La course à pied Les blogs courseapied.net : mielou

Le blog de mielou

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2010-01-06 17:33:04 : Blogs Courseapied.net, mythes et réalités

On savait qu'un blog pouvait servir à beaucoup de choses mais que, finalement, sa durée de vie restait bien limitée ( 3 mois)
Pourtant, il existe un endroit ou les choses ne se passent pas comme ailleurs
En tant qu'Ego centriste patenté, je me suis donc permis une exploration toute personnelle sur la blogosphère courseapied.net afin d'apporter une autre vision sur ces quelques olibrius (79 recensés à ce jour) qui persistent à entretenir ce drôle de mythe.
Je suis donc parti à la recherche de ces records en tout genre qui font les trésors.
en creusant au plus profond, je suis tombé sur le plus vieux billet qui date du 25/03/2005 et qui mettait en scène un sympathique coureur face à la neige, coureur évidemment connu puisqu'il s'agit tout simplement de Serge, le créateur du légendaire Forum
Ce fut le point de départ, pour tous les autres que je vais citer et qui, à leur manière, représentent la mémoire de ce lieu, souvent décrié, parfois horripilant, mais pourtant si attachant...
Commençons par le plus commenté, celui de Delphine, une légende à elle toute seule, chef de l'accueil des nouveaux qui osaient le journal extime, pas moins de 5770 commentaires. Cette marathonienne au cœur grand comme plus que ça, a su donner ce petit supplément d'âme indispensable pour faire vivre ce petit monde virtuel.Elle fut aidé dans sa tache par Fred, pilier ancestral qui, avec 3455 photos (record absolu) a donné plus que des couleurs à tous les anonymes qui font notre passion. Fred, delphine, serge...représentent les premiers pas suffisants pour créer le mythe.
Puis il y a eu les autres, je ne les citerais pas tous, mais ceux là sont déjà des stars qu'ils le veuillent ou non.
Kenlag, ce pseudo vous dit sans doute quelque chose, même s'il a disparu du circuit. Clair qu'avec 517 billets sur près de deux ans, ce coureur culinaire nous a démontré qu'on pouvait être prolifique. Mais sans ce grain de folie, comment vraiment exister ?
Je vais donc citer deux autres bloggeurs, inclassables, incontournables, qui ont contribué à la légende.
D'abord un OVNI, à lui tout seul, l'emblématique eric8, du brut à l'état pur qui accroche inévitablement. Celui qui n'a pas lu du eric8 ne pourra jamais comprendre...Puis voilà qu'explose un incroyable talent, nu de préférence, roi absolu du roman photo pour plus de 18 ans, excellentissime provocateur Jean-paul II qui va bouleverser les genres et provoquer la panique chez nos bien pensants.
De ces révolutions de comptoir, vont venir se télescoper des groupes colorés, tantôt des villes tantôt des montagnes et son riri national. Une faune fluctuante avec us et coutumes, sans oublier les inévitables trolls, vrais ou faux, parfois roublards parfois perfides, qui profitèrent de l'aubaine pour, enfin, accéder à la tribune.
Le plus célèbre reste, évidemment, mon ami de toujours, Rasmu, souvent imité jamais inégalé qui contribua personnellement à la disparition d'un bon nombre de forumeurs
J'ai oublié pas mal de protagonistes, acteurs directs ou indirects de cette petite famille virtuelle mais je ne pouvais les citer tous sans provoquer la fameuse jalousie.
Bien sur, je ne m'oublie pas et je sais l'importance que quelques lecteurs apportent à ce blog mais comme la modestie m'étouffe, j'ai bien peur de me blesser irrémédiablement aux mollets

Alors, pour ceux et celles que la réflexion ne rebute pas, je conseille ce lien fort instructif sur les blogs

http://fr.wikipedia.org/wiki/Blog

pour la petite fin, j'ai retenu ce passage

"Bien que la plupart des blogueurs hésitent à donner une définition claire de leurs intentions, la majorité des blogs s'utilise à des fins d'auto-représentation, et la plupart se forment autour des affects et des idées propres à leur(s) auteur(s). Utiliser un blog représente en effet un moyen de définir son identité, et en particulier une identité en ligne. C'est pour cette raison que la presse et l'opinion populaire sont parfois amenées à fustiger l'égocentrisme des blogs.
Toutefois, l'utilisation des blogs pour intéragir avec autrui peut aussi constituer un moyen d'explorer sa propre identité"

Santé à tous
votre serviteur
mieloup

Les réactions

Par riri, le 2010-01-06 19:17:16
comme toujours juste , bravo l'ami mieloup ....
En fouillant dans cette petite blogosphère , il y a eu d'autres perles .... brinouille , zebulonne , supi , linda .... tiens que des filles ;-)

Par newbie, le 2010-01-06 19:35:32
encore bien nombriliste ce blog...

