La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-03-14 14:00:27 : A quoi bon...

A quoi bon expliquer qu’un blog est un journal extime, un carnet de voyages aux sentiments variables
Que la course à pied est un prétexte pas une obligation
Le standard du gars bien comme il faut c’est dans vos préjugés que vous le trouverez
Combien de personnes se sont essayés à l’exercice, disparues depuis
Une photo, un Moi, et le mot de trop et Narcisse apparait
Le miracle du net, plus vite que la rumeur, tu mens…
A vouloir effacer ce qu’on déteste de plus en nous, on ne voit plus rien dans ce maudit miroir
La faute à pas de chance vous diront les plus optimistes
Plus de 75 blogs sur course à pied point net, plus de 75 histoires toutes différentes et pourtant…
Une seule envie, s’affronter, encore et encore jusqu’à lâcher prise
Comment parler d’humilité ou de respect quand les boucliers se lèvent en hurlant au pouvoir moralisateur, à la pensée totalitaire
Le monde des gentils bisounours contre les trop vilains trolls, un air de déjà trop vu
Même dieu n’aurait pas fait mieux…
Et la course à pied dans tout cela, me direz vous ?
Sourire
« J’irais courir sur vos tombes… » http://mielou.courseapied.net/billet.php?idbillet=2696

Les réactions

Par Montaigne, le 2008-03-14 14:27:47
C'est un aquoiboniste
Un faiseur de plaisantristes
Qui dit toujours à quoi bon
A quoi bon

Un aquoiboniste
Un modeste guitariste
Qui n'est jamais dans le ton
A quoi bon

C'est un aquoiboniste
Un faiseur de plaisantristes
Qui dit toujours à quoi bon
A quoi bon

Un aquoiboniste
Un peu trop idéaliste
Qui répèt' sur tous les tons
A quoi bon

Refrain...

Un aquoiboniste
Un drôl' de je m'enfoutiste
Qui dit à tort à raison
A quoi bon

Refrain

Un aquoiboniste
Qui s'fout de tout et persiste
A dire j'veux bien mais au fond
A quoi bon

Refrain

Un aquoiboniste
Qu'a pas besoin d'oculiste
Pour voir la merde du monde
A quoi bon

Refrain

Un aquoiboniste
Qui me dit le regard triste
Toi je t'aime, les autres ce sont
Tous des cons

Montaigne, modeste guitariste..., en hommage au beau Serge.

Par ???, le 2008-03-14 14:34:50
qu'est ce qui se passe ?

Par Le Cri de la Carotte, le 2008-03-14 14:36:37
Du même auteur
"Les coureurs ont tous la même peau"
"L'écume aux lèvres"
"Et on tuera tous les joggers"
"Je voudrais par courir"

Bonne lecture.

Par mielou, le 2008-03-14 14:43:41
Jolis titres le cri !
Merci pour l’instant Montaigne
Sinon, il ne se passe pas plus que d’habitude…

Par nenni, le 2008-03-14 15:23:50
Bien souvent je me demande
Le but de ces efforts
Le but de tout vouloir apprendre
De bouleverser mon sort

Je cours après la perfection
Mais je n' peux plus avancer
Non plus m'arrêter

A quoi ça sert
Ces sentiments profonds oh, non
Je me sens de travers
A force de voir mon monde à l'envers
Faut qu'je cesse de m'inventer des questions
Non
A quoi ça sert

Toutes ces nuits je me tourmente
Je me culpabilise
Des visions d' bonheur qui me hantent
Les gens me stigmatisent

Cette soif d'autodéfense me grise
Mais je n'arrive pas à dessoûler
Ni à me défouler

A quoi ça sert
Ces sentiments profonds oh, non
A quoi ça sert
De me gaver de ces goûts éphémères
De vouloir me redorer le blason
Non
A quoi ça sert
A quoi ça sert

Saisis ta chance
Me dit ma conscience
Faut que j' fasse quelque chose
Avant que je n'explose

A quoi ça sert
Ces sentiments profonds oh, non
Je me sens de travers
A force de voir mon monde à l'envers
Faut qu'je cesse de m'inventer des questions
Non
A quoi ça sert
Je n'ai plus de repère
A quoi ça sert

merci Axel Red...

