La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-06-02 09:32:16 : A force de comparaison

J’ai beau faire le gars désintéressé, je suis comme vous, je compare.
Difficile de prouver le contraire, surtout quand on s’accroche un numéro sur la poitrine. L’expérience fait relativiser mais on est tous pareil, à regarder ce que mange le voisin.
Depuis quelques temps que je navigue sur ce site, c’est dans le profil du légendaire Fred que j’ai trouvé le plus de similitudes.
Pas seulement une question d’age, plutôt une découverte de la course sur route dans les années 80. comme lui, je suis passé par les structures scolaires type UNSS, puis les premières foulées sur route et chemins, numéro de dossard inscrit à la main, course gratuite, 30 au départ, pas de ravito, juste un verre d’eau à l’arrivée et tout ça au milieu de drôles de gars hirsutes. Ce n’est pas pour la touche nostalgique que je reviens creuser si loin. Courir sa première grande classique, à cette époque, donne une carte de visite à énerver le non initié. Pour fred, ce fut Paris Versailles, pour moi, Marseille Cassis. Autres lieux, autre temps.
Après, le cheminement diverge, mais l’esprit reste le même. Fred suit la route de l’autodidacte et des courses longues, je préfère celle des clubs et entraineurs et les épreuves courtes. Un quart de siècle plus tard, quand on va au résultat, on retrouve nos deux types, toujours vivants, toujours coureurs pour des chronos pratiquement similaires.
Comme lui, j’ai vu passer, des générations de coureurs, comme lui, il m’arrive de me rappeler ces années un peu folles. Des personnes croisées, des anecdotes qui rendent votre course différente.
Cela ne fait pas avancer plus vite, ne changera pas les mentalités, mais, quelque part, on s’en moque.
Fred et moi, sans vraiment se connaître, on a aura toujours ses souvenirs en commun, ses courses disparues, aujourd’hui, qui ne nous rendent pas meilleur mais vous donne ce petit supplément d’âme qui vous rend complice sans en avoir l’air

Les réactions

Par Le short de Mielou, le 2008-06-02 09:35:36
Ah Fred baden baden tu te souviens ? ils savaient faire des shorts à l'époque !

Par mielou, le 2008-06-02 09:44:29
ah oui...Berlin 86
25km, là ça causait !

Par anneau nimes, le 2008-06-02 10:04:33
Ou trouves tu tes photos ?

Par , le 2008-06-02 10:37:03
c'est qui Fred, on connait?

Par GGBI, le 2008-06-02 11:21:43
Salut l'ancien,

Des courses qui disparaissent, il y en a tous les ans malheureusement.

Il te reste les meilleures, celles a venir avec encore, comme Fred. l'espoir de battre a nouveau tes chronos.

A+

Par ric², le 2008-06-02 11:47:35
Ach, Mielou, t’as entendu ce matin à la radio, ils ont enchaîné « L’équipe à Jojo » avec « Soldats ne tirez pas » puis un « Monday, Monday » de circonstance qui à mon goût appelait un « Walk on By » (Dionne Warwick et Burt Bacharach !). Mais la nostalgie n’a qu’un temps et c’est Miss Maaf ou Cerise de la Matmut, j’ai tendance à les confondre toutes les deux, qui a brisé mon rêve en salle de bain.
Ah, t’arrive-t-il de fredonner parfois « Si tu t’appelles mélancolie… » lors d’une récup pincée de série de 400 ?

Par , le 2008-06-02 12:02:02
Drôle de comparaison.. t'as fumé la moquette ???

Par bio springer, le 2008-06-02 12:38:43
on t'aura le loup, t'es encerclé !

Par mieloup, le 2008-06-02 12:53:05
salut les copains
une bonne séance d'une heure en free lance, histoire de se remémorer quelques anecdotes. Même pas une petite accélération nostalgique, juste une trace de boue sur les mizuno, presque un sacrilège.
ce qui est drôle dans la comparaison, c'est la façon d'interpréter les signes. Exercice de style pas donné à tout le monde...

Par Montaigne, le 2008-06-02 15:00:21
Mais où vont-ils, sur ce chemin, vers une ombre intriguante, d'obscurs méandres, de noirs desseins ?
Est-ce un couple harmonieux, déchiré, fortuit ?
De la lumière à l'ombre, tous nous passerons.
Vivons pendant qu'il est encore temps.

En comparaison de nos forces, nos faiblesses se valent.

Par Martine, le 2008-06-02 19:06:26
Jolie photo résumant bien ce message d'un "vieux" routard.
Martine

Par Fred, le 2008-06-02 22:19:06
Salut Mielou, dès cet automne je vais m'atteler aux 10 km, avec le challenge Paris Tour.
Cette route a un air de déjà vu, mais où ? Mais quand ?
Fred

Par mielou, le 2008-06-03 22:55:20
comme le résume Martine, c'est une histoire de route à suivre, cher Montaigne
ce challenge m'intrigue, Fred, c'est une bonne initiative, j'ai survolé le règlement, qui sait si on ne se croisera pas sur Panam la saison prochaine...

