlitude, tu es trop féminin,"

Rasmussen, le forumeur "invité" le plus crétin

Par rasmussen, le 2008-01-03 12:11:12
Je l'ai dit, ça marche à tous les coups d'être gentil et de pleurer. Cependant, pour durer, il vaut mieux éviter. Aucun grand écrivain n'a tenu dans ce rôle-là ! Même Jean-Jacques.

Par Pépito, le 2008-01-03 12:18:08
Hello, sieur Mielou :o)
Buon anno 2008

Par mielou, le 2008-01-03 12:18:30
sourire
si tu le dis...
je dois m'absenter pour cause de gentillesse excessive sous peine de finir seul à table.
nous aurons l'occasion d'en rediscuter cher rasmussen

Par mielou, le 2008-01-03 12:19:20
j'oubliais pépito
merci à toi d'être passé

Par rasmussen, le 2008-01-03 12:20:27
Je ne crois pas Mielou que nous en rediscuterons, sauf peut-être à l'Académie Française.

Par mielou, le 2008-01-03 12:24:07
c'est évident
comme ce sourire...

Par rasmussen, le 2008-01-03 12:27:37
Sinon, au musée du quai Branly, au milieu des idoles au sourire figé.

Par Baghera, le 2008-01-03 13:22:29
...un troupeau de tigres ds votre moteur, waouhh!hé, il y a encore 362 jours à gerer pour qu'en termes galants, ces choses là soient dites...une p'tite part de galette??

Par Guadeloupe, le 2008-01-03 16:35:42
Moi je cours avec la banane, c'est mieux!
trop lol!

Par Brinouille, le 2008-01-03 17:01:04
Tant qu'à jouer avec les mots Rasmussen, veille à ne pas confondre sensibilité avec pleurnicherie
et gentillesse avec bêtise.

Par rasmussen, le 2008-01-03 17:01:45
La banane, mon ami, si tu savais...
Je la pèle de la main gauche
la main droite sur le coeur
le sourire à mes lèvres gercées
n'en déplaise au temps
ce grand méchant loup.

Sourire.
C'est ma signature
d'ailleurs, internaute,
si ça ne te plaît pas, tu peux aller faire un tour ailleurs
dans le tourbillon de l'internet
moi je mène ma barque
je rame contre vents et marées
à la recherche d'âmes tendres
comme la mienne...
Sourire.

[ne m'en veux pas, je m'amuse Mielou, allez sans rancune, je ne viendrai plus faire le Troll]

Par rasmussen, le 2008-01-03 17:04:19
Je suis sensible tout de même, alors j'espère de tout coeur que ça ne lui fera pas de peine que je me moque de lui. Mais bon dieu de bon sang, Mielou, muscle ton style en écrivant tous les jours, comme ton coeur par le fractionné.

Par rasmussen, le 2008-01-03 17:05:25
Et parle-nous d'une blonde que tu auras rencontrée ou imaginée !

Par mielou, le 2008-01-03 20:33:22
déjà fait rasmussen et tu le sais bien...

j'en profite pour embrasser brinouille et baghé
mon côté sensible me perdra...sourire...

Par Cyril, le 2008-01-05 12:47:08
Salut Mielou et bonne année!

Tu as de la chance de continuer à courir avec le sourire, c'est bien l'essentiel, certains semblent perdre de vue cette notion. Enfin mis à part courir avec le sourire je suis sûr que tu as des objectifs cette années non? (revenir autour de 35' aux 10 km?).

à+

Par mielou, le 2008-01-07 10:39:07
salut à toi cyril
moins de 37 en février à vincennes me suffirait
mais approcher les 35, pourquoi pas, à langueux peut être un objectif intéressant

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-12-29 13:47:03 : plaidoyer pour un forum - 1 photo - 74 réactions

Les insectes piquent, non par méchanceté, mais parce que, eux aussi, veulent vivre ; il en est de même des critiques ; ils veulent notre sang et non pas notre douleur.[Friedrich Nietzsche]

on aime ou on n'aime mais on le dit...
c'est l'avantage et l'inconvénient de ce forum

courir ne se résume pas à un chrono ou à un temps de passage obligé
des femmes et des hommes vivent et réagissent derrière cet écran

il y a des solitudes ici, qui ont besoin de ces échanges, de ces rassemblements.
ce n'est pas un vœu, ni une envie, juste un constat

on peut toujours prouver le contraire, se croire fort et ne pas se sentir concerné.
on peut se moquer aussi, en distillant ses propres peurs, et après ?

il n'y a pas pire que l'indifférence quand elle s'installe insidieusement...

les querelles de clochers peuvent irriter les oreilles
mais le village vit
A chacun de trouver sa place...

