La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2009-09-06 13:41:45 : L'art de saluer tout en courant

Deux forumeurs anonymes de courseapied.net sur un banc
-'tain ! ya encore mielou qui nous a sorti un post bien mielleux
-remarque, on est pas obligé de le lire non plus !
-Ouais...c'est pas faux, mais comme y a rien à la télé...

En accrochant ma montre magique pour une sortie sans itinéraire établi, j'ai repensé à tous ces sujets évoqués sur le fameux bonjour qui suscitent toujours autant de débat.
comme le titre "réflexion futile et sans intérêt d'un blogueur anonyme pétri de vanité et spécialiste toute catégorie du Moi, Je" ne rentrait pas dans la case prévue à cet effet, j'ai joué avec les mots pour faire plus court.
J'aurai pu choisir la facilité de la morale, thème de prédilection du monde admirable des bisounours, ou noircir le tableau avec la chute inexorable de notre société vers l'individualisme primaire mais c'est encore mal me connaitre.(et mon égo, alors ?!)
Ce que j'ai vu, dans tous les regards croisés ce matin, ne peut être jugé.
Un petit sourire, un hochement de tête, une grimace hésitante ou un mur d'indifférence, et alors ?
Comme le dit ce forumeur anonyme sur le banc, rien n'oblige.
Si je possède la faculté de vous saluer aussi bien en vous croisant qu'en vous doublant, c'est surement parce que je dois être gentil mais je ne suis pas là pour vous en faire l'apologie.
Alors, soyons direct
Tant que le coureur subira son entrainement, dicté par une notion obscure de résultat, il ne s'ouvrira pas à son environnement, et ne pourra donc pas partager. Aveuglé dans ses certitudes, il ne mesurera pas toute la puissance du simple don de courir.
Il sera bien con, mais je lui pardonnerai, vu que je l'ai été avant lui.
Sur ces propos émouvants, il ne me reste plus qu'à prendre ma douche
je laisse la parole de la fin à mon nouvel ami "Supprimer cette réaction ici"

-bonjour, je m'appelle "supprimer" et j'ai un pouvoir immense, celui d'effacer qui je veux à l'infini par un simple clic
c'est un redoutable pouvoir mais super efficace, même pas obligé de tout lire
je peux me permettre de bailler, et c'est incroyable comme le paysage devient différent
j'accepte les hommages, les bravo, les super mais je ne suis pas sectaire
brooks acceptées

Les réactions

Par Supprimer cette réaction ici, le 2009-09-06 13:44:58
Sinon, j'ai pleins d'amis aussi...

Par ali, le 2009-09-06 16:23:53
Un matin de juin, sur un chemin forestier, je croise un jogger que je salue (moi je marchais avec un sac à dos). Il me lance un drôle de regard mais ne me répond pas. Je peste en silence "tain quelle bande de cons". 20 minutes plus tard, je le vois arriver au loin dans ma direction. Je remarque qu'il coure un peu de travers. alors qu'il arrive sur moi, je décide de lui relancer un bonjour plus insistant, et le fais sur un ton assez agressif ("non mais c'est vrai, sont cons ces mecs...pas foutu de dire bonjours alors que nous sommes les deux seuls êtres humains à des kilomètres à la ronde").
Je vois son visage prendre l'expression d'un effort surhumain, et en me fixant droit dans les yeux, d'un regard respectueux mais qui trahis aussi la crainte de ne pas y arriver, il arrive à prononcer une sorte de "gaaaa"... Bon j'ai compris que ce type est handicapé, il ne peut pas parler, et le premier regard lancé 20 minutes plus tôt était un bonjour.
J'ai honte, et depuis chaque fois que je croise quelqu'un qui ne me dis pas bonjour, je me dis qu'il y a peut être une raison autre que la victoire de l'égoïsme.

Par gérardM, le 2009-09-06 19:44:19
ALI, tu fais combien au marathon?
Tu veux venir au VRC92?
gm
qui dit bonjour aux bons coureurs

Par ali, le 2009-09-06 19:54:20
Désolé Gérard M, je ne suis surement pas le bon ali, car je n'ai jamais fait de marathon, et je suis un coureur vétéran quasi débutant (le VRC92 ne gagnerai rien à me récolter...;) )

Par gérardM, le 2009-09-06 20:24:47
Viens ALI je vais t'enseigner plein de bons conseils .
gm
qui est toujours pret

Par Marlène, le 2009-09-06 20:27:18
Le bonjour en passant Sieur Loup.