Par Trollement drolle, le 2010-01-06 21:39:02
Mielou tu as oublié de parler du blog de jcc ! C'est le dernier endroit ou on peut encore parler librement.

Avant c'etait bien chez toi mais maintenant tu censures tout. Ton blog est devenu fade de chez fade.

Tu devrais suivre l'exemple de l'excellent jcc.

Par FreddieCatherine, le 2010-01-06 21:58:06
Mais..Quelle est cet(te )...

mot les culs?
mou lie coule?
moûts les coups?
mus laids coûts?
mon lit croûle?

molécule? ?

si si en bas ...

ps: t'inquiètes Riri, on aura la suite!


Par riri, le 2010-01-07 07:32:37
bisous tout plein Freddie ;-)

Par , le 2010-01-07 08:53:31
salut le loup !

Par supprimer ici, le 2010-01-07 09:39:15
en réponse à la drolle
faut lire jusqu'au bout le lien sur les blogs
"Le blogueur est, selon la législation française, légalement responsable de ce qui est affiché sur son site et doit donc, dès qu'il a connaissance de commentaires non conformes à la législation, supprimer les commentaires en question..."

En fait, ce n'est pas la critique personnelle qui m'indispose, au contraire, j'adore me faire bousculer mais c'est surtout l'attaque dirigée vers les autres qui me pose problème. Question de responsabilité...

Par Montaigne, le 2010-01-07 09:48:57
Tu as décrit fort justement les 3 premiers piliers de ce forum.
Sans vouloir défendre une seconde Rasmu, il y a un tas d'autres raisons qui ont fait fuir nombre de forumeurs, dont certains très intéressants, actifs, courtois, attachants. Inutile de les nommer, les plus anciens les connaissent.
Inutile de s'étendre sur les raisons pré-citées. Je ne tiens pas à déclencher de polémiques personnelles.

Par mieloup, le 2010-01-07 10:24:58
rasmu n'est qu'un concept, pas une personne en particulier. Il est juste pris en exemple pour son côté générique.
Évidemment, d'autres raisons, sont à l'origine de la disparition de bloggeurs pourtant appréciés
Comme dans toute société, il y aura toujours une place à défendre pour tenter d'exister...et il n'y a pas plus perfides que ces combats d'Ego, je suis particulièrement bien placé pour en parler.

Par GGBI, le 2010-01-07 10:37:57
Il y a poussintx qui a abandonné pour des messages un peu violent.

Moi même j'ai reçus parfois des messages complétement stupides, mais méchants envers moi même ou un proche.

C'est vrai que cela donne envie d'abandonner.

Maintenant avec la possibilité de modérer les messages avant diffusion, je pense que les blogs deviennent mieux gérables.

Certains blogs s'arrétent aussi par lassitude ou manque d'inspiration.

Pour ma part, je me fait plus discret
pour cette dernière raison.
De plus en ce moment je ne coure pratiquement plus pour cause de grosse fatigue suite à une forte grippe et une blessure tenace dans le bas ventre.

J'espére pouvoir revenir rapidement.

Content de voir que certains blogs continuent.

Par le barbu, le 2010-01-07 15:47:51
c'est sur qu'il y a encore peu de temps on s'amusait sur ce forum.
on a un retour en force des talibans, devient ennuyeux ce forum

Par al, le 2010-01-07 16:20:26
"Celui qui n'a pas lu du eric8 ne pourra jamais comprendre..." c bien vrai ça!

Par Le Cri de la Carotte, le 2010-01-07 16:40:52
Blog à part, c'est pas sérieux tout ça?