Par Krusti, le 2008-03-14 16:04:20

Si "Courir dans les Andins" peut constituer une alternative pour les + fêlés d'entre nous.
A noter qu'en terme de test d'effort, l'était pas au top le Baron Visi.
@mitiés mielou

Par gérardM, le 2008-03-14 16:05:39
à quoi bon perdre son temps à expliquer aux autres
ils savent tout, mieux que tout le monde
on se demande juste pourquoi ils posent autant de questions
si ce n'est pour attendre une réponse

à quoi ça sert de courir,
à quoi ça sert de penser
à quoi ça sert d'aimer
à quoi ça sert de vivre

et bien ça sert
epicétou

gm

Par Krusti, le 2008-03-14 16:08:02

Si "Courir dans les Andins" peut constituer une alternative pour les + fêlés d'entre nous.
A noter qu'en terme de test d'effort, l'était pas au top le Baron Visi.
@mitiés mielou

Par Krusti, le 2008-03-14 16:11:59

Désolé de ce doublon, qui aura la particularité finalement d'encadrer l'intervention de GérardM.
Sourire dirait mielou.

Par gérardM, le 2008-03-14 16:38:02
salut krusti
me voila bien encadré
gm

Par mielou, le 2008-03-15 13:24:50
attention les gars !
trop d'intellectualité nuit à l'intellectualité...
merci aux intervenants d'être passé

Par Doute, le 2008-03-15 18:40:01
Alors Mielou, intellectuel frustré sous uniforme, on aime pas les critiques, on les zappe?

Par mielou, le 2008-03-15 18:49:47
pas du tout rasmu
au contraire, je trouvais même que la réponse de sarcastique t'étais destinée, notamment sur ton esprit sectaire
disons que les luttes de pouvoir ne m'intéresse pas vraiment, j'ai préféré faire au plus simple...

Par Sarcastique, le 2008-03-15 18:55:54
bien analysé Mielou, c'est justement ce Doute qui m'intriguait.....Comme un air de suffisance dans ses propos

Par gérardM, le 2008-03-15 19:12:48
ah c'était encore ce rasmumu
dans le doute, abstiens toi
gm

Par J'ai comme un doute, le 2008-03-15 19:30:01
les mecs qui focalisent sur d'autres c'est pas un peu obsessionnels comme attitude ? tu serais pas un peu parano MR Doute ?
excuse moi Mielou, mais là il est du genre collant ton copain

Par mielou, le 2008-03-15 19:44:04
sourire
pas plus que d'habitude
un peu d'amour sans doute...
mais, à quoi bon...

Par gérardM, le 2008-03-15 21:24:35
il est évident qu'il y a quelques obsédés par ici
mais à quoi bon, s'affoler
c'est dans l'air du temps
il y a des stressés et des fragiles du bocal.
gm

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-16 15:41:58
Je passais ici par hasard, cela fait un moment que je ne traine plus mes pénates de coureur cycliste ici, je tiens à signaler à Mielou que Doute n'est pas Rasmu. Mielou, comment toi le gendarme affuté aux enquêtes, peux-tu te faire avoir par Internet ? Je croyais que les meilleurs enquêteurs étaient dans la police ? (sauf Sherlock bien sûr, mais il travaille souvent pour eux). Puis, jamais Rasmu n'aurait dit une chose pareille, il est bien plus intelligent pour se révolter sans un sourire en coin ! Il sait très bien que tu n'aimes pas les critiques, mais par contre, la bagarre, t'adores ça, comme l'animal Gégé qui hante encore le forum.

Par gérardM, le 2008-03-16 16:49:35
gégé ne hante pas le forum
il y participe activement
nuance de taille
et c'est vrai j'aime la bagarre
ça me rappelle une chanson du johnny.
gm

Par Rasmu le faux le plusieurs, le 2008-03-17 10:59:05
Je passe jamais par hasard, cela fait un moment que j'observe les peines et les gloires de ce bon Mielou. Que Doute ne soit pas Rasmu on s'en fout. Que Mielou l'enquêteur se fasse avoir par Internet cela change quoi ?.Rasmu dit une chose, Doute en profite, bien intelligent celui qui croit savoir ! Il sait très bien que tu n'aimes pas l'ordre établi, mais par contre, te provoquer, il adore ça.....
S.

Par , le 2008-03-17 11:11:33
Non à la censure!

http://www.courseapied.net/forum/msg/56174.htm

Par mielou, le 2008-03-17 12:39:23
rasmu c'est du générique
dans le doute, je m'abstiens
non à la censure...
mais oui à la modération
en passant...