Par Supprimer cette réaction ici, le 2009-09-06 20:27:59
rassures toi ali
gérardM n'est pas le bon non plus
merci pour ce moment de vie

Par mieloup, le 2009-09-06 20:29:03
et bonjour à la belle Mô
c'est toujours avec plaisir

Par ali, le 2009-09-06 20:46:34
Ah, ce n'est pas le vrai, je m'en doutais un peu mais n'était pas sur.

Par 't'in ça soulage la courtoisie, le 2009-09-06 21:37:20
't'in, mais pourquoi s'obliger à dire bonjour à d'autres au prétexte qu'ils portent des "runnings" et ahanent en syncope sur un rythme aussi dissemblable au vôtre.
Faudrait-il, parce que je suis adepte du métro parisien sur une des lignes les plus merdiques, que je dise bonjour à tous ceux qui l'empruntent en même temps que moi ? Parce que le seul point commun qui nous uni est cette muette souffrance résignée de l'instant partagé sur la énième annonce d'avarie matérielle ?
Mais j'en finirais pas !
Et pourquoi se contenter d'un simple bonjour au capeur passant, croisé d'une politesse qui ne lui ressemble en rien diront tous ses collègues de bureau, hein ? Pourquoi pas s'arrêter et se serrer une bonne paluche, histoire de montrer qu'on cache pas un scud dans l'autre ? Ou bien se plaquer un bon bécot bien sonore au rythme des "inconnus" sa-lut-tu-vas-bi-en- ?
T'in mais moi si le capeur que je croise y fait pas du 95D devant comme derrière, je me sens aucun atome crochu avec lui, je vois pas pourquoi j'irais lui signifier que je suis gai comme un pinson pasque j'arrive à aligner 500 m sans m'emmêler les pinceaux.
On a pas fait l'école commando ensemble que je sache !
"Le simple don de courir" !! T'in fais-moi marrer qu'ça m'soulève un peu les côtes pour aérer ma VMA. C'est pas une raison pour polluer l'environnement sonore voire visuel de son voisin de cap. Y a déjà assez d'emmerdeurs dans la vie de tous les jours pour pas avoir d'en retrouver sur son chemin de cap.
T'in, ça m'énerve ça, pasque l'aut' il a un peu d'endorphine qui lui dégouline sur le front, faudrait singer l'effet woodstock. Mais moi chuis des années 80's, celles de Tapie, de l'écrase-merde, de la génération perdue, au chomedu si t'as l'malheur de laisser passer un seul enfoiré devant, alors faut pas m'en raconter.
Vieillard. Cacochyme. Anarchiste.

Par Supprimer cette réaction ici, le 2009-09-06 21:59:13
un avis qui se défend...
un avis parmi tant d'autre
sauf que rien ne t'oblige justement
bonne nuit

Par l'ABigard, le 2009-09-07 08:43:35
Je comprends mieux comment l'aut' remplit un stade de France...

Par freddie, le 2009-09-07 14:02:33
T'as vraiment du talent, mieloup. :-)

Par Supprimer cette réaction ici, le 2009-09-08 18:41:18
J'ai failli te supprimer sans autre forme de procès, ma chère et légendaire freddie
mais mon immense modestie me perdra
sourire

Par les griffes de la nuit, le 2009-09-09 09:24:01
On peut y toucher à ta déesse ou c'est souppression automatique ?
Elle a les mots acérés, ça déchire grave. C'est un troll de quel genre ? Horror ou nocturne ?