Par Enzo, le 2008-06-03 23:56:31
Te retourne pas, ne te retourne plus aussi souvent mon Mielou ...

Par mielou, le 2008-06-05 13:58:22
bonjour enzo
il est rare que je me retourne, demande à ce cher ric, c'est plutôt dans la motivation à accrocher que j'ai quelques réglages à faire. les beaux jours qui arrivent, surement...félicitations pour tes dernières perfs (20km de bruxelles et sur tri)j'espionne l'info sur le site de la méchante secte et en plus j'ai les photos

Par nina, le 2008-06-08 11:45:15
Salut...cher Mielou...

Qui es-tu ?

nina

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2008-05-26 10:06:08 : Que pouvait il m'arriver de plus ? - 2 photos - 14 réactions

PSG avait perdu, mes voisins étaient lyonnais, que pouvait il m’arriver de plus en ce dimanche matin ?
Ce n’est pas par hasard que je suis tombé sur ric² et ses chaussures suspectes, il avait dans les yeux cette certitude qui agace, il m’attendait le scélérat !
Dans une ruelle, son plan machiavélique était en marche, comment résister à cette puissance de feu, The Linda couplée avec le légendaire JPtwo, imparable.
J’avais pourtant un allié de luxe, un lièvre collector qui ne se refuse pas, Tomis en personne, de quoi exploser plus d’un record. J’avais même serré la main du charismatique GérardM, espérant absorber un pouvoir qui pourrait m’amener à la victoire
Mais le destin en a décidé autrement
Fini de jouer à l’entraînement, au champion des matches amicaux, la réalité du terrain avait délivré son vrai message.
Courir à 16km/h sur 10km n’était pas un problème pour moi, ni une preuve de suffisance comme les aigris aiment à dire quand une personne semble se la raconter.
Je n’avais pas de justifications à donner même pour la forme.
J’étais là, tout simplement, avec mes qualités et mes défauts, quelques comptes à rendre sans doute mais quelle importance ?
Choisy le roi fut une course de rencontres, d’échanges, si futiles soient ils
Un sourire à partager et des regards qui valent plus que le meilleur des chronos
J’avais encore envie et c’était grâce à vous…

2008-05-23 17:54:50 : Reco 10km: Choisy-le-roi (94) - 1 photo - 6 réactions

Rien de tel qu’un petit footing de reconnaissance pour se visualiser une course.
Connaissant bien les lieux et la boucle autour du plan d’eau pour avoir couru l’Ekiden et le marathon relais du val de marne, je me suis intéressé aux détails.
Tout d’abord, le départ, plus que limite, situé dans une rue étroite qui aura du mal à contenir la fougue des 450 coureurs attendus. Difficile de pouvoir se placer, surtout qu’il y aura plus d’une cinquantaine de survoltés qui ne seront pas là pour amuser la galerie.
Le premier kilo, situé dans une rue moche, ne donnera pas l’indication recherchée, vu le départ de fous attendu ! le 2ème, encore plus moche, sur un axe plus large avec des îlots directionnels bien placé pour casser la trajectoire, ne sera pas là pour nous rassurer, surtout que le chemin emprunté pour revenir enfin sur le plan d’eau, risque de bouchonner fortement et réduire certains chrono à néant. Ceux qui passeront ce premier test, sans jamais s’énerver et en gardant le minimum de concentration, pourront aborder le côté le plus agréable de cette course et découvrir un paysage verdoyant avec sa petite route qui serpente entre les arbres, de quoi vous regonfler le moral et, pourquoi pas, relancer la machine. Ça serait même judicieux, car à partir de là, des relances, il n’y en aura plus trop ! Attendez vous à un cadre agréable, certes, mais aussi à quelques moments de solitude, surtout sur l’énorme ligne droite qui vous ramènera pour un deuxième tour, surtout si le vent décide d’être de la partie. Point positif, les plus chanceux pourront assister à la bataille aux avants poste, toujours sympa, de se dire, tiens, ils sont déjà là, eux ? Ensuite, il faudra se coltiner le retour vers le stade, qui s’annonce moins bouchonné mais tout aussi risqué, vu la largeur qu’on risque de nous laisser pour passer. Les moyennes vont en prendre un coup, mais bon, l’arrivée sur la piste malgré une trajectoire des plus incertaine, devrait redonner des couleurs à certains.
En résumé, je dirais parcours relativement roulant mais pas si propice aux perfs. Pour celui qui recherche un résultat, il faudra prendre des risques d’entrée et avoir un moral de winner pour soutenir la bonne cadence.
Course mignonne, pas facile, mais qui a dit que c’était facile de courir ?
Vous trouverez pas mal d’infos sur les liens suivants

http://www.cg94.fr/node/14534

http://www.sc-choisy-athle.fr/

Ou bien encore le parcours

http://www.rugbyamateur.com/images/espaces/1919/5277-PARCOURSRONDE2008001.jpg


il ne me reste plus qu’a me reposer, dimanche arrive si vite !
n’est ce pas ric²…

