La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-04-03 09:20:54 : L’éternelle reprise

Le doc avait dit un mois…on écoute jamais assez son corps
Dès les premières foulées, les voyants d’alerte se sont allumés
Toutes les vieilles douleurs oubliées sont revenues s’insinuer dans les genoux, les mollets, et la tête, il va de soi…
Pas la peine de serrer les dents, comme si souffrir était un art
Alors, on guette la moindre contraction suspecte, on anticipe le faux moment, en donnant l’impression de courir sur du velours
Combien de retours anticipés, combien de rechutes...mais toujours cet espoir de revenir
Et cette foulée qui devient de plus en plus légère, cette sensation de retrouver le bon timing
Les muscles retrouvent maladroitement leur place, la douleur se fait diffuse, et si…
On essaierait bien une petite accélération, juste une petite, même pas vite
La tentation est trop grande
Le doc avait dit un mois…et comme la plupart, je n’écoute pas
Peines et gloires du coureur, on ne vit qu’une fois, parait il
Je ne cherche plus d’excuses
Demain, je recours

Les réactions

Par LeDoc, le 2008-04-03 09:33:56
Monsieur Mielou, si vous ne suivez pas à la lettre mes recommandations, à l'avenir, il sera inutile de continuer à venir en consultation. je ne vous salue pas
:)

Par Le supérieur de Mielou, le 2008-04-03 09:34:44
Vous m'ferez 3 jours de gnouffe !

Par mielou, le 2008-04-03 09:39:23
oui mais...
j'ai pas dit quel demain je recours

Par Deux mains, le 2008-04-03 09:45:40
Deux mains
Deux pieds
Prendre son pied
Prendre la main
Prendre la porte
Prendre Laporte
Mais pas Bernard
Sinon t'es tricard
T'iras pas à Pekin
Si dans les poches
y a tes mains

han han

Par mielou, le 2008-04-03 09:48:02
sourire
n'oubliez pas l'autocollant...

Par Parle à ma main, le 2008-04-03 09:49:27
Je te kiffe tro' Milou !

Par , le 2008-04-03 10:15:56
"Les muscles retrouvent maladroitement leur place"

Ton cerveau quant à lui nage toujours dans sa boîte...

Par Le banc, le 2008-04-03 10:33:18
Viens je t'attends.....

Par Montaigne, le 2008-04-03 11:36:37
Allez, demain sera un autre jour.

Heu, pas très flashy, le monsieur en-dessous. Pas de chrono, pas de capteur de foulées, pas de GPS, pas de lunettes de soleil, des mocassins aux pieds. Quelle pub pour la CAP 2008 !

Ha, il court vers une boutique spécialisée ? Je comprends mieux.

Par L'irlandais, le 2008-04-03 11:56:18
Erreur : le buste doit être droit, comme on l'enseigne au KENYA.

Par ric², le 2008-04-03 12:13:00
Ah mince Mielou, tu t’es aussi choppé une gravelle… Faut vraiment arrêté de traîner dans ce maudit bois. On se claque une bise dimanche matin ?

[C'est très vrai, monsieur Hâan, dit alors le professeur Speck, mieux vaut boire deux bouteilles de bon vin, qu'une seule chope de bière; elles contiennent moins d'eau, et, par suite, disposent moins à la gravelle: l'eau dépose des graviers dans la vessie, chacun sait cela; et, d'un autre côté, la graisse résulte également de l'eau. L'homme qui ne boit que du vin a donc la chance de rester maigre très longtemps, et la maigreur n'est pas aussi difficile à porter que l'obésité.], L’ami Fritz, Erckmann-Chatrian (des potes à Totor)

Par Fred, le 2008-04-03 13:54:31
En lisant ton titre j'ai pensé " Merde, déjà un mois... ".
Fred

Par Bruno24, le 2008-04-03 13:57:43
@ric²
des graviers dans la vessie ?
ton gésier a dû céder, il faut le remplacer, sur oscaro.com tu dois pouvoir en trouver !

Par Montaigne, le 2008-04-03 14:06:41
Bruno24, tu pourrais prévenir ! J'étais en train de boire un coup de flotte devant le PC quand je t'ai lu. Résultat : j'éponge tout, le clavier, l'écran... C'est malin.

Mielou, tu pourras effacer ce message inutile quand Bruno24 l'aura lu ?

Par Fred, le 2008-04-03 14:25:32
A mon avis Montaigne va devoir changer son matériel.
Mielou laisse ce message plusieurs jours steuplé, le temps que Montaigne puisse se reconnecter.
Fred

Par Bruno24, le 2008-04-03 14:32:51
Ail, désolé Montaigne !