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2009-08-31 14:29:05 : Le fractionné ? C’est dépassé… - 1 photo - 57 réactions

C'est en ces termes qu'un coureur connu sur ce forum, dont je tairais le nom par respect pour ces brooks, m'a interpellé sans autre forme de procès.
De quoi retourner feu "la locomotive" dans sa tombe

Je suis tombé, par hasard sur cet article du Républicain Lorrain
"Bouabdellah Tahri enchaîne les tours de piste sur l’Anneau...Sa foulée, légère, résonne dans l’enceinte vide. Sa longue silhouette s’approprie les lieux, sous l’œil admiratif du gardien, subitement moins pressé de fermer l’enceinte sportive. Le coureur semble facile, le buste droit et le regard porté loin devant lui. L’alarme de sa montre s’agite : fin de cette séance qualifiée «d’entretien»..."

c'est clair, le fractionné c'est dépassé...c'est pour cela que Bob a choisi l'entrainement Kenyan, beaucoup plus efficace

exemple de plan d'entraînement à la kenyane:
Lundi: une course facile de 30' , 1 heure de course longue... Mardi :une séance d'intervalles courue a l'allure de compétition ou plus vite. Une séance type pourrait être: 12 x 400m, 6 x 800 ou 5x 1000...Mercredi : une course facile de 45'... Jeudi une course a allure constante de 8 kms ou 8 kms de fartlek rapide..vendredi : une course facile de 30' , circuit training..samedi : course facile de 30'..dimanche : course facile d'une heure..

Pas de quoi affoler le coureur lambda me direz vous et c'est tant mieux

Une chose est sure, n'est pas Zatopek qui veut
L'homme qui révolutionna les méthodes d'entraînement en créant la technique des fractionnés.
Là où les autres militaient pour les deux entraînements hebdomadaires, il plébiscita la multiplication des exercices : travaux physiques, sprints et longues distances.
aux JO d'Helsinki en 1952, il remporta un triplé historique 5000 m 10 000 m marathon...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Emil_Z%C3%A1topek

je retiendrais simplement cette citation de lui

"Nous sommes différents, de nature, des autres hommes. Si tu veux gagner, cours le 100 mètres. Si tu veux tenter une autre existence, cours un marathon."




Emil Zatopek part faire ses courses...

2009-08-24 11:39:04 : Plan gratos pour coureurs mythos - 1 photo - 21 réactions

bon, pour le titre racoleur, c'est fait. Parlons de choses sérieuses, pour une fois.

Il parait que le mytho ment souvent parce qu'il craint la réaction qu'entraînerait l'aveu de la réalité.
Je connais un mytho qui cours aussi vite que moi, c'est dire s'il doit être fort.
Des footings à 12km/h, j'en connais pas beaucoup qui l'accepte sans une goutte de sueur. Il raconte partout qu'il fractionne les mille en moins de 3'40" avec récup 200m et qu'avant la fin de l'année, il effacera la barre des 37' sur dix.
Il a pleins d'amis, aussi péroreurs que lui, persuadés qu'il va se planter comme tous les ans.
Encore un qui se vante d'avoir sa fiche sur FFA avec des résultats des années d'avant pour faire illusion.
Heureusement que je suis là pour le conduire sur le bon chemin.
D'abord, la fameuse montre magique. http://www.geonaute.com/FR/synkron-500-sd-52247361/
Celle qui donnera la distance de ses nombreux parcours d'entrainements avec l'indication des temps de passage au 1er, 3ème et 7ème kilo.
Ensuite, un parcours privé et privilégié
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2a/Fort_de_charenton4.JPG/800px-Fort_de_charenton4.JPG
un spot rien qu'à lui, en terrain varié d'une distance de 1318m marqué tous les 100m couplé avec la traditionnelle route des barrières du mythique bois de Vincennes et sa côte légendaire
Le tour de piste sur stade et ses gammes sera pour mémoire mais quasi indispensable pour l'effet recherché.
Je rajouterais une petite séance 40' footing et test 3000 à l'issue en 11' pour bien marquer la différence.
Il ne reste plus qu'à le chausser de skylon 11 http://www.barlou.com/running/img/nikerunning/nike_skylon_0109_droit_gm.jpg pour l'entrainement endurance et de wave precision 9 http://www.barlou.com/running/img/mizuno/waveprecision_rouge_gm.jpg , rouges de préférence
Le reste, c'est rien que de la littérature, de running attitude pour l'amoureux traileur à VO2 marathon pour le fanatique en moins de...
il ne reste plus qu'à se donner rendez vous sur une épreuve évidemment labellisée et exclusivement parisienne pour vérifier la véracité de ces propos
n'est pas mytho qui veut