2008-05-23 09:49:23 : Les jeunes courent toujours trop vite - 1 photo - 14 réactions

Piste de maisons Alfort – 10h00, un mardi
Séance ordinaire d’un mec qui vit sur ses acquis depuis plusieurs années
16 fois 300 pour savoir où j’en suis avant mon duel de Dimanche
J’ai lu les exploits des Victoriens sur les chemins de bures et d’ailleurs. Ainsi va le petit monde de la course à pied, mais peut on nous le reprocher ?
Dans les tribunes, une jeunesse se prépare à son fameux test des 500. Rassemblés autour du prof, ils écoutent ce qu’ils ont à gagner ou à perdre. Personne en short, excepté ma pomme, ce qui me vaut quelques sifflets, pourtant je n’avais pas mis le collector Berlinois.
Qu’importe, je m’incruste dans leur série pour mon jeu favori, le tirage de bourre, surtout aux jeunes
Ce n’est pas les dix 300 que je viens de m’enquiller qui risquent de me faire douter
Le prof a été clair, faut que j’emmène les meilleurs en 01’30. Comme d’hab’, ils sont partis comme des fous, comme d’hab’ je les ramasse dans le dernier virage, tous sauf un qui me semble nettement supérieur aux autres.
Il me le fera payer sur le deuxième, sans contestation possible, en signant un virevoltant 01’19. Je l’aide à se relever, il vient de battre son record, déjà les jeunes filles l’entourent, le prof me lance un regard complice, je n’ai plus qu’à retourner à mon quotidien.
Combien de fois ai-je entendu que cela était inutile, que jouer avec le feu, on en avait le retour.
Prendre le compte, c’est drôle, comme je connaissais cette expression.
Je terminais ma séance par un footing léger
Dans mon dos, un jeune garçon souriait à la vie et les jeunes filles le lui rendaient bien ! C’était, sans doute, cela le plus important.

2008-05-13 11:31:08 : séance anodine pour coureur avisé - 1 photo - 16 réactions

en direct live de ma salle de bain
ce qui est chiant pour faire un score sur 10km, c'est ce nombre de tours de piste que je dois enquiller pour tenter de faire illusion encore une fois
je parle pour moi, puisque rien n'oblige à aller affronter l'anneau pour réaliser le même genre de séance
c'est pour cela que je m'adresse à un des mes concurrents direct pour choisy qui ne rêve que de me grésiller pour la belle et forte personnalité d'une forumeuse au grand cœur
j'ai opté pour les 500 ce matin, un grand classique, 8 fois en moins d'01'40" récup 100m en marchant
après 15' de footing léger et 8 lignes droites avalées progressivement, je m'élance sans tenir compte du vent, des conditions climatiques ou toute autre excuse sensé me rassurer sur un éventuel chrono défaillant
la maitre mot est s'adapter, alors, je m'adapte
01'40 au 500 c'est pas extraordinaire encore faut il l'assimiler
surtout que l'objectif premier est de scorer en moins de 38' à choisy pour valider une perf R3. dans ce défi, je serais aidé par un petit teigneux, qui me poussera à resté concentré tout au long de la course (eh oui ric², je ne suis qu'un vulgaire opportuniste)
comme toujours, le premier en 01'37" démontre cette impatience chronique à vouloir tout, tout de suite
je stabilise les 5 autres en 01'38" en jetant un œil sur la montre au 100 (19") 200 (39") et 300 (59")
je ne termine pas la séance, (oui et alors ? c'est super grave de ne pas terminer sa séance ?) car un léger tiraillement derrière la cuisse me rappelle qu'une élongation c'est toujours plus fort que toi, même quand il n'y a pas de banc à l'horizon
tant mieux, il commençait à faire soif, je rentre en 15' pour raconter cette histoire et mettre la pression à d'éventuels adversaires
je sais, je suis comme ça, impulsif, mais sache ric², que je lâcherais pas l'affaire, te voila prévenu et ne viens pas te plaindre avec une sombre histoire de pieds brooks, mes zoom marathoner suffiront...

ps: la photo est aussi impulsive, un éclair comme ça, désolé !

