La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-03-21 10:59:37 : Sur le banc du 12ème

Un ancien avisé me répétait souvent, que si j’avais un problème avec les étirements ce n’était pas la peine d’en faire maintenant.
Je l’écoutais, amusé, cela faisait des années que je ne me touchais plus la pointe des pieds.
En attendant Fred, sur ce banc situé au 12èmekm du marathon, je profite du soleil. Il fait frais, j’ai de bonnes sensations, alors, pourquoi pas ?
Mes jambes sont raides et j’ai une soudaine envie de souplesse
Maladroitement, j’essaye de me rappeler des exercices bateau, la gueule du bout de bois sur son banc !
Mais Fred et son bonnet blanc, arrivent et me sauve de la torture…pour quelques minutes
Un premier avertissement au niveau de l’esplanade, comme une piqûre derrière la cuisse puis, au 13ème à la première accélération, la douleur nette et sans appel…
Tandis que Fred s’éloigne vers son destin de marathonien parisien, je rejoins la cohorte de ces types angoissés, comme si la vie en dépendait
Blessure classique, que j’aurai pu contracter des milliers de fois sur le tour de piste…mais cette fois, le temps m’a rattrapé
Elongation, je sais, c’est triste, pas la peine de vous apitoyer, je connais la chanson
On ne va pas en faire l’histoire du siècle non plus
Pour ceux qui ne voit que du moi moi et moi dans ces propos, je vous laisse à vos convictions bien personnelles
La blessure fait réfléchir plus d’un coureur
Chaque jour, l’un d’entre nous, est confronté à ce problème
Alors, on serre les fesses, en se disant que ça n’arrive qu’aux autres, ou on en rigole, persuadé détenir la science infuse du mec à qui cela n’arrive jamais…
J’aurai pu rigoler, sur ce banc, baigné de soleil, en deviser avec Fred devant une bonne bière et pourquoi pas, m’amuser des polémiques des post de courseapied.net
A tout ces gars, à toutes ces femmes, que la blessure stoppera, je lève mon verre…
Les reprises sont toujours difficiles, même pour les cons, je vous le confirme !

Les réactions

Par l'echographe, le 2008-03-21 11:04:51
on dirait une écho ton image quand elle apparait au fur et à mesure. Puis arrive le banc, celui des accusés ...
Alors mielou, coupable ?

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-21 11:08:09
Pourquoi tu ne nous parles pas de ton élongation à la fesse, au cerveau et là où je pense ? Si tu ne fais jamais d'étirements, c'est sans doute que tu es un type trop long. Tout ce texte pour dire que t'es blessé, tu sais, t'es pas Zidane pour diffuser tes radios online, même si tu es un caillera de la banlieue comme lui. Rasmu, ton poisson-parasite.

Par mielou, le 2008-03-21 11:08:14
con, surtout...
mais je me soigne

Par mielou, le 2008-03-21 11:09:30
rasmu
détourne pas...
ou je te censure
sourire

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-21 11:11:09
Tu me sang-sure ? Moi je te sang-suce !

Par mielou, le 2008-03-21 11:11:26
ps: sinon zidane à son blog
maintenant, si tu préfères le mien....
je n'y peux rien

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-21 11:12:52
J'ai choisi le tien, ou plutôt, puisque la liberté n'existe pas en philo, "c'est parce que t'était Mielou, parce que j'étais Rasmu."

Par mielou, le 2008-03-21 11:14:21
autre ps : je t'accorde ton heure de délire...
lis bien jusqu'au bout
je parle un peu de toi...
après, je te vire
comme ça, par plaisir
je t'aime rasmu...bisou

Par pomme d'amour, le 2008-03-21 11:17:43
dites, ça commence quant la foire du trone

Par Bah ?, le 2008-03-21 11:17:55
qu'est ce que c'est que ces histoires de reprises ? N'arretent pas de courri pour une petit élongation ! court juste en endurance c'est tout et pas de sortie longue, mais je pense pasque tu en soit un adepte.

Signé : un infuseur de science.

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-21 11:21:09
Je dois enfin avouer ici que je suis un frustré dont la seule joie est de jouer le zorro du pauvre me permettant de critiquer les autres, caché piteusement derrière un écran.
Le pire c'est que je pense avoir la science infuse alors que je ne suis qu'une bouse incapable de donner mon opinion à visage découvert.