Précision importante :
A ma conscience obscure avant qu'elle ne ramène sa science infuse
oui, je reconnais tout !
mon égo sur dimensionné, ma capacité à geindre à la moindre difficulté, mon côté bien décalé, toujours hors sujet quand il faut parler course à pied
car je suis un vrai cador et j'espère que cela t'irrite mon ami, qu'une personne aussi creuse que son job te donne une leçon d'intelligence supérieure
mais, je crois que le plus terrible, c'est que je ne cherche même pas à me justifier, me contentant de te sourire béatement.
c'est ce que je fais maintenant en pensant à ta réponse déjà formatée et d'une banalité si évidente.
ps: j'avais oublié de préciser qu'il faut être un vrai méchant avant de savoir en jouer...mais ça aussi, tu ne pouvais pas le savoir.
bien sur, de l'ironie à l'état pur, me diras tu, mais ça défoule toujours quoi qu'on en dise...

2007-12-25 20:16:48 : Les temps changent... - 1 photo - 86 réactions

Il n’y a pas beaucoup de courageux, ce matin, dans le bois de Vincennes
Le fameux footing après un repas de fête n’a plus vraiment de sens, finalement.
Les temps changent, me fredonne MC
La semaine prochaine, il parait que ce sera celui des bonnes résolutions.
Je souris sous mon bonnet comme le benêt que je suis
Plus de 180 post et pas foutu de trouver les bons mots pour toucher
Je me rappelle de cette phrase inscrite sur mon livret scolaire par un prof de philo
« Refus total de tout effort mental »
Cela fait longtemps que je ne compare plus le temps perdu
Une nouvelle année se profile et c’est sûr tout va mal, c’est la télé qui le dit…
Les temps changent me fredonne MC
Certains ont trouvé un fautif à leurs maux et c’est bien ça le problème
Creuser les fossés, cultiver les différences et il poussera l’intolérance
Je n’aime pas les mauvaises consciences pourtant j’ai besoin de leur présence
Modeler son petit monde à sa convenance à l’abri de hauts murs est le plus sur moyen de ne plus se comprendre
A chacun sa bulle me direz vous
Celle-ci me convient
Désuète à souhait, polémique parfois, réactionnaire souvent mais ouverte à tous
Oui
On ne vote pas pour les mêmes couleurs, on ne s’embrasse pas tous sur la bouche et pourtant, runnings aux pieds, c’est fou comme on se ressemble
Il parait qu’un bébé est capable de marcher à sa naissance, cela s’appelle l’instinct de survie
Tout le monde est persuadé de savoir pourquoi il court
Alors, je souris de plus belle et j’accélère
Cette descente me fera du bien, technique et dangereuse à souhait.
Il ne manquerait plus que je m’endorme sur mes lauriers
Les temps changent MC, c’est dingue comme tu as raison…

2007-12-17 14:26:15 : l’endurance reste mais la vitesse passe. - 1 photo - 31 réactions

Après 40 ans, l’endurance reste mais la vitesse passe.
J’ai croisé cette phrase, par hasard, dans un magasine spécialisé.
Ça parlait de fractionnés avec les 10 conseils pour s’y mettre.
J’ai pensé, alors, à toutes ces personnes qui ont commencé après ce soit disant age fatidique ou la vitesse restera pour mémoire.
On peut toujours se projeter dans un passé et s’imaginer ce qu’on aurait pu valoir.
J’en devisais, un jour, avec un certain Sedef, sur un petit stade des Sables, à l’arrivée d’un de ces championnats qui vous classe parmi les coureurs dit bons.
Si ça se trouve…
Si ça se trouve on aurait pas pris les mêmes chemins, pas fait les mêmes erreurs et, à la fin, on aurait rejoué la complainte du pauvre coureur solitaire.
A sacrifier trop à sa passion, il en reste toujours les marques.
On peut envier le parcours des meilleurs, comparer les temps d’avant, énumérer à l’envi une carrière, je l’ai fait avant vous et que me reste il ?
La page se tourne doucement.
Ma petite conscience file vers ses sept ans bien plus vite que moi, et mes hypothétiques records.
Pour quelques mètres de plus, pour quelques secondes de moins, j’ai choisi un autre chemin et tant pis si je me trompe…
L’avenir ne se dessine pas dans ce qu’on aurait pu être.
L’avenir se dessine dans les yeux de ceux qu’on aime.