Par gérardM, le 2008-03-17 22:31:57
Il y en a qui croient que l'on peut tout écrire sur le net
encore heureux que l'on puisse modérer certains propos,
modération, censure , tout est possible, et il vaut mieux avec certains.
gm

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-18 11:30:27
Non au Rasmu générique ! Je demande une AOC, un Label Rouge, un Trade Mark, un Sceau, une Clé personnelle pour Rasmu. Imiter Rasmu, c'est perdre la diversité de notre République. De même pour Gégé, on ne sait plus quel est le vrai et les faux Gégé. Trop de diversité tue la diversité, protégeons les marques et les innovations de CAP.net, protégeons aussi le Mielou. Comment pourrait-on laisser perdre une espèce en voie de disparition, "le gendarme intellectuel frustré sous uniforme" ? Allons zenfants de la Patriiiiiieeeeuu...

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-18 11:32:14
Après la perte du dernier Poilu, ne perdons pas non plus le dernier gendarme doté d'un cerveau à peu près en état de marche. Ce serait la fin des haricots bleus.

Par gérardM, le 2008-03-18 21:24:02
sur les blogs, n'importe qui peut s'exprimer sous l'identité d'un autre
c'est devenu un jeu débile pour abruti primaire.
gm

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-19 11:52:29
Jeu auquel tu passes la journée...

Par gérardM, le 2008-03-19 23:16:54
Certainement pas , étant donné mes heures de présence sur le terrain et tout ce que je fais dans une journée
Ce ne sont pas les 3 heures passées sur internet, qui représentent grand chose, il m'ne reste 21 chaque jour, pour faire bien autre chose de plus productif et d'intéressant.
Mais j'ai du temps pendant que vous bossez.
en fait c'est mon job, la course à pied
GM

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-20 12:51:38
3 heures sur internet ok, mais si c'est 3 heures sur CAP.net avec les Rasmu et autres loustics, c'est du temps perdu.

Par gérardM, le 2008-03-20 15:25:26
c'est pas faux, mais il s'agit de savoir combien ils sont ces loustics et quels sont leurs pseudos multiples
c'est évident c'est du temps perdu, mais cela ne fait pas 3 heures, une heure tout au plus avec ces abrutis, mais cela me permet d'écrire
j'aime écrire, voyez vous
et m'amusez en annexe
GM

Par gérardM, le 2008-03-20 17:38:14
il est vrai qu'aujourd'hui, c'est le pompon
ils se déchainent les bougres , mais que font ils dans la vie ?
à part se foutre du peuple
gm

Par gérardM, le 2008-03-21 10:14:45
à quoi bon....
intervenir sur un blog ?
L'usurpation est trop facile
donc :
BASTA
et bon courage pour la suite....
gm

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-21 10:45:06
Même constat que plus haut, on te reverra, gm !

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


photo tirée du blog d'angelo...


Les 5 billets précédents

2008-03-09 13:26:43 : Les biches et les corbeaux - 1 photo - 26 réactions

mercredi 05 mars 2008, 09h, quelque part entre la Bresse et le lac des corbeaux
Les traces humaines ont disparu et je suis seul face à la pente enneigée. Rien que moi et la nature comme adversaire
C’est tombé toute la nuit et personne ne s'est encore aventuré sur ce chemin. Même pas froid, même pas peur, je cours, attiré par le haut
Je vois le virage abrupte se dessiner entre les sapins et j'entends la cascade dévaler entre les pierres.
Un bruit, un craquement et deux biches surgissent à quelques mètres. En trois bonds elles ont traversé, marquant leur passage d’une griffe infime
Quelques secondes d’éternité pour des yeux égoïstes, que demander de plus ?
Disparues dans un souffle, et cette cote qui m’oblige à faire corps avec elle
Le lac n’est plus loin et la progression de plus en plus difficile, qu’importe…
Je ne suis pas le premier, ce matin, à ouvrir la voie, les marques animales sont sans appel et cela me rassure
Je m’arrête un instant, les mains sur les hanches, me surprend à regarder la beauté du paysage et pour bien me faire mentir, je fais demi tour dans un haussement d’épaules
La route redescend déjà vers les premiers chalets, et ses traces de civilisations. La descente risque d’être périlleuse, glissante, dangereuse…la vraie vie, quoi
Mais çà, je le savais depuis longtemps que les moments magiques ce n’est pas pour les réalistes
En bas, dans la vallée, bien au chaud dans ses certitudes, m’attend la civilisation et il ne m’en faut pas plus pour relativiser…

