La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-04-29 14:44:55 : Comment se prendre la tête

Beaucoup rêvent de prendre la tête d’une course, peu l’avoueront
Et je les comprends
Quelle idée aussi, de vouloir à tout prix, imposer son image au devant de la scène
Comme si cet instant pouvait changer l’ordre des choses
Oser ne sera jamais donné à tout le monde et ce n’est pas un cliché qui prouvera quoi que ce soit
A l’instinct, à la sensation, à la frime, c’est comme vous voulez
Se laisser griser, se dire, allez pour une fois, quitte à le payer à l’arrivée
Oui, beaucoup rêvent, moi le premier sans doute
Alors j’avoue
J’aime
Et j’emmerde les aigris

DRAVEIL - 27 avril 2008 – départ du 10km*

*Photo volée sans l’autorisation des méchants Frogus qui me le feront payer cher un jour, c’est sûr

Les réactions

Par les aigris, le 2008-04-29 14:46:02
salaud !

Par Baltha, le 2008-04-29 14:51:32
Belle foulée en tout cas. Tes pépins physiques semblent derrière toi.
Quel dommage d'être arrivés un peu tard pour ne pas avoir pu te croiser. Ce sera pour une prochaine fois.

Par Baltha encore, le 2008-04-29 14:55:33
La photo originale est ici, avec plein d'autres :
www.frogus.net/p2/viewtopic.php?t=865
Les miennes par là :
http://picasaweb.google.fr/balthazar.bluteau/LaBaladeDesChNesDAntan

Par GGBI, le 2008-04-29 15:02:07
Salut mielou,

Est tu resté longtemps en tête au moins ?

Car si tu tiens 10 Km tu peux même envisager la victoire.

La blesseure est derrière toi c'est déjà ça.
Surtout ne te retroune pas.

A+

Par mielou, le 2008-04-29 15:10:03
salut baltha
dommage effectivement, pas pu rester pour l'arrivée du semi
j'ai vu les photos chez les frogus et je pars voir les tiennes, tu semblais équipé en appareil
sinon ça a l'air de tenir, plus qu'à retrouver le rythme !
500m, gérard, histoire de faire la photo, pour la victoire c'était du 31' et en vétéran du 34' pour le podium...aucune chance, mais je suis pas du genre à me prendre la tête

Par angelo, le 2008-04-29 15:11:13
coucou cher Mielou !
Tu penches tel un pilote de F1 à l'abord d'un virage..
Magnifique !
A tantôt.

Par mielou, le 2008-04-29 15:17:44
le bel angelo !
c'est vrai que le virage était raide
puis un petit plaisir comme ça, ça ne mange pas de pain

Par les pigeons, le 2008-04-29 15:41:15
nous on aime bien manger du pain mais on sait pas courir

Par SERGE92, le 2008-04-29 16:42:58
Il fut un temps.....ou on trouvait sur beaucoup de photos quelques seconde après le départ un coureur tout de jaune ou rouge vêtu et toujours largement en tête .....nous ne l'avons jamais vu terminer une course, le départ seul semblait l'intéresser.... à chacun sa course et ses rêves :-)))

Par rasmussen, le 2008-04-29 17:53:24
on s'en fout serge
laisse mierdou avec ses problems

Par ricoulélé, le 2008-04-29 18:37:54
bien content de 'avoir "enfin" rencontré mielou!!!

bonnes courses l'ami et @ bientôt

Par Ku, le 2008-04-29 20:35:15
Salut Mielou,
Comme toi...je suis incliné à croire que tu as raison d'aller à fond
Bonne continuation

Par Jcc, le 2008-04-29 21:07:47
salut mielou , super que cette blessure soit guerrie , bon pour en venir au sujet , j'ai connu y'a un bout de temps à l'époque ou j'étais costaud cette aventure d'être devant , houlala pas longtemps , mais les impressions grisantes que ça provoquent me sont toujours dans la tête , donc , je comprends trés bien ton message .