2008-05-12 15:02:58 : Le coureur politique – tribune libre - 1 photo - 32 réactions

*avertissement- post dirigé et partial
Désolé pour les habitués mais c’est journée défouloir

Je n’écris jamais à mon corps défendant et c’est donc avec sérénité que je m’adresse à celui qui confond un forum de course à pied à une tribune politique
On parle souvent du troll comme un être malfaisant dont le but unique est de faire fuir le chaland quand un monde commence à ressembler à celui de soit disant bisounours
Bien sur, la parade est archi connu, on efface et on ne répond pas, sauf si on aime ça
Ce n’est pas que les propos acides me rappellent étrangement cet hamster se produisant dans une roue qui vont m’offusquer au point de le menacer d’un vilain petit doigt moralisateur. C’est grave, mais je trouverais presque pathétique, cette énergie qu’il emploie à s’éjecter rien que par sa seule force
Non, l’inconnu qui vous ouvre forcément les yeux, n’est pas pathétique, rassurez vous, ni rebelle ou réfractaire à la loi, la preuve, même son modèle, son dieu vivant, passe à vivement dimanche, c’est vous dire qu’on avance
Au contraire, il se veut populaire, proche de vous, prêt à défendre les causes injustes les plus diverses pour soulager cette aigritude chronique qui s’est insinuée au fur et à mesure jusque dans ses baskets
C’est un coureur moyen, et alors ? Il participe néanmoins, à l’effort collectif, se mélange aux chômeurs, cadres et même flics qui, un dimanche matin, ont eu la bonne idée d’aller participer à la petite course du coin
Mais, à chaque fois, qu’il allume son ordi et va se promener sur courseapied.net, il ne peut s’empêcher d’avoir le poil qui s’hérisse à la simple vue de ce connard de mielou. C’est devenu compulsif et j’en suis fort attristé
Qu’il est décidé que je représentais à moi tout seul les hordes prétoriennes à la botte de l’état assassin prêtes à fondre sur nos propres enfants n’est que subjectif puisque il s’en moque complètement. Son seul but est de se défouler et que je m’embarque avec lui dans une lutte de prétextes aussi incertains qu’éphémères. Sauf que son jeu en est devenu d’une banalité affligeante au point de se répéter inlassablement (cf le hamster)
Le passé de ses adversaires l’importe peu, son objectif reste toujours le même, chercher la méchante blessure pour flatter ton propre égo, persuadé d’avoir l’intelligence supérieure à une normalité qui te colle, hélas, à la peau
Pourtant, le temps est idéal, la politique bling bling s’en donne à cœur joie, l’opposition en génération nan-nan donne formidablement le change, aidée magistralement par des médias qui, à force d’aller plus vite qu’internet, en oublie la probité
Tu sais quoi ? Si l’élection avait eu lieu aujourd’hui, c’est la dame en blanc et sa voix haut perchée, pleine de bravitude sur la muraille de chine qui aurait gagné
http://tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,3727769,00-election-presidentielle-etait-refaire-.html
C’est ballot, à un an près, j’aurai évité ton fiel anti police
Dans une société qui prône la valeur individuelle, c’est dans les extrêmes que je trouve un certain plaisir. En baisse ou à leur place…beaucoup de bruits pour rien, en définitive
Salarié depuis 1984, je sers l’état, qu’il soit de gauche ou de droite, sans me départir de mon droit de réserve. Je suis sans doute un bon exécutant dans le poste que j’occupe actuellement mais je le fais sans fausse pudeur
En voulant politiser à tout prix ton discours, tu rejoins la cohorte de ces donneurs de leçons en tout genre,n’oubliant pas de trahir, au passage, ta parole le moment venu et c’est ce que tu fais allégrement, enferré dans de bien grosses certitudes
A chacun son destin ami hamster
Tu peux te la jouer couleur de peau, violeur de droits de l’homme, te faire passer pour le plus sordide des fachos, tu ne sera jamais que le reflet de ta propre désuétude

Tu ne te donnes pas les moyens de voir plus loin que tes propres baskets mais tu affirmes haut et fort que sans toi, personne n’aurait eu connaissance du danger imminent que mielou représente sur ce site (oh !) Mondialement connu
Pour se prétendre Amuseur de la pensée, il faut avoir du talent, et ce n’est pas ton cas
Tu auras beau te confondre en réponses que l’on imagine aisément formatées, tu n’es qu’un hersât, noyé dans ta propre déchéance à te prosterner au plus offrant
Piètre coureur politique, tu finiras ta course avec la bave au coin de la gueule, les yeux remplis de haine envers celui qui ne te ressemble pas
Finalement, tu n’es qu’un vulgaire raciste, profitant d’un espace de liberté intellectuelle pour imposer ta propre vision, celle de l’intolérance identitaire

clique ici ami hamster
http://www.koreus.com/video/hamster-super-rapide.html

Juste pour rappeler d’où tu viens

La photo, c’est pour le fun et rien que pour toi, comme promis

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net