Par N, le 2010-01-07 16:45:15
remarque celui qui a lu eric8 il aura aussi un peu de mal à comprendre

Par mieloup, le 2010-01-07 17:26:10
Il n'y a que les choses sérieuses qui sont drôles. Dès qu'un mec dit quelque chose de sérieux, on peut déjà se foutre de sa gueule.[Coluche]
celle d'Erasme est pas mal non plus
Rien n'est plus sot que de traiter avec sérieux de choses frivoles ; mais rien n'est plus spirituel que de faire servir les frivolités à des choses sérieuses.

Par JPII, le 2010-01-07 17:40:25
juste une réflexion : ça manque de q mais pas d'r

Par rasmu, le 2010-01-07 19:36:10
Ton blog est pire que de la merde : comme disait Didier Bourdon, "la merde, ça a du goût".

Par Philippe D., le 2010-01-07 20:00:13
Que sait-on d'un tas de merde tant qu'on n'a pas glissé dessus ?

Par Montaigne, le 2010-01-08 09:25:05
Trop de Q tue le QI, un peu d'R non.

Par Marlène, le 2010-01-09 12:12:20
On a toujours un oeil sur la blogosphère...
J'en profite pour souhaiter une bonne année 2010 à tous les amis du forum.
Bises des Môlo's

Par gavroche, le 2010-01-09 14:51:50
un blog sur un site de cap , ça sert aussi à parler de cap et quand on n'en fait plus!!!!
eh bien on parle aviron ou taxe carbone comme ériC8
ou alors on va aileurs voir si l'herbe est plus verte, je t'admire ami mielou de continuer à animer ce lieu, bon toi tu cours toujours et puis tu as toujours quelque chose à dire, ce qui n'est pas donné à tout le monde :)

Par Brinouille, le 2010-01-11 07:30:28
abandonner est-il le mot juste ? non je ne crois pas. poursuivre son chemin ailleurs oui.
Bises à toi qui sait où nous trouver : )

Par ancien Blogueur, le 2010-01-14 13:56:21
Les meilleurs sont partis à contre coeur mais las et résignés. Tu es le dernier des Mohicans Mielou ! Nostalgie nostalgie...

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2009-12-29 15:18:58 : Éternelle reprise - 1 photo - 20 réactions

Accepter la douleur est un fait, la subir, une erreur.
La reprise après blessure est toujours un moment particulier qui peut s'avérer fatal pour le moral.
Vous pouvez posséder la meilleure volonté du monde, il n'y a rien à faire contre la blessure physique.
oh, bien sur, on vous racontera l'histoire de ces surhommes qui font fi de tous les écueils mais ces surhommes, ce n'est pas vous ni ceux qui prétendent...La réalité est beaucoup plus sombre, regardez bien autour de vous et parlez moi plutôt de ces coureurs familiers qui, un jour, ont disparu définitivement du paysage sans raisons apparentes.
Malgré tout, pour ceux et celles qui ont encore la flamme et le potentiel physique pour continuer, il va falloir reprendre le chemin de l'entrainement. On accroche pas un dossard simplement pour le fun mais bien pour se mesurer.
C'est clair, les premières foulées seront incertaines, entre crainte de la rechute et l'anxiété de ne pas retrouver son niveau d'avant. Puis, le chemin se remet à défiler sous vos pieds, et on hésite encore à faire l'accélération de trop qui pourrait compromettre votre retour aux affaires.
Éternelle reprise quand tu nous tiens...
Nous sommes tous amenés à disparaitre, un jour ou l'autre, de ce circuit que nous nous sommes tracés. A nous de trouver le meilleur compromis pour retarder l'échéance.
Il suffira, parfois, d'une simple averse pour se persuader qu'il fait, finalement, meilleur à la maison.
Est ce vraiment la seule raison ou le temps de se remettre en question ?

Pour ma part, ce sera mon énième reprise pour autant de blessures, et dire que certains pensent que j'ai une vie facile...
moi aussi, je rejoindrais bien assez tôt, la cohorte des coureurs anonymes, fan de compétitions en tout genre, qui resteront, un matin, plus longtemps dans la chaleur de leur lit, une fois pour toute.
C'est inexorable mais c'est loin d'être triste.
Avouez le, il faut être vraiment fou pour pratiquer ce sport.