Par al, le 2008-03-21 11:22:41
une vraie histoire d'amour, ces 2 là !

Par Insp gadget, le 2008-03-21 11:22:57
Rasmu et Mielou, les inséparables !
allez avouez le vous vous aimez bien quand même !

Par GGBI, le 2008-03-21 11:31:50
Salut mielou,

J'ai connu ça a une semaine du marathon de dublin.

Un peu de kiné, des étirements plusieurs fois par jour et surtout du repos malheureusement.

Bonne récup.

N'ai pas de scrupules a parler de toi dans tes posts, c'est ton blog tout de même.

Par coyotte, le 2008-03-21 11:32:18
Bonjour,
Remet toi bien Mielou.
Pas facile l'élongation mais tu as stoppé à temps. ça passera comme c'est venu.
@ +

Par gavroche, le 2008-03-21 11:36:07
'jour mielou,on a failli se rencontrer mais moi je suis partie du 13 jusqu'au 18, dommage soigne toi bien, les élongations c'est long à passer,écoutes pas les cons , un écrivain c'est quelqu'un qui avec trois fois rien nous fait un roman ou un poème.
bizzzz

Par mielou, le 2008-03-21 11:39:42
Merci, je suis en effet un grand écrivain, parce qu'avec trois fois rien, je fais... trois fois rien.

Par mielou, le 2008-03-21 11:59:11
en passant...
tu m'imites bien rasmu, quand tu veux...
le temps de nourrir ma petite conscience et je reviens répondre aux intervenants

Par Rasmu le vrai le seul, le 2008-03-21 12:02:31
Je dois enfin avouer ici que je suis un frustré dont la seule joie est de jouer le zorro du pauvre me permettant de critiquer les autres, caché piteusement derrière un écran.
Le pire c'est que je pense avoir la science infuse alors que je ne suis qu'une bouse incapable de donner mon opinion à visage découvert.
C'est le seul moyen qu'il me reste pour provoquer un début d'érection.
Aidez-moi, trouvez-moi spirituel et intelligent !

Par Fred, le 2008-03-21 12:14:57
Finalement j'ai l'impression que tout ça est un peu ma faute ? Je parle de l'élongation hein...
Fred

Par mielou, le 2008-03-21 12:52:36
si tu culpabilises pour cette anecdote, ce n'est pas la peine de prendre le départ du marathon , fred !
04 jours minimum, ça me fera du bien, l'histoire de l'organisme qui criait au secours, puis j'ai une mauvaise position devant l'ordi, ça arrange pas...
je serais plus prudent, à l'avenir, sur la période échauffement que j'avais tendance à zapper par habitude
sympa, les petits conseils sur ma nouvelle amie...utiles aussi pour ceux qui ne disent rien, mais qui n'en pensent pas moins...
Rasmu or not rasmu...l'essentiel c'est de se sentir bien...

Par Wimm, le 2008-03-21 13:51:50
Mielou, tu es chez toi ici alors tu n'as pas à te justifier du fait de parler de ta blessure.

Moi aussi en ce moment je ne cours pas à cause d'une blessure alors peux-tu me laisser une petite place sur ton banc ? Ok pour une petite bière en regardant Fred courir.

Par Krusti, le 2008-03-21 16:17:33

Le banc est un des biens publics que je préfère.
Faudrait pas l'associer trop souvent à des soucis ce serait symboliquement très ennuyeux... ;-)

Par gavroche, le 2008-03-21 17:16:08
ah les bancs, on peut faire au moins 10 sortes d'étirements sur un banc, mais comme wimm une petite mousse en regardant les autres courir c'est pas mal non plus:))))

Par Irina palm, le 2008-03-21 19:42:35
pourrais masser ce cuisseau d'athlete si t'habitais pas si loin..!

Par Pépito, le 2008-03-21 23:53:29
Si je devais recommencer ma vie, je ferais les mêmes erreurs... mais plus tôt. "Groucho Marx"

Bon courage ;o)

Par Baghera, le 2008-03-22 09:14:10
à trop frequenter les bancs, on devient bancal, et c'est la banc'route ponctuelle de la cap! take care of you boy

Par Rasmu™, le 2008-03-22 16:04:54
Toi, t'as pas droit au ™, c'est moi qui l'ai inventé, na !

