La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-04-20 09:42:29 : Dans la foulée

Tombé au déshonneur de la blessure qui n’arrive pas qu’aux autres, disparu des classements qui auraient la prétention de vous rendre meilleur, rien de tel qu’une balade sans prétention pour revenir dans vos traces
Celle des chênes d’Antan à Draveil semble me proposer ce retour aux sources
Le cadre et l’esprit qui va bien
Une course verte aux portes de cette controversée capitale
Un joli pied de nez à ceux qui pointent toujours le négatif de la région parisienne
Un semi (09h45) et un 10km (09h15) pas qualificatifs mais est ce vraiment l’essentiel ?
Rendez vous dimanche 27 avril, du coté de la foret de Sénart

http://www.scd-balade.fr.st/

Les réactions

Par Montaigne, le 2008-04-20 10:32:34
Mielou, presque sorti de la Communauté de l'Anneau, propose donc la marche des Ents, avant bien entendu le Retour du Roi. Mais ces chênes là sont bien plus guillerets que ceux de la fameuse Trilogie.

Par floflo, le 2008-04-20 11:04:11
J'adore la fraicheur de cette image. Un puissant chêne qui court entouré de glands :-)))
Bonne course Mielou,
Floflo

Par riri, le 2008-04-20 11:50:30
EXCELLENT floflo EXCELLENT

merci mielou du tuyau

Par riri, le 2008-04-20 12:08:35
EXCELLENT floflo EXCELLENT

merci mielou du tuyau

Par gavroche, le 2008-04-20 12:45:39
rien que le nom de cette course est dejà tout un poème, bon retour parmi les capeurs ami mielou

Par Flo2, le 2008-04-20 13:53:03
Ca donnerait bien envie de la faire cette course vu comment c'est présenté.
Je ne savais même pas que tu étais blessé, alors bonne reprise à toi Mielou et prends-y avant tout du plaisir.

Par al, le 2008-04-20 15:48:46
floflo en grande forme ! Bientôt la piscine ! :-)

Par , le 2008-04-20 16:19:18
Des glands pour un glandeur ! Ouais floflo nous manque en habit d'Eve !

Par GGBI, le 2008-04-21 14:06:10
Alors toujours blessé ?
La reprise pour bientot ?

Par mielou, le 2008-04-22 09:44:13
bonjour les belles et les beaux
reprise dimanche matin sous un soleil annoncé pour savoir, mais vacances avant
et puis, comme dirait Jean Marie Bigard
"Rien ne sert de courir, ça ne sert à rien !"

Par , le 2008-04-22 11:33:15
je vois que tu aimes la grande littérature.

Par mielou, le 2008-04-22 12:30:50
"L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que cela le fatigue"(Voltaire)
bonjour mon ami, tu as raison, je ne lis plus, sauf toi, bien entendu...
tu es si réjouissant

Par Mika B, le 2008-04-22 17:50:47
Salut Miélou:
Donc ainsi, tu vas te des chénés ce dimanche ( heu! comme d'antan) avant blessure(?)
Les chaines du aux blessures, s'éffaceront trés vite...à+ Mika.

Par , le 2008-04-23 10:01:35
"Mierdou n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que les glands le fatiguent"

Par gavroche, le 2008-04-24 13:20:01
et que penses tu des vélib dans le bois de vincennes? on pourrait passer par le banc du km 12 justement ya une station qui va ouvrir pas loin du zoo, et de l'allée royale et du lac daumesnil.
excuse mielou mais ça fait 2 post qu'on met
krusti et moi sur la question sur le forum et qui disparaissent pourtant quoi de plus pacifique que le lien velo/cap.
à méditer

Par Krusti, le 2008-04-24 21:53:16

Je confirme j'ai fait 5 essais infructueux aujourd'hui.
Les modérateurs masqués doivent détester le Vélib. Ou bien boire en cachette.
A dimanche Mielou.

Par Pépito, le 2008-04-25 01:00:35
Bonne récup' Mielou, ne t'attarde pas trop au banquet final ;o)

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2008-04-08 15:45:30 : Son mot à dire - 0 photo - 40 réactions

BILLET D’HUMEUR
AVERTISSEMENT : ce post n’est pas un entraînement personnel pour progresser, je ne suis donc pas responsable des réactions que pourront avoir certaines personnes qui, comble de malchance se sentiraient visées par ces propos