2009-11-29 15:52:37 : La tragédie du coureur à pied - 1 photo - 15 réactions

Les conseils, les avis, les avertissements, les signes avant-coureurs...On ne peut pas dire qu'on nous avait pas prévenu.
Mais voilà, il a fallu tirer une énième fois sur cette corde sensible, prendre le départ malgré tout, imaginer qu'elle disparaitrait par enchantement.
La réalité vous rattrape toujours au plus mauvais moment, là où vous êtes le plus faible.
Le cercle d'amis qui vous applaudissait dernièrement, compatit aujourd'hui mais n'en pense pas moins. Partir à la faute c'est toujours pardonnable mais face à la blessure, c'est seul qu'il faudra affronter son propre regard.
Il y a ceux qui courent pour l'argent, puis il y a la grande majorité d'anonymes qui tentent de se comparer, de se juger à coups de kilomètres comme si l'Avenir en dépendait. Dans cette quête insensée du temps perdu il y a le prix à payer comme une évidence.
On peut baisser la tête, retirer son dossard avec fatalité, l'analyse est tragique.
Combien de fois il a fallu revenir avant de replonger. Les repos, les reprises, l'éternel retour et ce cercle impitoyable qui nous fait courir, forcément, avec son temps. Comme il serait facile de tout laisser tomber, redevenir sédentaire et oublier cette passion remplie de concessions.
Souvent, on s'imagine désinvolte, imperturbable face à l'évènement, lisse aux critiques de bien pensants qui refont leur bulle à coups d'intimes convictions. Alors que nous sommes simplement égoïste, terriblement humain, irrémédiablement fragile.

J'ai beau sourire, la douleur, sournoise, est là, même si elle me rassure.
je suis revenu sur terre plus vite que d'habitude, il faudra encore se faire une raison et ce n'est pas plus mal...

2009-11-22 19:10:29 : Cross de Choisy...Par abandon - 1 photo - 15 réactions

Combien de fois ai je attendu ce jour ou il faudrait bien se résigner.
Une douleur vive derrière la cuisse en plein effort, la grimace, et l'arrêt immédiat.
Premier abandon en compétition...Aïe ! ça fait mal au moral.

Je passe sous la rubalise et, tranquillement, je me rend vers un officiel pour lui remettre mon dossard.
Déçu, certes, mais étrangement serein, presque soulagé de connaitre enfin ce sentiment de culpabilité.
Les dirigeants font la tronche, logique, je courrais pour l'équipe. Le coach est désolé mais ce n'est pas de sa faute. J'assume mes erreurs sans sourciller, sans chercher excuses ou prétextes.
Réaliste, je m'étais préparé à l'éventualité. Je n'allais pas bouder mon plaisir d'être enfin humain et fragile.
J'attends mes camarades de club qui en finissent avec ce parcours exigeant. Je les envie de les voir terminer.
Je ne sais pas si je reviendrais plus fort, mais je reviendrais, pour eux, pour moi, car j'aime courir, maintenant, j'en suis certain...

Cross de Choisy le roi, ce matin, sous une tente offerte aux vents

2009-11-20 18:10:17 : Le cross, c'est dur - 1 photo - 15 réactions

c'est dur le cross, surtout quand tu subis.
pourtant le parcours était magnifique avec sa côte de la mort et ce temps superbe
Il y avait même cette boue collante et pesante qui reste bien accrochée aux pointes
Il manquait juste de combattants moins forts.
Avant, le moral c'était pour moi, dans la dernière difficulté, la dernière relance qui faisait la différence mais aujourd'hui, le chemin m'a paru bien long et les souffles chauds qui s'immisçaient insidieusement dans mon cou, me rappelait au bon souvenir de ces batailles à la place gagnées à l'intox.
mes principaux adversaires se sont envolées, poursuivis par leurs prétendants et je suis resté en retrait sauf que ce n'était pas une évidence.
Je me vengerais, sûrement, mais à la loyale, évidemment...

2009-11-08 15:52:24 : L'amour du maillot - 1 photo - 9 réactions

On pourrait dormir avec, quand on le touche pour la première fois.
quelle sensation étrange, presque fusionnelle, quand on le revêt.
L'amour d'un maillot, je l'ai vu briller dans les yeux d'enfants parés de rouge.
Courir aux couleurs est bien plus fort que n'importe quelle identité...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net