Par Patrick Juvet, le 2008-04-03 15:05:30
où sont les femmes? c'est vrai quoi, pas une seule nana sur le blog du mielou

Par Sultan, le 2008-04-03 15:28:28
Où il est ce gésier à bouffer ?
wouaf ! wouaf!

Par Saturnin le canard du 24, le 2008-04-03 16:01:08
Oh Bruno, je t'emm...e avec ton gésier !
arrêtez de nous gaver et nos gésiers iront très bien, coin coin qu'on se le dise !

Par minette, le 2008-04-03 17:59:00
miaouhh, mialouu, mielouu, suis là...

Par val, le 2008-04-04 15:28:12
Heureusement que je n'ai pas lu çà en buvant un coca... lol

Fais gaffe quand même mielou... faudrait pas que le mois se transforme en trimestre à vouloir reprendre trop vite...

Par mielou, le 2008-04-08 15:51:36
merci de votre passage

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2008-03-26 11:14:26 : Face à la blessure - 1 photo - 30 réactions

Au bout de 15mn, elle était revenue, comme une évidence…
Le verdict officiel du gars à la blouse blanche sera sans appel – un mois sans courir
J’ai beau surfer sur les sites spécialisés pour trouver LA solution – l’élongation c’est plus fort que toi
Un post de plus pour se faire plaindre diront mes nouveaux amis
Ce n’est pas grave, tu reviendras plus fort, on est tous avec toi, courage…
Détrompez vous, âmes chagrines, qui se vanteraient presque de n’avoir jamais connu la blessure
Etre humble dans la fatalité, c’est pour les super héros
On a beau masquer sa souffrance par des sourires de circonstance, on se fout des choses plus grave, parce que c’est si facile de prendre le monde à témoin
Les heures d’entraînements qui s’envolent comme une poignée de secondes, la course prévue de longue date et cet objectif à battre…c’est rien, comparé à la gueule que vous allez tirer à vos amis, à votre famille à cause de cette p….. de passion.
Le pire, c’est qu’on ne s’en rendrait même pas compte
Les phrases bateaux on les connaît tous mais on fait toujours comme si de rien n’était
La compassion ça ne rassure que les croyants et ça fait rire jaune les réalistes
Bien sur, je n’écouterais pas la sagesse qui voudrait que…sûrement parce que je suis un rebelle, ouais…un rebelle comme tous ceux de papiers qui errent sur ce forum.
Ma faiblesse est la votre
Face à la blessure, il ne reste que nos yeux et tant pis pour ma gueule
Courir est égoïste, marcher, je ne vous en parle même pas…

2008-03-21 10:59:37 : Sur le banc du 12ème - 1 photo - 34 réactions

Un ancien avisé me répétait souvent, que si j’avais un problème avec les étirements ce n’était pas la peine d’en faire maintenant.
Je l’écoutais, amusé, cela faisait des années que je ne me touchais plus la pointe des pieds.
En attendant Fred, sur ce banc situé au 12èmekm du marathon, je profite du soleil. Il fait frais, j’ai de bonnes sensations, alors, pourquoi pas ?
Mes jambes sont raides et j’ai une soudaine envie de souplesse
Maladroitement, j’essaye de me rappeler des exercices bateau, la gueule du bout de bois sur son banc !
Mais Fred et son bonnet blanc, arrivent et me sauve de la torture…pour quelques minutes
Un premier avertissement au niveau de l’esplanade, comme une piqûre derrière la cuisse puis, au 13ème à la première accélération, la douleur nette et sans appel…
Tandis que Fred s’éloigne vers son destin de marathonien parisien, je rejoins la cohorte de ces types angoissés, comme si la vie en dépendait
Blessure classique, que j’aurai pu contracter des milliers de fois sur le tour de piste…mais cette fois, le temps m’a rattrapé
Elongation, je sais, c’est triste, pas la peine de vous apitoyer, je connais la chanson
On ne va pas en faire l’histoire du siècle non plus
Pour ceux qui ne voit que du moi moi et moi dans ces propos, je vous laisse à vos convictions bien personnelles
La blessure fait réfléchir plus d’un coureur
Chaque jour, l’un d’entre nous, est confronté à ce problème
Alors, on serre les fesses, en se disant que ça n’arrive qu’aux autres, ou on en rigole, persuadé détenir la science infuse du mec à qui cela n’arrive jamais…
J’aurai pu rigoler, sur ce banc, baigné de soleil, en deviser avec Fred devant une bonne bière et pourquoi pas, m’amuser des polémiques des post de courseapied.net
A tout ces gars, à toutes ces femmes, que la blessure stoppera, je lève mon verre…
Les reprises sont toujours difficiles, même pour les cons, je vous le confirme !