Oui, mon ami, encore un discours bien moraliste en perspective mais, tu sais, tu n’es pas obligé de lire jusqu’au bout
Depuis le temps que j’observe le forum de courseapied.net, j’en deviendrais presque un pilier
Heureusement que des petites voix bien attentionnées sont là pour me rappeler à la réalité
On est tout l’égo de quelqu’un, non ?
Le monde de la course à pied a changé ! Ah bon ? Étonnant…
Il parait que l’on est devenu individualiste…quelle horreur ! Même que la politique s’est insinué dans le paysage…terrible ! Serait ce la fin de notre passion ?
Le moindre post devient maintenant une tribune libre, ouverte aux vents où militants en mal de voix et revanchards aigris s’en donnent à cœur joie
Rien à foutre de la cap, ce qui compte ce n’est que l’affrontement, ta moralité on s’en tape, on vit en temps réel, t’as rien compris l’ami !
Alors, on y va de son petit mot forcément meilleur que son adversaire du jour…la minorité active ayant toujours le dernier en bouche, s’arrogera de toute façon sa victoire
Eh oui, n’est pas totalitaire qui veut…puis de toute façon, il suffira de dire à celui qui oserait répondre qu’il arrête de donner la leçon, non mais ! Il se prend pour qui, lui !
A chaque polémique, à chaque accrochage, il y en a des réponses et pourtant…
Pendant que l’on se prend à rêver d’une cause juste sous l’œil compatissant de médias forcément bienveillants, l’extrémiste de tous bords engrange les déçus et les emmène ou il veut…le sport en otage, c’est vendeur, l’année prochaine on bloque le MDP car trop pollueur !

Quand je vois s’activer la fourmilière de ce site, je ne peux m’empêcher de penser à la chanson de zazie : j’étais là, oui…mais je n’ai rien fait…

J’ai déjà la réaction de mon courageux anonyme
-Mais qu’est ce qui nous raconte mielou ?! -on comprend rien !
Mais je ne te demande pas de comprendre, mon ami…Ni à justifier ta réaction
Je ne suis ni une victime, ni un contemplatif
Voir des personnes jeter l’éponge sous une pression délétère ne m’amuse guère et je regrette la disparition de certains, fatigués par autant de mauvaise foi
Le problème, avec l’idéologie forcenée c’est son ouverture d’esprit aussi radicale que partial
Donner son avis sur un sujet même sensible demande une attitude consensuelle
Attitude, qu’il faut reconnaitre, loin d’être sensuelle pour une catégorie
Je sais, c’était trop facile…N’empêche que rasmu, t’es vraiment un Con
Mais j’ai droit de le dire, vu que je suis sur mon blog et que je pourrais te censurer à l’envi
Sauf que je ne le ferais pas, rien que pour montrer l'effet que tu me fais quand je pense à toi
On a tous un destin et tant pis si tu ne l’assumes pas
Tu pourras éructer, baver, cracher ta haine ou te faire passer pour un martyre de la cause, te gausser d’avoir fait fuir les trop gentils, toi et tes génériques, tu resteras toujours un ersatz
Et pas besoin de me renvoyer la balle, je le savais bien avant toi…

2008-04-03 09:20:54 : L’éternelle reprise - 1 photo - 22 réactions

Le doc avait dit un mois…on écoute jamais assez son corps
Dès les premières foulées, les voyants d’alerte se sont allumés
Toutes les vieilles douleurs oubliées sont revenues s’insinuer dans les genoux, les mollets, et la tête, il va de soi…
Pas la peine de serrer les dents, comme si souffrir était un art
Alors, on guette la moindre contraction suspecte, on anticipe le faux moment, en donnant l’impression de courir sur du velours
Combien de retours anticipés, combien de rechutes...mais toujours cet espoir de revenir
Et cette foulée qui devient de plus en plus légère, cette sensation de retrouver le bon timing
Les muscles retrouvent maladroitement leur place, la douleur se fait diffuse, et si…
On essaierait bien une petite accélération, juste une petite, même pas vite
La tentation est trop grande
Le doc avait dit un mois…et comme la plupart, je n’écoute pas
Peines et gloires du coureur, on ne vit qu’une fois, parait il
Je ne cherche plus d’excuses
Demain, je recours