2007-12-13 14:29:00 : rappel aux trolls limités - 0 photo - 32 réactions

bonjour du jeudi
rappel aux trolls limités
même si je vous trouve amusants sur certains points et que ma tolérance reste immense, je tiens à préciser que penser qu'on ne peut pas vous tracer sur un blog, même avec un mail anonyme, me fait doucement sourire.
pas la peine de me sortir la panoplie du bon petit hackeur de base avec ses multiples parades, je sais simplement que vous n'avez pas le niveau requis pour espérer mieux...
autre précision, copier coller de l'original pour faire croire dans le texte que l'intrus c'est l'autre, ne date pas d'hier.
oh, bien sûr, loin de moi l'idée de faire appel aux services spécialisés de certains de mes camarades pour essayer de savoir à qui j'ai l'honneur, quoique la dernière réaction pourrait m'inciter à y réfléchir même si la jeunesse de son auteur pourrait faire l'objet d'une quelconque excuse.
se sentir protéger derrière l'anonymat (relatif) d'un ordi, surtout celui de son job, risque de réserver certaines surprises à l'avenir.
ps: il est clair que, pour l'instant, je ne fais aucune liaison avec le nouveau forum qui vient de se créer et les attaques régulières que subissent, ces derniers jours, certains membres de ce site.
autre ps : on peut être un rouage de l'état, encore faut il que le gars qui voudrait le gripper ai les doigts assez solides pour se le permettre...
dernier ps: n'y voyez pas une menace, juste un avis.
ma profession et mon côté décalé fait que je suis déjà "suivi" dans tout ce que je pourrais dire ou écrire.
désolé, pour celui qui trouverait dans mes propos, un intéressement particulier...

2007-12-10 16:07:19 : Sur la piste de Victor… - 1 photo - 24 réactions

Au départ, il y avait cette femme et son voyage.
Elle racontait...un lundi, le 09 octobre 2006 à 20h49
"Rien n'est charmant, à mon sens, comme cette façon de voyager.-A pieds!-On s'appartient, on est libre, on est joyeux; on est tout entier et sans partage aux incidents de la route, à la ferme où l'on déjeune, à l'arbre où l'on s'abrite, à l'église où l'on se recueille.
On part, on s'arrète, on repart; rien ne gène rien ne retient. On va et on rève devant soi; la rèverie voile la fatigue. La beauté du paysage cache la longueur du chemin. on ne voyage pas on erre. A chaque pas qu'on fait, il nous vient une idée. Il semble qu'on sent des essaims éclore et bourdonner dans son cerveau... (1843,le Rhin, les Burgraves)"

Victor Hugo ne serait jamais un capeur , Freddie sûrement…

Puis, des hommes de grandes solitudes se sont rassemblés sur ce chemin, y plantant un fanal, histoire de s'y retrouver le temps de ces instants que l'on aime perdre sans savoir.

Il y eu d’abord l’excellent Deepsky, un Maxbault et même Fartlek avant l’arrivée du légendaire Steph66.
Des pseudos d’un autre temps avant que ne débarque l’AB et ses premiers intermittents, les dénommés raztab, montaigne ou JPII.
MikaB et kuanza n’étaient pas encore des piliers et Kriko juste un timide passager.
La première féminine à s’aventurer fut une guest star, miss Delphine en personne, avant qu’audrey59 et sophquipeut n’inspire la bande au blouson noir.
Ce premier post inspira même un angelo aux accents slamificateur ou un oliver en verve ainsi que les premiers pas de joël…
Si le deux explosa en vol, ceux qui suivirent furent de haute tenue et rameutèrent une horde de passants hétéroclite qui contribuèrent au succès de l’entreprise.

Chez Victor aurait pu devenir un lieu de perdition pour gars éternellement incompris, avec ses filles de bonne compagnie que l'on aime blondes de circonstance et pas farouches de la langue.
On aurait même pu en faire une institution, un ovni capesque à faire râler plus d'un puriste, oui, on aurait pu...

La musique déroule les mots que l'on aimerait entendre...
C’est bien FreddieCatherine l’instigatrice.

De temps en temps des jolies filles dansent sur les tables, elles s’appellent baghera, marlène, calou, linda ou bien encore nina, sous les yeux subversifs d’un ric puissance deux et ceux, non moins lubriques, d’un blouson noir transformiste décoré d’une croix.
Tandis que MikaB et ku, amoureux transis, entremêlent leurs accents, accrochés au comptoir, l’AB prêche pour une utopique paroisse devant un authentique raztab’.

Courir sur les mots est un exercice périlleux.
Accroché aux montres qui gèrent les battements du coeur, nous ne regardions plus personne.

Elle a détourné nos regards

Passer chez Victor ne veut pas dire s'arrêter
il y a bien quelques piliers à la voix forte, aux propos qui, parfois vous griffent, aux larges mains qui vous toucherait l'épaule et plus si une furieuse affinité s'en faisait sentir.
Les coupes, les médailles sont pour mémoire dans ce lieu, où, seul compte l'échange verbal, la phrase décalée, le mot qui touche ou le sourire qui fâche...

Quel intérêt alors d'en faire une icône ?
C’est vrai, ce n’est pas ça la course à pied, ça ne peut pas être ça...

"Alors, elle a sourit,
me regardant droit dans les yeux,
et sans un mot, dans un parfum d'esprit,
s’est envolée au vent. "

Courez,
courez braves gens
de l'arrivée, il y en aura pour tout le monde.
Laissez moi simplement m’attarder encore
Sur le chemin aux illusions…


http://www.courseapied.net/forum/msg/30760.htm

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net