2008-03-18 15:05:45 : Accroche ton dossard et tais toi - 1 photo - 82 réactions

Qu’il est facile de se donner bonne conscience alors qu’il suffit de se baisser pour voir où sont fabriquées nos runnings.
Mais quelle importance dans notre microcosme Coursapien
Les trolls sont vraiment trop méchants et les bisounours si gentils…
Le vent de révolte souffle déjà au détour d’un post au titre sulfureux
Pendant ce temps, on se la raconte autour des antis et des pros sur le fond, la forme et ma sœur sûrement…
Et on va encore dire que je donne la leçon…PTDR, c’est comme ça qu’on dit quand on rigole un peu plus fort ?
A vouloir jouer aux gens bien comme il faut, qu’on ne s’étonne pas que la copie ne soit pas conforme
S’il n’y avait pas de sport, c’est clair, c’est la guerre qu’on se ferait
L’opium du peuple sans aucun doute…
Comme si rivé sur un chrono empêchait le temps de s’écouler
Quelque part, au kosovo, des soldats français tombent
Quelque part en France, on se dispute pour du bleu, pour du rose
Demain matin, la moitié d’entre nous, comme toujours, se réveillera mécontente, c’est ainsi…
On peut dire ce qu’on veut, mais mon pays, moi je l’aime comme ça
Je continuerais donc à accrocher mon dossard
Même si tes yeux se froncent, même si je dois en payer le prix…

2008-03-14 14:00:27 : A quoi bon... - 1 photo - 34 réactions

A quoi bon expliquer qu’un blog est un journal extime, un carnet de voyages aux sentiments variables
Que la course à pied est un prétexte pas une obligation
Le standard du gars bien comme il faut c’est dans vos préjugés que vous le trouverez
Combien de personnes se sont essayés à l’exercice, disparues depuis
Une photo, un Moi, et le mot de trop et Narcisse apparait
Le miracle du net, plus vite que la rumeur, tu mens…
A vouloir effacer ce qu’on déteste de plus en nous, on ne voit plus rien dans ce maudit miroir
La faute à pas de chance vous diront les plus optimistes
Plus de 75 blogs sur course à pied point net, plus de 75 histoires toutes différentes et pourtant…
Une seule envie, s’affronter, encore et encore jusqu’à lâcher prise
Comment parler d’humilité ou de respect quand les boucliers se lèvent en hurlant au pouvoir moralisateur, à la pensée totalitaire
Le monde des gentils bisounours contre les trop vilains trolls, un air de déjà trop vu
Même dieu n’aurait pas fait mieux…
Et la course à pied dans tout cela, me direz vous ?
Sourire
« J’irais courir sur vos tombes… » http://mielou.courseapied.net/billet.php?idbillet=2696

2008-03-09 13:26:43 : Les biches et les corbeaux - 1 photo - 26 réactions

mercredi 05 mars 2008, 09h, quelque part entre la Bresse et le lac des corbeaux
Les traces humaines ont disparu et je suis seul face à la pente enneigée. Rien que moi et la nature comme adversaire
C’est tombé toute la nuit et personne ne s'est encore aventuré sur ce chemin. Même pas froid, même pas peur, je cours, attiré par le haut
Je vois le virage abrupte se dessiner entre les sapins et j'entends la cascade dévaler entre les pierres.
Un bruit, un craquement et deux biches surgissent à quelques mètres. En trois bonds elles ont traversé, marquant leur passage d’une griffe infime
Quelques secondes d’éternité pour des yeux égoïstes, que demander de plus ?
Disparues dans un souffle, et cette cote qui m’oblige à faire corps avec elle
Le lac n’est plus loin et la progression de plus en plus difficile, qu’importe…
Je ne suis pas le premier, ce matin, à ouvrir la voie, les marques animales sont sans appel et cela me rassure
Je m’arrête un instant, les mains sur les hanches, me surprend à regarder la beauté du paysage et pour bien me faire mentir, je fais demi tour dans un haussement d’épaules
La route redescend déjà vers les premiers chalets, et ses traces de civilisations. La descente risque d’être périlleuse, glissante, dangereuse…la vraie vie, quoi
Mais çà, je le savais depuis longtemps que les moments magiques ce n’est pas pour les réalistes
En bas, dans la vallée, bien au chaud dans ses certitudes, m’attend la civilisation et il ne m’en faut pas plus pour relativiser…

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net