Par Enzo, le 2008-04-29 21:12:23
Aurais bien voulu te croiser aussi, tiens ...
On nous a raconté mais c'est pas pareil, hein ...

Ciao l'artiste !

Par Marlène, le 2008-04-29 22:04:13
Ben, moi je suis souvent à la queue. (heu, sans grivoiserie aucune).

Par gavroche, le 2008-04-29 22:09:13
moi ça m'est arrivée une fois d'être devant, je m'étais trompée de sens :)))
bon retour chez les capeurs mielou.

Par Brinouille, le 2008-04-30 07:06:59
Pas évident d'être en tête d'une course quans on est une femme, une sensation qu'on ne connaitra jamais sauf si on est la grande paula à New York : )

Par Mika B, le 2008-04-30 07:25:54
Salut Miélou: Garçon! S.V.P. Remettez moi un rouge! Oui, un rouge de 1ére qualité: bien servi, c'est pour un malade(moi)Un rouge qui prend la téte, qui ennivre, qui fait réver quelques instants qu'on est premier.......
Punaise! j'ai mal au crane ce matin...
le rouge d'hier soir! en fait c'était du gros Ku! et ça me prend la téte..
Mes amitiés humoristiques.......Mika

Par nenni, le 2008-04-30 08:25:57
Il y a 46 ans d'ici, j'ai gagné ma première course, nous étions des millions, et j'ai gagné ! Depuis, ce succès se ressent encore à ce jour, et j'en suis fier ! Aujourd'hui, après avoir donné le départ à maintes reprises, j'ai fait gagné 5 personnes de ma famille, et ai arrèté.
Aujourd'hui, je préfère rester derrière, pour mieux profiter du spectacle.

Par l'AB, le 2008-04-30 09:17:34
"Courir à fond" disait le Ku.
Je rajouterais : "courir au fond".
Parmi les fous tu es l'exception qui confirme leur règle : un curseur part toujours d'un arbitraire, même collectif.
A bientôt.

Par rasmussen, le 2008-04-30 09:59:55
moi je suis toujours devant dans les cols

Par serge92, le 2008-04-30 10:07:39
courir à fond.....courir au fond.....ainsi font font font .....
et vive le rouge qui ennivre!

Par Le Cri de la Carotte, le 2008-04-30 10:18:30
La prendre sans la perdre...
Même au carré, elle peut être bien pleine.

Par PP, le 2008-04-30 13:59:02
on voit que pepito a fait une BETISE,il est en puntion contre un arbre
http://picasaweb.google.fr/balthazar.bluteau/LaBaladeDesChNesDAntan/photo#5194437698817005058

Par vlanico, le 2008-04-30 15:57:36
Bravo pour ton blog, j'aime beaucoup ta manière de voir les choses.

Par mielou, le 2008-04-30 21:44:45
bonsoir amis et merci pour vos commentaires
il me reste bien encore quelques rencontres à faire
je n'ai pas fini de courir...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2008-04-20 09:42:29 : Dans la foulée - 1 photo - 17 réactions

Tombé au déshonneur de la blessure qui n’arrive pas qu’aux autres, disparu des classements qui auraient la prétention de vous rendre meilleur, rien de tel qu’une balade sans prétention pour revenir dans vos traces
Celle des chênes d’Antan à Draveil semble me proposer ce retour aux sources
Le cadre et l’esprit qui va bien
Une course verte aux portes de cette controversée capitale
Un joli pied de nez à ceux qui pointent toujours le négatif de la région parisienne
Un semi (09h45) et un 10km (09h15) pas qualificatifs mais est ce vraiment l’essentiel ?
Rendez vous dimanche 27 avril, du coté de la foret de Sénart

http://www.scd-balade.fr.st/

2008-04-08 15:45:30 : Son mot à dire - 0 photo - 40 réactions

BILLET D’HUMEUR
AVERTISSEMENT : ce post n’est pas un entraînement personnel pour progresser, je ne suis donc pas responsable des réactions que pourront avoir certaines personnes qui, comble de malchance se sentiraient visées par ces propos