Par Ku, le 2008-03-22 17:07:28
Salut Mielou,
Malheureusement ou heureusement, personne n'est à l'abri de la douleur qui blesse.
Enfin, c'est notre corps qui nous rappelle que nous devons lui acccorder, un peu de repos, de temps en temps ....
Tu pourras voir les copains "s'éclatter" au MDP.
Bon courage
Ku


Par Rasmu™, le 2008-03-25 09:33:47
le T c'est pour trépané et le M c'est pour merdeux.

Par Rasmu™, le 2008-03-25 10:50:30
Rasmu est le personnage principal d'une thérapie universelle. Ainsi que la personne qui au-dessus vient d'épancher ses frustrations de toute sorte en s'en prenant à ce Rasmu, un simple mot sur internet qui en compte des google, démontre l'efficacité de cette médecine.

Par Docteur Folamour, le 2008-03-25 11:25:13
Reviens à l'hôpital mon petit Rasmu, une belle camisole toute neuve t'attend.

Par Tu nous rases Mu, le 2008-03-25 11:30:18
J'ai retrouvé ton blog Rasmu, pas étonnant que tu aimes Pokora :
http://rasmu.skyrock.com/

Par Rasmu™, le 2008-03-25 11:47:26
Mince, vous avez fini par savoir qui je suis.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2008-03-18 15:05:45 : Accroche ton dossard et tais toi - 1 photo - 82 réactions

Qu’il est facile de se donner bonne conscience alors qu’il suffit de se baisser pour voir où sont fabriquées nos runnings.
Mais quelle importance dans notre microcosme Coursapien
Les trolls sont vraiment trop méchants et les bisounours si gentils…
Le vent de révolte souffle déjà au détour d’un post au titre sulfureux
Pendant ce temps, on se la raconte autour des antis et des pros sur le fond, la forme et ma sœur sûrement…
Et on va encore dire que je donne la leçon…PTDR, c’est comme ça qu’on dit quand on rigole un peu plus fort ?
A vouloir jouer aux gens bien comme il faut, qu’on ne s’étonne pas que la copie ne soit pas conforme
S’il n’y avait pas de sport, c’est clair, c’est la guerre qu’on se ferait
L’opium du peuple sans aucun doute…
Comme si rivé sur un chrono empêchait le temps de s’écouler
Quelque part, au kosovo, des soldats français tombent
Quelque part en France, on se dispute pour du bleu, pour du rose
Demain matin, la moitié d’entre nous, comme toujours, se réveillera mécontente, c’est ainsi…
On peut dire ce qu’on veut, mais mon pays, moi je l’aime comme ça
Je continuerais donc à accrocher mon dossard
Même si tes yeux se froncent, même si je dois en payer le prix…

2008-03-14 14:00:27 : A quoi bon... - 1 photo - 34 réactions

A quoi bon expliquer qu’un blog est un journal extime, un carnet de voyages aux sentiments variables
Que la course à pied est un prétexte pas une obligation
Le standard du gars bien comme il faut c’est dans vos préjugés que vous le trouverez
Combien de personnes se sont essayés à l’exercice, disparues depuis
Une photo, un Moi, et le mot de trop et Narcisse apparait
Le miracle du net, plus vite que la rumeur, tu mens…
A vouloir effacer ce qu’on déteste de plus en nous, on ne voit plus rien dans ce maudit miroir
La faute à pas de chance vous diront les plus optimistes
Plus de 75 blogs sur course à pied point net, plus de 75 histoires toutes différentes et pourtant…
Une seule envie, s’affronter, encore et encore jusqu’à lâcher prise
Comment parler d’humilité ou de respect quand les boucliers se lèvent en hurlant au pouvoir moralisateur, à la pensée totalitaire
Le monde des gentils bisounours contre les trop vilains trolls, un air de déjà trop vu
Même dieu n’aurait pas fait mieux…
Et la course à pied dans tout cela, me direz vous ?
Sourire
« J’irais courir sur vos tombes… » http://mielou.courseapied.net/billet.php?idbillet=2696