2008-02-26 12:01:52 : je suis le plus beau, je suis le plus fort - 1 photo - 27 réactions

j'étais le plus beau, j'étais le plus fort avant de vous rencontrer au détour d'un chemin
j'étais pourtant bien dans mon monde, avec mon pote ego et ma cour jamais avare de compliments
quelle idée de me faire remarquer que ce n'est pas la couleur de mes baskets qui font l'athlète
vexé, je suis parti sans vous serrer la main
j'ai commencé à me poser les mauvaises questions, à faire les erreurs que l'on appellent humaines quand ça arrange
et c'est arrivé...
une chute de trop, la blessure et mon fan club qui me trompe pour d'autres héros
je vous ai maudit, c'est sûr
je suis devenu moche, je suis devenu faible et cette route qui n'en finit plus

c'est dingue comme on pourrait pleurer sur son sort, se donner la leçon pour faire style plus intelligent
on peut aussi regarder dans l'assiette du voisin, à crier au loup, une poutre dans les deux yeux
moraliste à deux euros, je connais, j'en suis un

il n'y a jamais de rapport avec la course à pied quand on ne veut pas en voir
comme ce gars que j'ai croisé dans cette côte avec ce sourire en coin parce que je descendais la difficulté...
peut être s'est il posé la question, que pour en arriver là, il a bien fallu la gravir
peut être pas....qu'importe
un regard peut changer une vie, comme une poignée de main...c'est sans doute le donneur de leçon qui vous le dit

je ne suis plus le plus beau, je ne suis plus le plus fort
et tant pis si je ne parle pas de course à pied

chaque matin que le destin me laisse, j'enfile mes runnings et je pars écouter battre mon cœur, la bas, dans les chemins incertains, loin de la folie humaine...

2008-02-21 09:52:06 : Le coureur nu - 3 photos - 34 réactions

C’était juste un coureur à pied, ni trop vieux, ni trop jeune
Sans bling bling, sans chichi, il traçait des chemins où les questions ne se posaient même plus
Pas de numéros sur la poitrine, pas de secondes à perdre ni à gagner
Il courait, nu, sans se soucier de ces regards qui provoquent les haines
Si je l’avais croisé, je l’aurais peut être suivi du regard, le temps d’y penser
Faiblesse, lâcheté, des réponses, j’en avais des tonnes
Sur ma ligne, noyé dans la zone de départ, je vérifie une dernière fois mes lacets
Tiré à 4 épingles, le doigt sur la montre, j’attends le feu libérateur
Engoncé dans mes certitudes, je n’ai pas vraiment envie d’en savoir plus
« L’homme est un loup pour l’homme »
et si la morale consistait à vivre selon notre bon plaisir ?...

2008-02-07 17:10:29 : L’autre monde… - 7 photos - 8 réactions

Après une élimination sans gloire aux régionaux, je n’en avais pas fini avec mes pointes
Il me restait cette épreuve tant attendue mais si redoutée, le championnat de France militaire de cross sur le parcours mythique du ouest France au mans
Dans les derniers qualifiés, je m’attendais à ce combat de fin de peloton où un VTT sournois rappelait aux spectateurs qu’il n’y avait pas qu’un premier.
Les vétérans étaient du matin, ça tombait bien, moi aussi
150 pour un départ de ouf comme les puristes aiment, un rapide coup dans le rétroviseur me laisse imaginer une course relativement sereine, d’ailleurs, au bout de 3km, les écarts sont déjà conséquents. Je ne sais pas ma place à ce moment, on ne compte plus après 50…
Le parcours est superbe, technique, autant se faire plaisir, je pars à l’attaque de trois, quatre coureurs disséminés dans le bois. J’attaque, j’accélère, j’esbroufe, je suis dans ma bulle, celle de ceux qui luttent pour un rien, c’est ce qu’il me fallait pour retrouver les sensations
Juste une dernière boucle ou j’irais chercher un à un les isolés devant moi. Un final au sprint pour une place d’honneur disputée à un pote. Pas de quoi provoquer des ola juste des sourires que certains ne comprendront jamais. 85ème, anonyme et fier de l’être juste pour dire, j’y étais
Fabien Manzanares, 44 ans, (3’59 au 1500m en 2007) l’emporte devant le jeune jean luc Devroute, 40 ans, (02h27 au marathon de dunkerque 2007), dommage d’avoir raté le final
Le temps de prendre une douche, deux leffe pression et un bon repas et me voilà reparti assister à la course des as, un autre monde.
Les gars et les filles qui s’arrachent devant mes yeux ébahis sont des stars qui dévorent le parcours en laissant dans leurs sillages cette impression étrange de facilité et pourtant...
Alors que les concurrents en finissent, j’attends un camarade invité de dernière minute sur le long qui découvrait ce fameux haut niveau. Il a le masque mais il sait, maintenant…

