La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2009-11-22 19:10:29 : Cross de Choisy...Par abandon

Combien de fois ai je attendu ce jour ou il faudrait bien se résigner.
Une douleur vive derrière la cuisse en plein effort, la grimace, et l'arrêt immédiat.
Premier abandon en compétition...Aïe ! ça fait mal au moral.

Je passe sous la rubalise et, tranquillement, je me rend vers un officiel pour lui remettre mon dossard.
Déçu, certes, mais étrangement serein, presque soulagé de connaitre enfin ce sentiment de culpabilité.
Les dirigeants font la tronche, logique, je courrais pour l'équipe. Le coach est désolé mais ce n'est pas de sa faute. J'assume mes erreurs sans sourciller, sans chercher excuses ou prétextes.
Réaliste, je m'étais préparé à l'éventualité. Je n'allais pas bouder mon plaisir d'être enfin humain et fragile.
J'attends mes camarades de club qui en finissent avec ce parcours exigeant. Je les envie de les voir terminer.
Je ne sais pas si je reviendrais plus fort, mais je reviendrais, pour eux, pour moi, car j'aime courir, maintenant, j'en suis certain...

Cross de Choisy le roi, ce matin, sous une tente offerte aux vents

Les réactions

Par Poopa, le 2009-11-22 19:53:39
Aîe! comme tu dis.
Bah! tu vas revenir bientôt, j'en suis certain.

Par mieloup, le 2009-11-22 20:04:39
sourire
sauf que les blessures reviennent un peu trop vite et que les reprises sont de plus en plus difficiles.
L'age et le mental, c'est plus mon truc, j'ai l'impression
vivement la relève...

Par Joël, le 2009-11-22 21:37:50
C'est pile là, à ce moment crucial, que l'on s'aperçoit que ça compte tout de même un peu la course... si on l'avait un peu oublié, emporté par la routine.
J'ai gardé ces moments dans un coin de ma tête et je savoure de temps en temps le simple fait de pouvoir courir tranquillement. La fragilité a cet avantage qu'elle prépare à mieux apprécier.
Bon rétablissement, et bon retour ; peut-être pas plus fort, mais sans doute plus attentif au plaisir simple de la course. Et merci de continuer à nous livrer tes petits "états d'âme".

Par Montaigne, le 2009-11-23 09:03:39
Sans jouer les vieux sages, je peux te "rassurer" : tout ça ne s'arrange pas avec l'âge.
Débutant en V1 bien tassé, j'ai vite eu des alertes sans devoir abandonner.
V3 à présent, les courses sont loin de moi. Les muscle sont encore trop puissants pour les articulations. Chaque retour vers un peu de dynamisme me fusille un genou.
Reste le plaisir de sorties douces pour ne pas fermer l'usine à endorphines.
Profite des belles années qui te restent.

Par l'AB, le 2009-11-23 09:29:06
Chronophage !

Sur les 8 kms de Garches, ce WE, j'ai eu environ 500 m de plaisir, où tu déroules les jambes sans heurter les poumons, où ton corps est agréablement équilibré entre la foulée, le souffle, les bras, la tête.
500 m sur 8 kms.
C'est beaucoup.
C'est pour ceux-là que je continue.

La bise mon grand bipède.

Par GGBI, le 2009-11-23 10:18:16
Aie !!
Comme tu le dis, le challenge va être de retrouver ton niveau d'avant blessure.
Bon courage et surtout j'espére que ce n'est pas trop grave ?

Par Coyotte, le 2009-11-23 10:26:44
Hello,
Mieux vaut s'arrêter maintenant plutôt que de ne plus pouvoir courir. Il m'est arrivé une fois de trop tirer sur la corde. Résultat 6 mois d'arrêt donc bon choix pour toi. @ +

Par ric², le 2009-11-23 12:07:55
Beau choix d’illustration du propos ! Une sculpture de Pomone et Vertumne à oilpé, qui se tripatouillent dans leur verger. On voit bien le genre « d’abandon » dont tu souffres…
Remet toi vite et bien, bisous.

Par Car Cass, le 2009-11-23 13:16:18
L'abandon est dans la gêne, pas dans les gènes.
Tu reviendras, pas forcément plus fort, mais sans doute plus attentif.

Par Poopa, le 2009-11-23 13:56:31
"sauf que les blessures reviennent un peu trop vite et que les reprises sont de plus en plus difficiles.
L'age et le mental, c'est plus mon truc, j'ai l'impression"

ça craint un peu là! un conseil, allège un peu la VMA, moins de blessures...

Par Martine, le 2009-11-24 15:27:46
On est tous passés par là les abandons je connais, mais pas pour moi les cross trop durs.
Martine

Par Ku, le 2009-11-25 19:26:51
Salut Mielou,
Ne t'en fais pas pour ça....!
Il y aura des jours meilleurs !!!!
Je pense que ce n'est pas de gaieté de coeur que tu as du d'abandonner.....
C'est toujours une déchirure, mais les
vétérans, ce sont des durs à cuir....,oh !!
Soigne-toi bien
et reviens vite....les cross forgent le corps!


Par gavroche, le 2009-11-26 11:41:15
pareil que martine, jamais fait de cross mais j'imagine !!!!
en tout cas repose toi, et quand tu seras plus bléssé force sur les étirements , à partir d'un certain age (quoique tu n'es pas encore très vieux :) ), c'est essentiel.
bizzz

Par , le 2009-11-29 15:29:42
On est tous passés par là
--------------------------------------
Pas moi, j'abandonne jamais !