2008-03-09 13:26:43 : Les biches et les corbeaux - 1 photo - 26 réactions

mercredi 05 mars 2008, 09h, quelque part entre la Bresse et le lac des corbeaux
Les traces humaines ont disparu et je suis seul face à la pente enneigée. Rien que moi et la nature comme adversaire
C’est tombé toute la nuit et personne ne s'est encore aventuré sur ce chemin. Même pas froid, même pas peur, je cours, attiré par le haut
Je vois le virage abrupte se dessiner entre les sapins et j'entends la cascade dévaler entre les pierres.
Un bruit, un craquement et deux biches surgissent à quelques mètres. En trois bonds elles ont traversé, marquant leur passage d’une griffe infime
Quelques secondes d’éternité pour des yeux égoïstes, que demander de plus ?
Disparues dans un souffle, et cette cote qui m’oblige à faire corps avec elle
Le lac n’est plus loin et la progression de plus en plus difficile, qu’importe…
Je ne suis pas le premier, ce matin, à ouvrir la voie, les marques animales sont sans appel et cela me rassure
Je m’arrête un instant, les mains sur les hanches, me surprend à regarder la beauté du paysage et pour bien me faire mentir, je fais demi tour dans un haussement d’épaules
La route redescend déjà vers les premiers chalets, et ses traces de civilisations. La descente risque d’être périlleuse, glissante, dangereuse…la vraie vie, quoi
Mais çà, je le savais depuis longtemps que les moments magiques ce n’est pas pour les réalistes
En bas, dans la vallée, bien au chaud dans ses certitudes, m’attend la civilisation et il ne m’en faut pas plus pour relativiser…

2008-02-26 12:01:52 : je suis le plus beau, je suis le plus fort - 1 photo - 27 réactions

j'étais le plus beau, j'étais le plus fort avant de vous rencontrer au détour d'un chemin
j'étais pourtant bien dans mon monde, avec mon pote ego et ma cour jamais avare de compliments
quelle idée de me faire remarquer que ce n'est pas la couleur de mes baskets qui font l'athlète
vexé, je suis parti sans vous serrer la main
j'ai commencé à me poser les mauvaises questions, à faire les erreurs que l'on appellent humaines quand ça arrange
et c'est arrivé...
une chute de trop, la blessure et mon fan club qui me trompe pour d'autres héros
je vous ai maudit, c'est sûr
je suis devenu moche, je suis devenu faible et cette route qui n'en finit plus

c'est dingue comme on pourrait pleurer sur son sort, se donner la leçon pour faire style plus intelligent
on peut aussi regarder dans l'assiette du voisin, à crier au loup, une poutre dans les deux yeux
moraliste à deux euros, je connais, j'en suis un

il n'y a jamais de rapport avec la course à pied quand on ne veut pas en voir
comme ce gars que j'ai croisé dans cette côte avec ce sourire en coin parce que je descendais la difficulté...
peut être s'est il posé la question, que pour en arriver là, il a bien fallu la gravir
peut être pas....qu'importe
un regard peut changer une vie, comme une poignée de main...c'est sans doute le donneur de leçon qui vous le dit

je ne suis plus le plus beau, je ne suis plus le plus fort
et tant pis si je ne parle pas de course à pied

chaque matin que le destin me laisse, j'enfile mes runnings et je pars écouter battre mon cœur, la bas, dans les chemins incertains, loin de la folie humaine...

2008-02-21 09:52:06 : Le coureur nu - 3 photos - 34 réactions

C’était juste un coureur à pied, ni trop vieux, ni trop jeune
Sans bling bling, sans chichi, il traçait des chemins où les questions ne se posaient même plus
Pas de numéros sur la poitrine, pas de secondes à perdre ni à gagner
Il courait, nu, sans se soucier de ces regards qui provoquent les haines
Si je l’avais croisé, je l’aurais peut être suivi du regard, le temps d’y penser
Faiblesse, lâcheté, des réponses, j’en avais des tonnes
Sur ma ligne, noyé dans la zone de départ, je vérifie une dernière fois mes lacets
Tiré à 4 épingles, le doigt sur la montre, j’attends le feu libérateur
Engoncé dans mes certitudes, je n’ai pas vraiment envie d’en savoir plus
« L’homme est un loup pour l’homme »
et si la morale consistait à vivre selon notre bon plaisir ?...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net