Oui, mon ami, encore un discours bien moraliste en perspective mais, tu sais, tu n’es pas obligé de lire jusqu’au bout
Depuis le temps que j’observe le forum de courseapied.net, j’en deviendrais presque un pilier
Heureusement que des petites voix bien attentionnées sont là pour me rappeler à la réalité
On est tout l’égo de quelqu’un, non ?
Le monde de la course à pied a changé ! Ah bon ? Étonnant…
Il parait que l’on est devenu individualiste…quelle horreur ! Même que la politique s’est insinué dans le paysage…terrible ! Serait ce la fin de notre passion ?
Le moindre post devient maintenant une tribune libre, ouverte aux vents où militants en mal de voix et revanchards aigris s’en donnent à cœur joie
Rien à foutre de la cap, ce qui compte ce n’est que l’affrontement, ta moralité on s’en tape, on vit en temps réel, t’as rien compris l’ami !
Alors, on y va de son petit mot forcément meilleur que son adversaire du jour…la minorité active ayant toujours le dernier en bouche, s’arrogera de toute façon sa victoire
Eh oui, n’est pas totalitaire qui veut…puis de toute façon, il suffira de dire à celui qui oserait répondre qu’il arrête de donner la leçon, non mais ! Il se prend pour qui, lui !
A chaque polémique, à chaque accrochage, il y en a des réponses et pourtant…
Pendant que l’on se prend à rêver d’une cause juste sous l’œil compatissant de médias forcément bienveillants, l’extrémiste de tous bords engrange les déçus et les emmène ou il veut…le sport en otage, c’est vendeur, l’année prochaine on bloque le MDP car trop pollueur !

Quand je vois s’activer la fourmilière de ce site, je ne peux m’empêcher de penser à la chanson de zazie : j’étais là, oui…mais je n’ai rien fait…

J’ai déjà la réaction de mon courageux anonyme
-Mais qu’est ce qui nous raconte mielou ?! -on comprend rien !
Mais je ne te demande pas de comprendre, mon ami…Ni à justifier ta réaction
Je ne suis ni une victime, ni un contemplatif
Voir des personnes jeter l’éponge sous une pression délétère ne m’amuse guère et je regrette la disparition de certains, fatigués par autant de mauvaise foi
Le problème, avec l’idéologie forcenée c’est son ouverture d’esprit aussi radicale que partial
Donner son avis sur un sujet même sensible demande une attitude consensuelle
Attitude, qu’il faut reconnaitre, loin d’être sensuelle pour une catégorie
Je sais, c’était trop facile…N’empêche que rasmu, t’es vraiment un Con
Mais j’ai droit de le dire, vu que je suis sur mon blog et que je pourrais te censurer à l’envi
Sauf que je ne le ferais pas, rien que pour montrer l'effet que tu me fais quand je pense à toi
On a tous un destin et tant pis si tu ne l’assumes pas
Tu pourras éructer, baver, cracher ta haine ou te faire passer pour un martyre de la cause, te gausser d’avoir fait fuir les trop gentils, toi et tes génériques, tu resteras toujours un ersatz
Et pas besoin de me renvoyer la balle, je le savais bien avant toi…

2008-04-03 09:20:54 : L’éternelle reprise - 1 photo - 22 réactions

Le doc avait dit un mois…on écoute jamais assez son corps
Dès les premières foulées, les voyants d’alerte se sont allumés
Toutes les vieilles douleurs oubliées sont revenues s’insinuer dans les genoux, les mollets, et la tête, il va de soi…
Pas la peine de serrer les dents, comme si souffrir était un art
Alors, on guette la moindre contraction suspecte, on anticipe le faux moment, en donnant l’impression de courir sur du velours
Combien de retours anticipés, combien de rechutes...mais toujours cet espoir de revenir
Et cette foulée qui devient de plus en plus légère, cette sensation de retrouver le bon timing
Les muscles retrouvent maladroitement leur place, la douleur se fait diffuse, et si…
On essaierait bien une petite accélération, juste une petite, même pas vite
La tentation est trop grande
Le doc avait dit un mois…et comme la plupart, je n’écoute pas
Peines et gloires du coureur, on ne vit qu’une fois, parait il
Je ne cherche plus d’excuses
Demain, je recours