J’ai un beau survet FGMI qui pourrait faire croire, mais non. Je connais ma place, celle de ces coureurs anonymes qui se battent à leur niveau pour ces secondes que l’on estime précieuses. J’en discutais encore avec Ali Ouadih, un Monsieur de la course sur route, en revenant ce matin du Mans
Ce n’est pas parce que je fais la bise à julie, élodie ou samira que j’ai oublié d’où je viens
Côtoyer l’élite ne reste qu’un instant futile, un souffle sur une joue et puis s’en va…
Appelez cela comme vous voulez, il me restera que quelques photos, des regards échangés et surtout pas cette arrogance et cette suffisance que quelques aigris aimeraient tant se gausser

Cross court hommes. 1. A. Kiprotich (1er RE), les 4 733 m en 13'52 ; 2. Y. Mandour (1er RE), 13'53 ; 3. M. Yemmouni (93 Ram), 13'57 ; 4. H. Hirt (FGMI), 14'02 ; 5. T. Guilbault (BA 110), 14'05
Cross long femmes. 1. J. Coulaud (FGMI), les 4 733 m en 16'08 ; 2. E. Olivares (40 RT), 16'19 ; 3. S. Mezeghrane (402 RA), 16'20 ; 4. C. Oliveras (40 RT), 16'24 ; 5. H. Fharoun (93 Ram), 16'54
Cross long hommes. 1. A. Lahlali (48RT), les 9 553 m en 28'11 ; 2. M. Marda (1er RE), 28'12 ; 3. S. Munyutu (40 RA), 28'20 ; 4. R. Lindongo (1er RE), 28'23 ; 5. J. Theuri (7BCA), 28'28.

2008-02-03 17:43:09 : Abandons - 1 photo - 24 réactions

Une course de plus, une médaille souvenir à accrocher
Elle était bien sympa cette course populaire dans ce bois près de chez moi
Un verre de vin, même plus chaud, à la main, je rejoins déjà ma petite conscience qui commence à refroidir au milieu d’un parking
J’en ai renversé un peu partout de ce liquide rougeâtre comme si j’avais croisé des milliers de coureurs et qu’on s’étaient embrassés à pleine bouche en se montrant nos montres et des chiffres sensés changer notre vie
J’ai bien vu cette horde de maillots oranges déferler au départ mais que pouvais je y faire ?
Je me suis contenté de suivre le chemin de la facilité qui se résume dans un bon départ et des temps de passage au kilomètre 3 et 5 conséquent pour finir en runnings libres et avec ce sourire qui horripile le bien pensant
Et tout cela avec les encouragements de forumeurs avisés, que du bonheur dans ce monde que l’on voudrait si facilement décrier
Mais moi, je m’en moque, j’embrasse, je serre, je frôle
La course était terminée mais pas pour tout le monde
Incrusté à une barrière un pape à bonnet guette les arrivées, j’en profite pour le toucher, d’une foulée bondissante, il rattrape une victime désignée
Elle ose à peine lever ses yeux si bleus, ses griffes sont rétractées et elle crache son malheur
Abandon ! Quel drôle de mot…
Il y a des jours comme ça ou on se mire dans le miroir du chrono sans se soucier des tragédies de nos congénères
Ce sentiment qui vous rend plus léger ou plus lourd quand la seconde devient mieux ou de trop, je l’ai connu…L’abandon, pas encore.
Dans le dernier virage, je croise cette tribu que l’on ose nommer sous peine de s’attirer les foudres de ceux qui ne savent pas
Un geste, une accolade, un regard qui n’en dira jamais assez long
Quelques secondes pour quelques mots et je repars déjà
Combien d’abandons, de petites traces, laissons nous, derrière nous, sans nous en rendre compte…
Ma fille, mon autre monde, m’attend au bout de la rue
Non, je n’ai pas encore gagné, oui, je ne sens pas très bon et, promis, je penserais à me raser la prochaine fois
Il fait beau, un peu froid, et elle est là…et cela suffit à mon bonheur…

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net