Par mieloup, le 2009-11-29 15:52:23
merci pour ces brins de témoignages
je vais encore revenir ou tenter d'essayer mais c'est fou comme cela devient de plus en plus hard
une pensée à ceux qui n'abandonnent jamais, surtout sur blessure...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2009-11-20 18:10:17 : Le cross, c'est dur - 1 photo - 15 réactions

c'est dur le cross, surtout quand tu subis.
pourtant le parcours était magnifique avec sa côte de la mort et ce temps superbe
Il y avait même cette boue collante et pesante qui reste bien accrochée aux pointes
Il manquait juste de combattants moins forts.
Avant, le moral c'était pour moi, dans la dernière difficulté, la dernière relance qui faisait la différence mais aujourd'hui, le chemin m'a paru bien long et les souffles chauds qui s'immisçaient insidieusement dans mon cou, me rappelait au bon souvenir de ces batailles à la place gagnées à l'intox.
mes principaux adversaires se sont envolées, poursuivis par leurs prétendants et je suis resté en retrait sauf que ce n'était pas une évidence.
Je me vengerais, sûrement, mais à la loyale, évidemment...

2009-11-08 15:52:24 : L'amour du maillot - 1 photo - 9 réactions

On pourrait dormir avec, quand on le touche pour la première fois.
quelle sensation étrange, presque fusionnelle, quand on le revêt.
L'amour d'un maillot, je l'ai vu briller dans les yeux d'enfants parés de rouge.
Courir aux couleurs est bien plus fort que n'importe quelle identité...

2009-10-06 10:57:25 : Le rouge ne fait pas tout - 1 photo - 39 réactions

Le rouge ne fait pas tout, hélas.
Je me suis souvent posé la question de cette remise en question, à chaque départ, à chaque arrivée.
Est ce pour finir en terrasse, à raconter ces histoires d'un autre temps
d'une course d'avant où le coureur pensait différemment.
Minutes gagnées, minutes perdues, sourires échangés et l'image futile de cette chaussure
Il ne faut pas grand chose pour s'exprimer, il faut juste le vouloir.
quelque part, au centre de panam, de New York à Camaret, là où les regards se croisent et se perdent.

2009-10-01 11:44:39 : Seconde mortelle - 0 photo - 14 réactions

Il y a ces footings où tout déroule, cette sensation d'être ailleurs
Et ce parcours, des centaines de fois empruntés, que l'on connait les yeux fermés.
Tout semblait fluide, immuable...puis, il y a eu cette seconde, ce trou, cette absence de lucidité.
Quand je suis revenu dans le monde réel, il était trop tard, j'avais traversé sans regarder et le bolide blanc arrivait sur moi.
Dérisoire, j'ai mis la main devant comme pour arrêter ma terrible faute.
La voiture m'a évité et j'ai entendu hurler le conducteur
Je n'ai pas demandé mon reste, comme un vil lâche, j'ai repris ma progression sans me retourner, morfondu de honte
A quoi bon s'expliquer...carton rouge.
Pendant que j'essayais de ramener mes puls au calme, je me suis rappelé l'histoire de ce kényan fauché par un tramway
Il y a la seconde de trop ou de moins et celle qui pourrait être mortelle.
Finalement, les secondes de trop ne sont plus pour me déplaire...

http://www.koreus.com/video/marathonien-tramway.html

2009-09-25 13:48:51 : d'jeunes VS P'tit vieux - 1 photo - 9 réactions

Un stade est un lieu mythique pour celui qui sait fermer les yeux
Celui de Delaune à Maisalf est un de ces endroits où les rencontres, même les plus improbables, prennent une autre dimension

J'étais venu pour faire du lourd
chaussés mizuno, short berlinois et débardeur sponsorisé, le tour de piste pouvait s'enflammer
En cette matinée ensoleillée, l'anneau accueillait une classe de première en test cooper, un équipage de pompiers affutés sous le regard des personnels chargés de l'entretien du complexe.
Après avoir salué le prof de sport et demandé l'autorisation de fractionner au milieu de la jeunesse maisonnaise, je commence l'échauffement sans trop de conviction mais avec sérénité
Le but de la manip, enchainer 10 500 en 1'40" avec récup 100m (1mn)
quelques lignes droites plus tard, je m'élance pour mon premier demi kilo toujours trop rapide mais ce n'est pas l'essentiel.
au 5ème, je décide d'aller défier nos enfants.
un 400 direct, brut, comme ça et on voit au résultat, un bon deal parent réac contre jeunes rebelles ?
Pas de miracle, je ne suis pas leur père et eux restent éternels.
je reprends ma série de 500 avec un plus de difficulté mais ça passe, de quoi donner des indications à mes éventuels concurrents péroreurs déclarés du 10 du 04 le 04
Un ouvrier en tenue, devant ces potes goguenards, tente le tour, il abandonne au 300
400, a fond, c'est pas rien, mon gars
je souris
il ne me reste plus qu'à reprendre une activité normale comme le dit la télé
Un tour de piste, que l'on soit jeune ou que l'on soit vieux, se décline à l'infini quand on y croit

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net