2008-03-26 11:14:26 : Face à la blessure - 1 photo - 30 réactions

Au bout de 15mn, elle était revenue, comme une évidence…
Le verdict officiel du gars à la blouse blanche sera sans appel – un mois sans courir
J’ai beau surfer sur les sites spécialisés pour trouver LA solution – l’élongation c’est plus fort que toi
Un post de plus pour se faire plaindre diront mes nouveaux amis
Ce n’est pas grave, tu reviendras plus fort, on est tous avec toi, courage…
Détrompez vous, âmes chagrines, qui se vanteraient presque de n’avoir jamais connu la blessure
Etre humble dans la fatalité, c’est pour les super héros
On a beau masquer sa souffrance par des sourires de circonstance, on se fout des choses plus grave, parce que c’est si facile de prendre le monde à témoin
Les heures d’entraînements qui s’envolent comme une poignée de secondes, la course prévue de longue date et cet objectif à battre…c’est rien, comparé à la gueule que vous allez tirer à vos amis, à votre famille à cause de cette p….. de passion.
Le pire, c’est qu’on ne s’en rendrait même pas compte
Les phrases bateaux on les connaît tous mais on fait toujours comme si de rien n’était
La compassion ça ne rassure que les croyants et ça fait rire jaune les réalistes
Bien sur, je n’écouterais pas la sagesse qui voudrait que…sûrement parce que je suis un rebelle, ouais…un rebelle comme tous ceux de papiers qui errent sur ce forum.
Ma faiblesse est la votre
Face à la blessure, il ne reste que nos yeux et tant pis pour ma gueule
Courir est égoïste, marcher, je ne vous en parle même pas…

2008-03-21 10:59:37 : Sur le banc du 12ème - 1 photo - 34 réactions

Un ancien avisé me répétait souvent, que si j’avais un problème avec les étirements ce n’était pas la peine d’en faire maintenant.
Je l’écoutais, amusé, cela faisait des années que je ne me touchais plus la pointe des pieds.
En attendant Fred, sur ce banc situé au 12èmekm du marathon, je profite du soleil. Il fait frais, j’ai de bonnes sensations, alors, pourquoi pas ?
Mes jambes sont raides et j’ai une soudaine envie de souplesse
Maladroitement, j’essaye de me rappeler des exercices bateau, la gueule du bout de bois sur son banc !
Mais Fred et son bonnet blanc, arrivent et me sauve de la torture…pour quelques minutes
Un premier avertissement au niveau de l’esplanade, comme une piqûre derrière la cuisse puis, au 13ème à la première accélération, la douleur nette et sans appel…
Tandis que Fred s’éloigne vers son destin de marathonien parisien, je rejoins la cohorte de ces types angoissés, comme si la vie en dépendait
Blessure classique, que j’aurai pu contracter des milliers de fois sur le tour de piste…mais cette fois, le temps m’a rattrapé
Elongation, je sais, c’est triste, pas la peine de vous apitoyer, je connais la chanson
On ne va pas en faire l’histoire du siècle non plus
Pour ceux qui ne voit que du moi moi et moi dans ces propos, je vous laisse à vos convictions bien personnelles
La blessure fait réfléchir plus d’un coureur
Chaque jour, l’un d’entre nous, est confronté à ce problème
Alors, on serre les fesses, en se disant que ça n’arrive qu’aux autres, ou on en rigole, persuadé détenir la science infuse du mec à qui cela n’arrive jamais…
J’aurai pu rigoler, sur ce banc, baigné de soleil, en deviser avec Fred devant une bonne bière et pourquoi pas, m’amuser des polémiques des post de courseapied.net
A tout ces gars, à toutes ces femmes, que la blessure stoppera, je lève mon verre…
Les reprises sont toujours difficiles, même pour les cons, je vous le confirme !

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net