2008-03-26 11:14:26 : Face à la blessure - 1 photo - 30 réactions

Au bout de 15mn, elle était revenue, comme une évidence…
Le verdict officiel du gars à la blouse blanche sera sans appel – un mois sans courir
J’ai beau surfer sur les sites spécialisés pour trouver LA solution – l’élongation c’est plus fort que toi
Un post de plus pour se faire plaindre diront mes nouveaux amis
Ce n’est pas grave, tu reviendras plus fort, on est tous avec toi, courage…
Détrompez vous, âmes chagrines, qui se vanteraient presque de n’avoir jamais connu la blessure
Etre humble dans la fatalité, c’est pour les super héros
On a beau masquer sa souffrance par des sourires de circonstance, on se fout des choses plus grave, parce que c’est si facile de prendre le monde à témoin
Les heures d’entraînements qui s’envolent comme une poignée de secondes, la course prévue de longue date et cet objectif à battre…c’est rien, comparé à la gueule que vous allez tirer à vos amis, à votre famille à cause de cette p….. de passion.
Le pire, c’est qu’on ne s’en rendrait même pas compte
Les phrases bateaux on les connaît tous mais on fait toujours comme si de rien n’était
La compassion ça ne rassure que les croyants et ça fait rire jaune les réalistes
Bien sur, je n’écouterais pas la sagesse qui voudrait que…sûrement parce que je suis un rebelle, ouais…un rebelle comme tous ceux de papiers qui errent sur ce forum.
Ma faiblesse est la votre
Face à la blessure, il ne reste que nos yeux et tant pis pour ma gueule
Courir est égoïste, marcher, je ne vous en parle même pas…

2008-03-21 10:59:37 : Sur le banc du 12ème - 1 photo - 34 réactions

Un ancien avisé me répétait souvent, que si j’avais un problème avec les étirements ce n’était pas la peine d’en faire maintenant.
Je l’écoutais, amusé, cela faisait des années que je ne me touchais plus la pointe des pieds.
En attendant Fred, sur ce banc situé au 12èmekm du marathon, je profite du soleil. Il fait frais, j’ai de bonnes sensations, alors, pourquoi pas ?
Mes jambes sont raides et j’ai une soudaine envie de souplesse
Maladroitement, j’essaye de me rappeler des exercices bateau, la gueule du bout de bois sur son banc !
Mais Fred et son bonnet blanc, arrivent et me sauve de la torture…pour quelques minutes
Un premier avertissement au niveau de l’esplanade, comme une piqûre derrière la cuisse puis, au 13ème à la première accélération, la douleur nette et sans appel…
Tandis que Fred s’éloigne vers son destin de marathonien parisien, je rejoins la cohorte de ces types angoissés, comme si la vie en dépendait
Blessure classique, que j’aurai pu contracter des milliers de fois sur le tour de piste…mais cette fois, le temps m’a rattrapé
Elongation, je sais, c’est triste, pas la peine de vous apitoyer, je connais la chanson
On ne va pas en faire l’histoire du siècle non plus
Pour ceux qui ne voit que du moi moi et moi dans ces propos, je vous laisse à vos convictions bien personnelles
La blessure fait réfléchir plus d’un coureur
Chaque jour, l’un d’entre nous, est confronté à ce problème
Alors, on serre les fesses, en se disant que ça n’arrive qu’aux autres, ou on en rigole, persuadé détenir la science infuse du mec à qui cela n’arrive jamais…
J’aurai pu rigoler, sur ce banc, baigné de soleil, en deviser avec Fred devant une bonne bière et pourquoi pas, m’amuser des polémiques des post de courseapied.net
A tout ces gars, à toutes ces femmes, que la blessure stoppera, je lève mon verre…
Les reprises sont toujours difficiles, même pour les cons, je vous le confirme !

2008-03-18 15:05:45 : Accroche ton dossard et tais toi - 1 photo - 82 réactions

Qu’il est facile de se donner bonne conscience alors qu’il suffit de se baisser pour voir où sont fabriquées nos runnings.
Mais quelle importance dans notre microcosme Coursapien
Les trolls sont vraiment trop méchants et les bisounours si gentils…
Le vent de révolte souffle déjà au détour d’un post au titre sulfureux
Pendant ce temps, on se la raconte autour des antis et des pros sur le fond, la forme et ma sœur sûrement…
Et on va encore dire que je donne la leçon…PTDR, c’est comme ça qu’on dit quand on rigole un peu plus fort ?
A vouloir jouer aux gens bien comme il faut, qu’on ne s’étonne pas que la copie ne soit pas conforme
S’il n’y avait pas de sport, c’est clair, c’est la guerre qu’on se ferait
L’opium du peuple sans aucun doute…
Comme si rivé sur un chrono empêchait le temps de s’écouler
Quelque part, au kosovo, des soldats français tombent
Quelque part en France, on se dispute pour du bleu, pour du rose
Demain matin, la moitié d’entre nous, comme toujours, se réveillera mécontente, c’est ainsi…
On peut dire ce qu’on veut, mais mon pays, moi je l’aime comme ça
Je continuerais donc à accrocher mon dossard
Même si tes yeux se froncent, même si je dois en payer le prix…

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net