mes amitiés à pif le chien

2009-08-14 10:26:31 : L'exercice de style imposé - 1 photo - 28 réactions

Tout coureur patenté devrait connaitre l'histoire entre celui qui coure pour vivre et celui qui vit pour courir.
La blonde est voluptueuse, le coureur moins mais cela ne semble pas émouvoir le coach.
Cette illustration, que l'on modèle à sa convenance, ne sera jamais le fruit d'un hasard et son interprétation qu'une pure spéculation personnelle.
Le sourire de cette femme invite à l'effort et l'homme à la montre le sait bien. Dans ce ménage à trois, il ne s'agit pas de trouver le véritable bénéficiaire.
Courir ne sera jamais naturel et ce n'est pas l'homme transpirant qui me contredira.
L'apparence est primordiale dans notre société, et celui qui ne rentre pas dans les marges, sera impitoyablement écarté.

en aparté
J'ai toujours eu un faible pour celui qui affirme, haut et fort, qu'il n'est pas compétiteur, tout en ajustant son dossard sur sa poitrine. J'ai été hypocrite avant lui et, le pire, je le suis encore plus, aujourd'hui.Être mielleux est un art qui irrite le bien pensant et j'en suis fort aise.
Voilà, j'en ai terminé avec mon travail de ce matin
La prochaine fois, je vous parlerais sûrement de ce coureur mytho que je connais bien...Tout un poème !

2009-08-05 16:30:56 : Le drame du coureur maigre - 1 photo - 25 réactions

- tu ne serais pas malade ?

Avec ma face d'affuté, c'est clair, j'ai pas l'air en bonne santé mais il faut bien en assumer les conséquences.
Les biens portants ne gagnent pas les courses, même avec un dossard préférentiel.
La seule suffisance d'accrocher un dossard ne suffit pas à effacer cette frêle apparence .
Pourtant, j'aimerai bien donner envie, surtout aux femmes, mais voilà, à manger que de la salade et à boire de la soupe de tortue, je suis devenu victime de la nouvelle mode.
Les gros ne courent pas, ou alors, pas vite, et il se moquent bien de tes joues creuses et de tes bras dégarnis. oh ! tu pourras leur mettre toutes les minutes que tu veux, ça ne changera rien, tu feras toujours pitié avec ta belle médaille autour de ton cou de poulet.

Attablé à la terrasse, je regarde s'éloigner l'impudent.
En plongeant ma main dans le bol de cahouettes, je ne peux m'empêcher de sourire.
une deuxième leffe m'attends et je ne suis pas rentré.
Peines et gloires du coureur éternellement maigre.
La prochaine fois, je porterais plainte contre mes parents de m'avoir fait si fin.


pour mes péroreurs préférés
http://www.angle-artistes.fr/-Portraits-de-fil-de-fer-.html

2009-07-25 11:13:35 : courir à l'instinct c'est toujours pour faire bien - 1 photo - 12 réactions

Janvier 2001, quelque part dans un champ de labour finistérien, je glisse, je patauge, je ne vois plus rien, je ne suis que boue mais je m'en fous, je cours nu ou presque
une vieille paire de running, un short flottant et la maillot du club, à quoi bon compliquer ? le temps et sa montre futile devient inutile dans ce combat
pourtant, cette image est illusoire, le coureur compétiteur passe obligatoirement par cette technologie embarquée
Tous ces entrainements au cardio après avoir mesuré et calculé ses plages mini et maxi, toutes ces séances à la seconde près, sur une piste homologuée...non, l'instinct n'a rien à voir pour celui qui pense progression.
Aujourd'hui, équipé d'un petit bijou qui calcule la distance et la vitesse en temps réel, je me facilite la vie, je cours dans un fauteuil au grand dam de mes détracteurs et ça me plait bien
Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, non ?
bien sûr, que je me moque de ces théories à la seconde si importante, de ces prévisions et de leurs projections qui garantissent le temps
j'ai assez d'échecs à mon palmarès de coureur de quartier anonyme pour me permettre de critiquer les spécialistes de la suffisance qui croient savoir
ce sont eux les vrais mytho, les fameux donneurs de leçons qui vous parleront obligatoirement de votre égo pour se justifier
l'instinct, c'est de faire fi de tout cela, de prendre la course en cours de route et d'aller défier même si on a pas le niveau
courir est jeu...dommage que de plus en plus l'oublient...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net